Primaire démocrate : Michael Bloomberg se retire

Avec cette défection, la primaire démocrate prend plus que jamais l’aspect d’un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders.

Avec cette défection, la primaire démocrate prend plus que jamais l’aspect d’un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders.

500 millions de dollars dépensés pour rien.  Après un Super Tuesday à l’arrière-goût d’échec, le milliardaire Michael Bloomberg a annoncé le 4 mars qu’il se retirait de la primaire démocrate. Dans un communiqué, il a déclaré forfait : "Il y a trois mois, j’ai présenté ma candidature à la présidentielle pour battre Donald Trump. Aujourd’hui, je me retire de la course pour la même raison : battre Donald Trump, car il est devenu clair à mes yeux que continuer aurait rendu plus difficile d’y parvenir".

Entré tard dans la course, Bloomberg misait tout sur le Super Tuesday avec dans le viseur des États tels que la Californie. Seul le petit territoire des îles Samoa américaines l’a placé en tête. Avec 44 délégués, il reste très loin derrière Bernie Sanders (382) et Joe Biden (453). Impossible pour lui de remonter la pente après une telle déconvenue.

De tendance centriste, l’ancien maire de New York a logiquement appelé ses partisans à soutenir Joe Biden désormais seul représentant des démocrates modérés face à Bernie Sanders. Les nombreux citoyens qui s’alarmaient du fait que l’argent suffise à gagner des élections peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

L'élection présidentielle ne prendra donc pas la forme d'un duel entre un milliardaire démocrate et un milliardaire républicain. Une situation qui semble réjouir Donald Trump qui, sur son compte Twitter a raillé "Mini Mike" qui va "désormais injecté son argent dans la campagne de Joe l'endormi pour sauver la face, ça ne marche pas". Ce que ne laisse pas penser les sondages qui donnent Joe Biden gagnant contre l'actuel occupant de la Maison-Blanche.

LJ.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

Popularité, l’enfer de Matignon ?

Popularité, l’enfer de Matignon ?

Premier ministre est un poste exposé. Sur les huit prédécesseurs de Jean Castex, six ont quitté Matignon plus impopulaires qu’à leur arrivée. Qui s’es...

D.Fassin (Collège de France) : "En France, les 5% les plus riches vivent 13 ans de plus que les plus pauvres"

D.Fassin (Collège de France) : "En France, les 5% les plus riches vivent 13 ans de plus que les plus...

Si la crise sanitaire a démontré l’agilité du système de santé, elle a également révélé au grand jour les inégalités en matière d’accès aux soins. Tit...

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Une droite qui ne parle quasiment plus qu’aux personnes âgées, un président de la République doté d’un socle solide dans toutes les CSP, un RN souvera...

Pegasus, au cœur du scandale

Pegasus, au cœur du scandale

De nombreux États, qu’ils soient considérés comme des dictatures ou des démocraties, utiliseraient un logiciel proposé par la société israélienne NSO...

Florian Philippot, la dérive complotiste

Florian Philippot, la dérive complotiste

Depuis un an, le patron des Patriotes drague sans vergogne l’électorat complotiste en se basant sur les réseaux sociaux. Cette mutation idéologique lu...

David Goodhart, un coup de pied dans les certitudes

David Goodhart, un coup de pied dans les certitudes

Habituellement invisibles, de nombreux emplois manuels ont pris la lumière à la faveur de la crise sanitaire. L’occasion de les réhabiliter estime le...

Ces personnalités inspirantes qui vont éclairer votre été

Ces personnalités inspirantes qui vont éclairer votre été

Ils sont journalistes, universitaires, linguistes, journalistes, entrepreneurs... Décideurs Magazine est parti à leur rencontre pour des échanges insp...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte