Produits reconditionnés : Back Market lève 41 M€

La start-up française réunit un parterre d’investisseurs prestigieux à son capital. Déjà leader en Europe, elle lorgne sur un marché mondial estimé à 50 milliards d’euros.

La start-up française réunit un parterre d’investisseurs prestigieux à son capital. Déjà leader en Europe, elle lorgne sur un marché mondial estimé à 50 milliards d’euros.

Après un premier tour de table de 7 millions d’euros auprès de Daphni et Aglaé Ventures l’an dernier, Back Market remet le paquet et mobilise un consortium d’investisseurs pour sa nouvelle levée de fonds de 41 millions d’euros. Le distributeur grand public de produits électriques et électroniques reconditionnés a attiré du joli monde, en sus de ses partenaires financiers historiques : Eurazeo, le groupe Arnault et Thierry Petit arrivent au capital. Déjà leader en France et en Europe, la start-up tricolore co-fondée par Thibaud Hug de Larauze lorgne sur une activité mondiale dont les revenus futurs sont estimés à 50 milliards d’euros. Et avec une croissance 15 fois supérieure au marché, elle a de sérieux arguments en sa faveur ! Ses smartphones et ordinateurs remis à neuf, garantis et à prix réduits, trouvent de plus en plus de crédit auprès des consommateurs. Ils constituent aussi une réponse à la problématique environnementale d’accumulation des déchets. Grâce à l’apport d’argent frais, Back Market compte notamment étoffer le bureau de New York, ouvert en ce début d’année.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

La grande île caribéenne connaît une petite révolution dans le secteur des nouvelles technologies avec le déploiement d’un réseau 3G.

IKKS fait peau neuve

IKKS fait peau neuve

Lourdement endetté, le groupe de prêt-à-porter premium a dû restructurer son capital pour régler sa situation financière. Les créanciers ont accepté d...

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi a enfin mis un pied dans le secteur des maladies rares ! En rachetant la biotech américaine Biovertiv pour 11,6 milliards de dollars, Sanofi s’...

Safran décolle enfin avec Zodiac

Safran décolle enfin avec Zodiac

La patience de Safran a fini par payer. Huit ans auront été nécessaires pour que l’OPA amicale engagée sur Zodiac Aerospace aboutisse. Outre les quest...

EssilorLuxottica voit les choses en grand

EssilorLuxottica voit les choses en grand

Ils se sont dit oui. Depuis octobre, Essilor et Luxoticca font maison commune pour devenir leader mondial de l’optique. Au sein de la direction, la pa...

Idex souffle le froid et le chaud

Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barr...

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Les incursions de la banque de financement et d’investissement sur le segment des sociétés françaises en hypercroissance sont rares. C’est dire le pot...

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Le 30 novembre dernier, Microsoft a brièvement dérobé à Apple la place de première capitalisation boursière mondiale. Un succès qui est le reflet de l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message