Prologis poursuit sur sa lancée en France

La country manager France de Prologis a dévoilé les résultats 2019 du géant mondial de l’immobilier logistique dans l’Hexagone et sa stratégie pour les mois à venir. Analyse.

La country manager France de Prologis a dévoilé les résultats 2019 du géant mondial de l’immobilier logistique dans l’Hexagone et sa stratégie pour les mois à venir. Analyse.

« Notre taux d’occupation sur le marché français est passé de 92 % à 97 % en quelques années, ce qui représente l’aboutissement de la stratégie déployée depuis quatre ans. » Cécile Tricault, country manager France et nouvelle regional head of Europe du Sud de Prologis, avait le sourire mardi 25 février au moment de présenter les résultats hexagonaux du géant mondial de l’immobilier logistique. En se recentrant sur les marchés tricolores où il dispose d’une taille critique, c’est-à-dire ceux localisés sur la dorsale ainsi que Le Havre et Orléans, et en faisant monter en gamme son patrimoine de 3 millions de m² avec des programmes de capex, de l’innovation et une attention particulière portée au confort des utilisateurs, le propriétaire, opérateur et développeur a fait croitre ses loyers. Si aucun chiffre n’a été communiqué par Prologis, Cécile Tricault observe : « La demande est supérieure à l’offre actuellement en France. Nous avons constaté une augmentation à deux chiffres des revenus sur certains actifs. Et il reste de la place pour que la progression des valeurs locatives se poursuive en France. »

Dans ce contexte de marché, Prologis mise sur une croissance de son portefeuille et une expérience client renforcée. Le premier volet de cette stratégie passera notamment par de nouveaux développements. Dans son parc Moissy 2 Les Chevrons, la société a conclu un clés-en-main en décembre dernier avec Samada (ndlr : filiale logistique de Monoprix). La première tranche de 65 000 m² sera livrée au troisième trimestre 2021 et la seconde tranche de 35 000 m² quelques semaines plus tard. « Nous allons également lancer en blanc 25 000 m² dans ce parc et 30 000 m² dans le parc du Hode au Havre », ajoute Cécile Tricault. Des acquisitions pourraient également être réalisées : « Nous recherchons des actifs qui présentent une qualité similaire aux nôtres, détaille la country manager France. Nous pouvons prendre position sur des immeubles unitaires ou en portefeuille, existants ou en développement. En périphérie, nous ciblons des dossiers de 10 000 m² au minimum tandis que les sujets de logistique urbaine doivent faire au moins 5 000 m². » Cette dernière faisait déjà partie des cibles prioritaires en 2019. « Nous avons conclu une acquisition à Nanterre l’an passé mais nous nous sommes heurtés au refus des municipalités sur d’autres sujets. Nous aurions pu conclure 5 dossiers en logistique urbaine l’an passé sans cela. Nous devons faire la promotion de cette activité auprès des élus. » Au global, Prologis espère toujours faire croitre son patrimoine au-delà des 4 millions de m² à moyen terme en France. « Nous nous sommes fixés un objectif mais nous prendrons le temps de bien sélectionner les actifs, tempère néanmoins Cécile Tricault. Notre priorité reste d’être un bailleur de choix pour nos clients. »

Dans sa logique consistant à offrir plus que des murs et un toit à ses utilisateurs, Prologis compte sur son approche Parklife. Cette dernière adresses les sujets de transports (mise en place de services de bus, borne de recharges pour les véhicules électriques…), de sécurité (caméras de surveillance, contrôle du stationnement sur site…), d’environnement (entretien des espaces verts, maintenance des routes…), de wellbeing (espaces conviviaux, parcours de santé…) et de communauté (service de recrutement sur site, organisations de rencontres entre utilisateurs des parcs...). Quant à la place de marché « Prologis Essentials » destinée à aider les locataires dans leurs recherches de prestataires, elle est opérationnelle aux Etats-Unis mais pas encore en Europe. « Une partie des services que nous prévoyons d’y déployer sont en train d’être traités, notamment pour ce qui concerne les panneaux photovoltaïques et l’éclairage led, et nous travaillons sur une offre qui permettra aux clients de se fournir en chariot, en racks… », précise Cécile Tricault. Prologis ne semble vraiment rien laisser au hasard en France.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 6 avril 2020

La veille urbaine du 6 avril 2020

Le marché du résidentiel ancien en mode pause, les fournisseurs d'énergie alternatifs qui attaquent le régulateur, Alexandre Claudet qui rejoint Fonci...

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

Les énergies renouvelables impriment une dynamique soutenue dans le monde

D'après l'Irena, les énergies renouvelables ont représenté les trois quarts des ajouts de capacités énergétiques dans le monde en 2019. Eolien et sol...

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Y. Choin-Joubert : "Réalités a imaginé un nouveau contrat social pour les 12 à 18 prochains mois"

Le développeur Réalités a pris des mesures fortes pour faire face à la crise sanitaire. Yoann Choin-Joubert, PDG du groupe, les détaille et explique à...

La veille urbaine du 3 avril 2020

La veille urbaine du 3 avril 2020

Amundi qui serait sur le point de signer le Tangram à Malakoff, Carmila et MRM qui reportent leurs assemblées générales… Décideurs vous propose une sy...

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de tous"

P. Duval (Groupe Duval) : "Cette crise appelle une solidarité unanime et une responsabilisation de t...

Acteur ayant intégré l’ensemble de la chaîne de valeur des métiers de l’immobilier, le Groupe Duval a de nombreux sujets à gérer en cette période de c...

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

C. Murciani (Acofi Gestion) : "Notre solidarité s’exprime notamment envers nos emprunteurs"

Le sujet de la dette est crucial pour l’industrie immobilière dans cette période de confinement et de crise sanitaire. Christophe Murciani, directeur...

La veille urbaine du 2 avril 2020

La veille urbaine du 2 avril 2020

Le guide sanitaire du BTP disponible, Accor qui met en place des mesures drastiques, La Française REM qui acquiert le siège social de Rexel, les diffi...

R. Garrigoux (Bluebird Immobilier) : "Cet arrêt sur image forcé va ramener de la sérénité au sein des acteurs immobiliers"

R. Garrigoux (Bluebird Immobilier) : "Cet arrêt sur image forcé va ramener de la sérénité au sein de...

Conseil dédié aux utilisateurs, Bluebird Immobilier est particulièrement sollicité par ses clients en cette période. Raphaële Garrigoux, associée fond...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message