Priorité 2019 du directeur financier : contribuer à la stratégie de croissance (6/6)

Chaque semaine, nous décryptons pour vous l’un des six sujets essentiels retenus par les DAF lors de l’enquête annuelle PwC : « Priorité 2019 du directeur financier »

Chaque semaine, nous décryptons pour vous l’un des six sujets essentiels retenus par les DAF lors de l’enquête annuelle PwC : « Priorité 2019 du directeur financier »

Afin de définir les enjeux actuels de la profession, 300 directeurs financiers venant de tous les secteurs et travaillant pour des PME, des ETI ou de grandes entreprises ont répondu au questionnaire en ligne proposé par PwC. L’étude du cabinet d’audit et de conseil comprend aussi l’interview de plus de 80 DAF et deux tables rondes organisées en collaboration avec la DFCG. Six grandes priorités ressortent de l’enquête : le pilotage de la performance, la contribution à la stratégie de croissance, la gestion du cash, l’optimisation des processus, la maîtrise des risques et la gestion des talents.

La croissance, priorité du futur

Traditionnellement l’apanage de la direction générale, il ne fait maintenant aucun doute que les directeurs financiers contribuent de manière croissante aux décisions stratégiques de l’entreprise du fait de leur connaissance approfondie des organisations. Qu'il s'agisse de croissance organique ou externe, de gain de compétitivité, ou de gestion des talents, l'apport de la fonction finance ne couvre plus uniquement les choix d'investissement. Victoire Aubry, directrice financière chez Icade précise : « Le plan stratégique prévoit la poursuite de la croissance de nos activités par leur déploiement à l’international notamment. La direction financière est au cœur des décisions d’investissement. Pour favoriser la création de valeur sur les actifs, nous avons affiné et homogénéisé les indicateurs de performance et avons standardisé les dossiers d’investissement dans le but de faciliter la prise de décision. » Cet élargissement du périmètre d’action des directions financières est au centre de leurs préoccupations. Ainsi, la contribution à la stratégie de croissance, classée deuxième cette année, est considérée comme la priorité principale d’ici trois ans par les directeurs financiers.


 

La croissance organique privilégiée

Plus de la moitié des directeurs financiers interrogés déclarent que le développement de leur entreprise se fera par croissance organique. De même, la majorité des DAF estiment que la croissance ne sera possible qu’en améliorant la compétitivité. Pour ce faire, cela passe par des investissements sur les processus à court terme (fournisseur, R2R), le recrutement, la rétention ainsi que le développement des talents à moyen terme. Jean-François Le Martret, directeur financier chez Guerbet, précise : « Pour accompagner la croissance de l’entreprise, nous avons été amenés à repenser notre organisation, nos processus et nos systèmes d’information. De nouveaux talents nous ont rejoints pour nous accompagner sur ces sujets. » Emmanuelle Brun Neckebrock, ajoute : « Notre croissance passe par la diversification et l’adaptation de notre Business Model. La direction financière doit être agile et efficace pour adapter les processus et piloter notre transition vers de nouveaux marchés. »
 


 

Un numéro d'équilibriste

Au cœur de l’information émanent de l’entreprise, le directeur financier doit trouver le bon équilibre entre le contrôle des coûts, la génération de cash, la croissance et l’investissement. Un équilibre d’autant plus difficile que la visibilité du DAF, bien qu’améliorée par la transition digitale, demeure réduite. Ainsi, dans la quête de compétitivité la vigilance et la prudence sont toujours de mise pour la fonction finance. Suresh Abye  directeur financier chez Fives témoigne : « En tant que société fortement exportatrice, nos business models sont intrinsèquement liés aux réglementations internationales. Nous restons vigilants quand des événements tels que le Brexit ou les hausses de tarifs douaniers surgissent car nous savons que nous pourrions être impactés. » Indéniablement, le DAF, aujourd’hui, est un élément clé qui analysera les risques et les opportunités de son entreprise; il est aussi un allié inconditionnel de la direction générale dans chaque prise de décision stratégique.
 

 

Sandy andrianabiby

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Yves Rocher, écolo par nature

Yves Rocher, écolo par nature

Il y a quelques mois, Yves Rocher devenait la première entreprise à mission de France. Un aboutissement logique pour le groupe qui, depuis ses origine...

Oaklins, l’heure de la maturité

Oaklins, l’heure de la maturité

En quinze ans d'existence, Oaklins s'est fait une place sur le marché des fusions-acquisitions en offrant à ses clients un accompagnement sectoriel pe...

E. Laillier (Tikehau Capital) : "La priorité est donnée à la gestion pour compte de tiers"

E. Laillier (Tikehau Capital) : "La priorité est donnée à la gestion pour compte de tiers"

En l’espace de quinze ans seulement, Tikehau Capital a réussi à s’imposer comme l’un des acteurs incontournables de la place financière parisienne. Fo...

Deux nouvelles nominations chez Apax Partners

Deux nouvelles nominations chez Apax Partners

Apax annonce deux nouvelles nominations au sein de l’équipe investissement.

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

La start-up allemande, Volocopter, spécialisée dans la mobilité aérienne urbaine (UAM), vient de clôturer un tour de table de 37 millions d’euros, des...

Natixis cède 29,5 % du capital de la Coface pour près de 500 millions d’euros

Natixis cède 29,5 % du capital de la Coface pour près de 500 millions d’euros

La banque d'investissement française filiale du groupe BPCE, Natixis, vend plus de 70 % de sa participation dans la Coface, société d’assurance-crédit...

Fintech, Revolut creuse l’écart avec la concurrence

Fintech, Revolut creuse l’écart avec la concurrence

En levant 500 millions de dollars, la néobanque londonienne distance ses concurrentes. Ce tour de table, qui la valorise 5,5 milliards, est un signal...

M.Le Brignonen (Tracfin) : "La France a un dispositif anti-blanchiment à faire valoir"

M.Le Brignonen (Tracfin) : "La France a un dispositif anti-blanchiment à faire valoir"

Directrice de Tracfin depuis le mois de juillet 2019, Maryvonne Le Brignonen a pris ses nouvelles fonctions à un moment stratégique : celui de la prép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message