Private equity : une internationalisation éclair

Longtemps monopolisé par les États-Unis, le marché du private equity s’internationalise à grands pas.

Longtemps monopolisé par les États-Unis, le marché du private equity s’internationalise à grands pas.

Les montants levés progressent ainsi plus rapidement en Europe et Asie. Autre signe de ce changement, les entreprises américaines, longtemps chasse gardée des acteurs locaux, sont désormais courtisées par des fonds étrangers. En termes d’actifs sous gestion, les États-Unis conservent néanmoins une longueur d’avance. À eux seuls, ils contrôlent près de 70 % du secteur.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les milliards du private equity

Les levées records réalisées au cours de l’été dernier ont une nouvelle fois placé le private equity sous le feu des projecteurs. Peu connu du grand public, ce secteur pâtit malheureusement d’une image négative, la surmédiatisation des « jumbos deals » et des fiascos financiers ayant contribué à alimenter les idées reçues. Ce dossier est l’occasion de démontrer que la plupart sont fausses ou inexactes.
Sommaire Private equity : une classe d'actifs de nouveau attractive Dominique Gaillard (Ardian) : « Nous assistons à une concentration du marché » Le private equity étend son emprise Thierry Timsit (Astorg) : « Nous contribuons plus que d'autres à la croissance des entreprises » Valorisation : un difficile retour à la normale Jean-Marc Le Roux (Bain) : « Il vaut mieux parler de marché européen » Hélène Falchier (CNP Assurances) : « Les gérants ont fait des progrès en matière de reporting et de transparence » Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » Agnès Nahum (Access Capital) : « Nous assistons à une hausse des prix d’entrée sur le marché du buy-out »

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte