Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Face au retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre de l'open data jurisprudentiel, la start-up du droit lance un projet de mutualisation des décisions de première instance.
L’équipe de Predictice

Face au retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre de l'open data jurisprudentiel, la start-up du droit lance un projet de mutualisation des décisions de première instance.

En 2016, la loi pour une République numérique devait officiellement lancer un mouvement d’ouverture des données publiques et prévoyait notamment la publication gratuite et anonyme des décisions de justice. Cependant la Chancellerie traîne des pieds et s’est même vue enjointe par le Conseil d’État à prendre l’arrêté d’application devant déterminer "pour chacun des ordres judiciaires et administratifs, et le cas échéant par niveau d'instance et par type de contentieux, la date à compter de laquelle les décisions de justice sont mises à la disposition du public" en janvier dernier. Consciente du bénéficie considérable que l’open data jurisprudentiel représenterait pour les professionnels du droit, la start-up de la legaltech française Predictice lance son programme "100 000 décisions inédites". 

Tout le monde a à y gagner

Ambitieux, le projet devrait permettre aux partenaires du spécialiste de la justice prédictive de stocker et de valoriser leurs décisions sur la plateforme, mais aussi d’accéder à l’ensemble des décisions communiquées par les autres participants. Et le succès est au rendez-vous : Allen & Overy, Antelis, Edgar Avocats, Nomos et SEA Avocats entre autres participent d'ores et déjà au mouvement de mutualisation. Selon la start-up, plusieurs milliers de décisions inédites ont ainsi été partagées sur leur plateforme. Pour Predictice et tous les entrepreneurs de la justice prédictive, l’ouverture de leurs données par les juridictions soulève également d’importants enjeux économiques. Ce type de service, basé sur l’analyse probabiliste ou statistique de grandes masses de données de justice par une intelligence artificielle, permet notamment de déterminer les chances de résolution d’un litige et d’estimer le montant des indemnités susceptibles d’être obtenues. Précieuses pour les avocats, les directions juridiques et les assureurs, ces informations sont par conséquent d’autant plus qualitatives que la base de données étudiée est importante. Avec ce programme, Predictice renforce son offre et affirme être en train de créer "la base de jurisprudence française la plus vaste et la plus précieuse disponible sur le marché".

Fondée par Louis Larret-Chahine en 2016, Predictice propose une plateforme de justice prédictive aux avocats, aux directions juridiques et aux assureurs. La start-up de la legaltech française compte aujourd’hui parmi sa clientèle de nombreux grands cabinets (Allen & Overy, August Debouzy, Clifford Chance, Linklaters…), 2 000 avocats partout en France, des études luxembourgeoises, des compagnies d’assurance et des directions juridiques du CAC 40.

Léna Fernandes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message