Procès Balkany : un ancien bâtonnier en défense

Patrick Balkany comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris, aux côtés de sa femme et de son fils, pour fraude fiscale, corruption, prise illégales d’intérêts et déclaration mensongère de situation patrimoniale. Dans cette affaire retentissante, le défenseur d’Isabelle Balkany n’est autre qu’un pénaliste bien rodé aux scandales politico-financiers : Pierre-Olivier Sur.

Patrick Balkany comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris, aux côtés de sa femme et de son fils, pour fraude fiscale, corruption, prise illégales d’intérêts et déclaration mensongère de situation patrimoniale. Dans cette affaire retentissante, le défenseur d’Isabelle Balkany n’est autre qu’un pénaliste bien rodé aux scandales politico-financiers : Pierre-Olivier Sur.

Le procès des époux Balkany s’est ouvert le 13 mai devant le tribunal correctionnel de Paris. Le maire de Levallois-Perret et son épouse sont poursuivis pour montages financiers litigieux remontant à plusieurs années. La tenue de ce procès était encore incertaine il y a quelques semaines en raison de la tentative de suicide d’Isabelle Balkany survenue au début du mois. C’est un avocat habitué des affaires médiatiques et polémiques, Pierre-Olivier Sur, qui la conseille dans cette bataille judiciaire. Le pénaliste est particulièrement bien rodé aux dossiers sulfureux puisqu’il est intervenu dans les affaires Schuller Maréchal, du sang contaminé, du naufrage de l’Erika, ou encore Tapie contre le Crédit Lyonnais dans laquelle il a été conseil du consorsium de réalisation (CDR).

Alors qu’il a une formation littéraire, Pierre-Olivier Sur rejoint la profession très jeune en prêtant serment à 22 ans, en 1985. En 1986, il rentre en parallèle à Sciences-Po, où il étoffe son carnet d’adresses en côtoyant des personnalités allant de Jean-François Copé à David Pujadas en passant par Frédéric Beigbeder. Secrétaire de la conférence du stage en 1990, il devient l’un des jeunes avocats les plus prometteurs de son époque.

Le 2 décembre 2010, alors qu’il rêve de devenir bâtonnier depuis près de trente ans, Pierre-Olivier Sur connaît le goût amer de la défaite. C’est Christiane Féral-Schuhl qui est élue au bâtonnat de Paris. Il faut dire que la campagne du pénaliste, l’entre-deux-tour plus exactement, fut perturbée par l’avocate Caroline Mécary qui l’accusait alors d’un manque de probité et sa colistière de conflits d’intérêts. Pierre-Olivier Sur obtiendra par la suite sa convocation devant le conseil de discipline du Conseil de l’Ordre et Caroline Mécary écopera d’un avertissement. Quoi qu’il en soit, la défaite est dure à digérer, mais l’avocat reprendra la course trois ans plus tard et sera élu, au terme d’une campagne plus calme, le 11 décembre 2013.

Un homme de combat

« C’est un homme de combat », affirme son ami Christophe Karvelis, associé fondateur du fonds d’investissement Capzanine. Ce trait de caractère, il le doit très certainement à son mentor, chez qui il effectue son stage, Olivier Schnerb, pénaliste de la vieille école, qui lui enseigne les règles chevaleresques de l’ancien palais de justice : « Il sait se taire, capter, palper, comprendre… » Pierre-Olivier Sur est un personnage à part. Comme tout bon avocat, son besoin de capter l’attention des autres le propulse dans la lumière. Cette obsession ne date pas d’hier, comme en témoigne Christophe Karvelis : « Je me souviens d’un jour, en cinquième, au lycée Montaigne, où il s’est levé pour interpeller le prof de français, un sartrien convaincu, et a développé pendant cinq minutes un point de vue opposé au sien. » Ses camarades de promo le décrivent comme « intelligent, séduisant, plein d’allant, déjà passionné et habité par l’idéal de l’avocat », ou encore comme « un séducteur très charismatique ». Autant de qualités d’orateur qui lui permettront de mener habilement la défense d’Isabelle Balkany dans cette affaire complexe.

Jusqu’au 20 juin prochain, la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris se penchera sur la forme du dossier, pour s’assurer qu’aucun recours n’est susceptible de repousser encore les débats. Le président du tribunal Benjamin Blanchet s’intéressera ensuite aux 13 millions d’euros de biens que le couple Balkany est soupçonné d’avoir dissimulés au fisc et pour lesquels il encourt dix ans d’emprisonnement.

Le premier jour des débats ayant été particulièrement virulent, les prochaines semaines s’annoncent tout aussi animées.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Belgique : création du cabinet Harvest

Belgique : création du cabinet Harvest

Après respectivement 25, 15 et 10 ans de pratique dans des cabinets d’affaires internationaux, Didier Grégoire, Adrien Lanotte et Guillaume Beauthier...

Troisième associée chez Huc-Morel Labrousse

Troisième associée chez Huc-Morel Labrousse

Julie Fréal-Saison est la nouvelle associée du cabinet de pénalistes Huc-Morel Labrousse Avocats.

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

Malgré les difficultés économiques provoquées par les mesures de confinements imposées pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les sociétés de gestion im...

Belgique : un ancien directeur juridique chez Crowell & Moring

Belgique : un ancien directeur juridique chez Crowell & Moring

Le vice-président exécutif et directeur juridique de Telenet rejoint le cabinet d’avocats bruxellois après avoir été client de ce cabinet pendant près...

Tierce-conciliation : nouvelle plateforme de résolution des litiges

Tierce-conciliation : nouvelle plateforme de résolution des litiges

Pour faire face à la crise du coronavirus, la famille du droit se mobilise en créant un nouveau processus de règlement des difficultés dans les relati...

Lexclair : percer les secrets du legal design

Lexclair : percer les secrets du legal design

Lancé en plein confinement par l’avocate Sophie Lapisardi et l’expert en design thinking Fabrice Mauléon, Lexclair dispense aux juristes des formation...

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

Contrairement à la crise de 2008, les banques centrales ont répondu de manière rapide et massive face à la crise du coronavirus. Pour assurer leurs rô...

La Justice donne du poids aux revendications des partisans de la réouverture des grands centres

La Justice donne du poids aux revendications des partisans de la réouverture des grands centres

Le centre commercial Beaugrenelle a obtenu du Tribunal administratif de Paris la suspension immédiate de l’arrêté de fermeture dont il faisait l’objet...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message