Private equity : obligation de différenciation pour les fonds

Private equity : obligation de différenciation pour les fonds

Selon le rapport annuel de Bain & Company, la concurrence accrue pour les cibles condamne les sociétés de gestion à définir leurs propres cadre de création de valeur.

Ce n'est un secret pour personne, le marché du private equity bénéficie encore d'une dette peu chère et de montants colossaux à investir en capital ! Sauf que le bât blesse au niveau de la demande, les sociétés à financer en l'espèce, qui ne sont pas légion, ou en tout cas, pas assez nombreuses pour entraver une inflation sans commune mesure du prix des actifs – le LBO américain moyen s'est conclu pour quasiment 11 fois l'Ebitda l'an dernier.

Deux conséquences à cela. D'abord, les sociétés de gestion allongent la durée de détention de leurs participations afin d'amortir leur prix d'acquisition et de se laisser le temps d'implémenter les méthodes de création de valeur. Aujourd'hui, une société reste cinq ans dans le portefeuille d'un fonds en moyenne. Ensuite, concernant les stratégies de création de valeur précisément, elles doivent être de plus en plus nettes et reposées davantage sur des leviers opérationnels (amélioration des BFR, programmes d'achats...) que sur des leviers financiers comme par le passé. Tout cela s'entend au travers d'une politique globale de différenciation de la part des GPs, s'ils souhaitent continuer à séduire des LPs plus enclins à limiter leurs souscriptions aux fonds les plus performants. Au niveau international, l'année 2016 s'est tout de même soldée par une performance solide, notamment du côté des sorties qui ont produit le quatrième millésime de l'histoire (328 milliards de dollars). 2017 devrait rester sur la voie de la normalité.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message