Professionnels du droit, saisissons l’interprofessionnalité comme une véritable opportunité !

Face à la complexité croissante de la législation, le notaire, au même titre que de nombreux professionnels du droit, fait régulièrement appel aux compétences d’experts fiscalistes, experts comptables, avocats… L’interprofessionnalité et la complémentarité des compétences permettent de proposer au client un service toujours plus complet et performant. Olaf Déchin, Annamaria Brogna et Clarisse Josse de LEXFAIR NOTAIRES présentent leur tribune.

Face à la complexité croissante de la législation, le notaire, au même titre que de nombreux professionnels du droit, fait régulièrement appel aux compétences d’experts fiscalistes, experts comptables, avocats… L’interprofessionnalité et la complémentarité des compétences permettent de proposer au client un service toujours plus complet et performant. Olaf Déchin, Annamaria Brogna et Clarisse Josse de LEXFAIR NOTAIRES présentent leur tribune.

Le sujet de l’interprofessionnalité fait aujourd’hui débat : s’il constitue pour certains une opportunité, il marque pour d’autres les prémices d’une fragilisation de notre profession. Pourtant cette pratique n’est pas nouvelle. En effet, celle-ci existe depuis toujours au sein des professions juridiques, sans pour autant avoir été formalisée de manière si explicite. Au quotidien, nous avons pour habitude de contacter d’autres professionnels sur des expertises spécifiques. Il paraît inconcevable aujourd’hui pour un professionnel du droit de travailler de manière isolée tant les situations nécessitent le concours de plusieurs compétences.

Une vraie valeur ajoutée pour le client

L’entrée en vigueur des décrets d’application de la loi Croissance en mai 2017 a rendu possible la création de structures appelées Sociétés Pluriprofessionnelles d’Exercice (SPE) réunissant plusieurs professions réglementées : avocats, notaires, commissaires-priseurs judiciaires, huissiers de justice…. Si quelques professionnels ont fait le pari audacieux de se réunir, nombreux sont ceux qui restent encore hésitants sur les bénéfices de l’interprofessionnalité qui n’est pourtant que le prolongement de nos pratiques internes.   

Faire le choix de l’interprofessionnalité, c’est tout d’abord répondre à une attente très forte. Comme pour de nombreux secteurs, le client cherche souvent un service "clé en main" : par manque de temps, il préfère de plus en plus se référer à une seule et même entité juridique qui sera en mesure de gérer l’ensemble de son projet. Offrir cette complémentarité est une vraie valeur ajoutée pour le client à qui l’on permet un gain de temps, une homogénéité dans le traitement de son dossier et potentiellement un gain économique.

Se doter de moyens mutualisés 

Au-delà, l’interprofessionnalité constitue pour le notaire, une véritable opportunité de se renouveler dans l’accompagnement et le service qu’il offre à ses clients. En effet, la loi Macron a créé un contexte concurrentiel où il devient indispensable de nous démarquer de nos confrères. Pour être plus performant, il est pertinent de se regrouper et de se doter de moyens mutualisés.   

En outre, cette collaboration permet d’approfondir et de prendre en charge des opérations aux montages plus complexes faisant appel à plusieurs disciplines. Chacun restant maître de ses compétences, cette collaboration génère des synergies et une réelle émulation sans pour autant créer de frustrations. Grâce à l’interprofessionnalité, on encourage la spécialisation et donc la prise en charge de situations nouvelles nécessitant des connaissances techniques pointues.

Accroître la spécialisation des professionnels

Les bénéfices offerts par ces rapprochements, tant pour le client que pour le professionnel, nous les avons compris chez LEXFAIR. Au quotidien dans l’exercice de nos fonctions, en faisant appel à d’autres compétences nous garantissons à nos clients le service le plus adapté et le plus qualitatif. Selon nous, l’avenir est donc de poursuivre et d’aller plus loin dans la démarche : accroître la spécialisation des professionnels et la complémentarité des compétences. En choisissant l’interprofessionnalité, nous accédons à une demande forte et nous participons aussi au renouvellement de notre métier en étant, au-delà de notre rôle de conseil, de véritables business partner pour nos clients.

Olaf Déchin, Annamaria Brogna et Clarisse Josse, LEXFAIR NOTAIRES.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur "

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie e...

Décideurs Juridiques en pause estivale

Décideurs Juridiques en pause estivale

La rédaction de Décideurs Juridiques souhaite à ses lecteurs un bel été et de bonnes vacances. Retrouvez votre rendez-vous quotidien le 2 septembre pr...

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite entre les avocats

Procès des attentats du 13 novembre : le Conseil de l'ordre vote une compensation financière inédite...

Le Conseil de l'ordre des avocats de Paris a mis en place mardi un dispositif exceptionnel dans le cadre de la tenue du procès de terroristes : les ré...

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Taylor Wessing amorce son arrivée en Irlande

Après avoir annoncé sa volonté de s’installer à Dublin en avril dernier, Taylor Wessing nomme deux nouveaux associés pour mener cette expansion : Adam...

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Transaction record entre l’AMF et l’ancien directeur général de Fleury Michon

Accusé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) d’avoir commis un manquement d’initié, Régis Lebrun s’engage à verser 225 000 euros au Trésor publi...

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Systra signe la seconde CJIP de l’année 2021

Après la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) signée en février dernier par le groupe Bolloré avec le Parquet national financier pour des fai...

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Contentieux : Laude Esquier Champey prouve la pertinence de son modèle

Le cabinet d’avocats spécialistes du contentieux des affaires Laude Esquier Champey vient de fêter ses 13 ans d’existence. Passée la phase de lancemen...

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Doublant les effectifs de son bureau de Bruxelles, Laurius attire un groupe de trois associés : Christina Trappeniers, Damien Stas de Richelle et Caro...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte