Professions juridiques : la sollicitation personnalisée est autorisée

Un décret d’application de la loi J21 permet aux notaires, aux huissiers de justice, aux commissaires-priseurs judiciaires et aux avocats aux Conseils de procéder à une forme bien particulière de publicité.

Un décret d’application de la loi J21 permet aux notaires, aux huissiers de justice, aux commissaires-priseurs judiciaires et aux avocats aux Conseils de procéder à une forme bien particulière de publicité.

Le décret tant attendu par les professions juridiques autres que les avocats a été publié au Journal officiel du 31 mars dernier. En application de la loi de modernisation de la justice du 21e siècle, le texte modifie les règlements régissant les métiers de notaires, d’huissiers de justice, de commissaires-priseurs judiciaires et d’avocats à la Cour de cassation et au Conseil d’État. Ils peuvent désormais user de la sollicitation personnalisée, une démarche visant à promouvoir leurs services auprès de personnes physiques ou morales sélectionnées au préalable. « Une telle extension des modes de communication accordée à ces officiers publics ou ministériels est encadrée afin de respecter leur statut et les principes déontologiques », indique la notice du décret.

En pratique

Concrètement, le décret ne fait que préciser les modalités de la mise en œuvre d’une sollicitation personnalisée telle qu’elle est autorisée pour les avocats depuis la loi Hamon du 28 octobre 2014. Il faut donc retenir que, sur le fond, l’information apportée au destinataire devra être sincère sur la nature de la prestation de services proposée. Elle ne doit pas concerner une affaire particulière et doit préciser les modalités de calcul des honoraires. Elle exclut tout élément comparatif ou dénigrant d’un concurrent.

Sur la forme, la sollicitation ne peut consister en un démarchage physique ou téléphonique mais doit donc se faire par envoi d’un courrier électronique ou postal. Les textos sont également prohibés.

L’instance représentante des professions concernées peut préciser les modalités d’application de ce décret, notamment pour la constitution d’un site internet.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Échapper aux lieux communs

Échapper aux lieux communs

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai, une partie des locaux de Dassault situés à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, faisaient l’objet d’un...

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans plus tard, le voilà à la tête de la plus grosse fortune d’Europe. C...

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

Présent depuis 2008 dans le recrutement de CFO & CEO pour les participations de fonds, ABAQ a ouvert son champ d’intervention aux autres fonctions...

Une Canadienne chez Teynier Pic

Une Canadienne chez Teynier Pic

Sara Nadeau-Seguin rejoint le cabinet Teynier Pic en qualité de counsel.

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

En mai 2018, Barclays France est devenu officiellement Milleis Banque avec à son capital le fonds d’investissement britannique spécialisé dans le sect...

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers sont tombés à leur plus bas niveau historique en France. Est-ce le bon moment pour emprunter ? Le taux d’in...

Carnet de mouvements du 20 juin

Carnet de mouvements du 20 juin

En cette moitié d'année 2019, les cabinets conservent leur dynamisme en renouvelant leur managing partner, en créant de nouvelles pratiques ou en renf...

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

U’Wine réouvre le capital de sa filiale U’Wine Grands Crus (4,6 M€ de capital social à date) via une offre au public de titres financiers. Les investi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message