Private equity : obligation de différenciation pour les fonds

Selon le rapport annuel de Bain & Company, la concurrence accrue pour les cibles condamne les sociétés de gestion à définir leurs propres cadre de création de valeur.

Selon le rapport annuel de Bain & Company, la concurrence accrue pour les cibles condamne les sociétés de gestion à définir leurs propres cadre de création de valeur.

Ce n'est un secret pour personne, le marché du private equity bénéficie encore d'une dette peu chère et de montants colossaux à investir en capital ! Sauf que le bât blesse au niveau de la demande, les sociétés à financer en l'espèce, qui ne sont pas légion, ou en tout cas, pas assez nombreuses pour entraver une inflation sans commune mesure du prix des actifs – le LBO américain moyen s'est conclu pour quasiment 11 fois l'Ebitda l'an dernier.

Deux conséquences à cela. D'abord, les sociétés de gestion allongent la durée de détention de leurs participations afin d'amortir leur prix d'acquisition et de se laisser le temps d'implémenter les méthodes de création de valeur. Aujourd'hui, une société reste cinq ans dans le portefeuille d'un fonds en moyenne. Ensuite, concernant les stratégies de création de valeur précisément, elles doivent être de plus en plus nettes et reposées davantage sur des leviers opérationnels (amélioration des BFR, programmes d'achats...) que sur des leviers financiers comme par le passé. Tout cela s'entend au travers d'une politique globale de différenciation de la part des GPs, s'ils souhaitent continuer à séduire des LPs plus enclins à limiter leurs souscriptions aux fonds les plus performants. Au niveau international, l'année 2016 s'est tout de même soldée par une performance solide, notamment du côté des sorties qui ont produit le quatrième millésime de l'histoire (328 milliards de dollars). 2017 devrait rester sur la voie de la normalité.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Infineon ouvre l'une des plus grandes usines d'Europe

Infineon ouvre l'une des plus grandes usines d'Europe

Voitures électriques, trains, éoliennes sont en demande de puces. Les investissements du groupe bavarois devraient rassasier les plus gourmands. Pour...

Levée de fonds record de 680 millions d’euros pour Sorare, la start-up française de football virtuel

Levée de fonds record de 680 millions d’euros pour Sorare, la start-up française de football virtuel

La jeune pousse Sorare vient d’annoncer une levée de fonds de 680 millions de dollars qui porte sa valorisation à 4,3 milliards de dollars. Il s’agit...

Deux nouvelles nominations chez IQ-EQ

Deux nouvelles nominations chez IQ-EQ

Le groupe IQ-EQ annonce les nominations d’Anne-Marie Costet et Romain Riegert, respectivement aux postes de CEO et Managing director, Head of Funds s...

C. Bourgeois (H.I.G. WhiteHorse) : "La demande pour nos financements alternatifs est très forte"

C. Bourgeois (H.I.G. WhiteHorse) : "La demande pour nos financements alternatifs est très forte"

H.I.G WhiteHorse, le fonds de dette primaire de H.I.G. Capital, l'un des leaders mondiaux de la gestion alternative d'actifs, propose des financements...

Bernd Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Le transfert vers les cloud publics s’accélère"

Bernd Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Le transfert vers les cloud publics s’accélère"

La télécommunication et la data sont aujourd’hui au cœur des enjeux, bien plus encore après l’année 2020 marquée par la crise sanitaire. Alcatel-Lucen...

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Le cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion du capital réputation, Vae Solis Communications, accueille Vincent Le Roux au sein de s...

Processus d’introduction en Bourse officiellement lancé pour le français OVHcloud

Processus d’introduction en Bourse officiellement lancé pour le français OVHcloud

Le groupe français OVHcloud, premier fournisseur européen dans le secteur des services informatiques dématérialisés (communément appelés "cloud"), vie...

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Pieter van der Does, l’amiral de la Fintech

Atteint du "virus de l’entrepreneuriat", le Néerlandais est devenu milliardaire en moins de quinze ans grâce à sa dernière création : Adyen.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte