Pour le FMI "il faut continuer à apporter un soutien public à l'activité"

Le Fonds monétaire international soutient le "quoi qu'il en coûte" français. Lors de la présentation de son étude sur l'économie Hexagonale lundi 2 novembre, l'un de ses membres a estimé que les aides avaient permis de contenir la hausse du chômage.

Le Fonds monétaire international soutient le "quoi qu'il en coûte" français. Lors de la présentation de son étude sur l'économie Hexagonale lundi 2 novembre, l'un de ses membres a estimé que les aides avaient permis de contenir la hausse du chômage.

Alors que les effets de la pandémie de Covid-19 sur l'économie mondiale ne cessent de s'aggraver, les économistes et les gouvernements actualisent les uns après les autres leurs perspectives de croissance. Lundi 2 novembre, le Fonds monétaire international (FMI) dévoilait ses chiffres pour la France. L'institution de Washington estime que l'activité devrait reculer d'environ 10 % pour l'ensemble de l'année 2020. Elle revoit à la baisse ses perspectives de reprise partielle, qui serait de l'ordre de 5 %-6 % en 2021, même si celle-ci "dépendra de l'évolution de la pandémie et des mesures d'endiguement associées".

La question des déficits publics

Alors la France doit-elle s'inquiéter du creusement de sa dette, inéluctable au regard de la situation ? "La réduction du déficit ne doit pas être une source de préoccupation tant que la crise persiste", estime Jeffrey Franks, directeur du bureau européen, qui s'exprimait à l'occasion de la présentation des résultats de l'étude. D'où son aval face aux mesures de soutien à l'économie mises en place par la France dès mars et renforcées dans la cadre du deuxième confinement. "Il faut continuer à apporter un soutien public à l'activité", martèle-t-il. Le FMI insiste dans son document sur ce point : "Il est légitime de continuer de fournir un appui budgétaire fort et souple."

Jeffrey Franks félicite même le gouvernement pour son action. "Soyons clairs : le 'quoi qu'il en coûte' du président de la République est la bonne décision, ajoute-t-il. La réponse à la crise a été appropriée et la riposte, rapide et souple". Ce qui "a permis de contenir une hausse du chômage." Cette aide est facilitée par la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) qui permet d'augmenter les déficits publics et ainsi rendre la dette soutenable.

Les principes du FMI ont bien évolué depuis la crise de 2009 lors de laquelle l'institution avait été ferme sur la question de l'austérité budgétaire, notamment face à la Grèce. Laissant ainsi du jeu aux pays, même si la question de la dette reviendra indéniablement sur le devant de la scène à un moment ou à un autre.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Vous êtes chargé d’organiser un évènement professionnel ou une soirée pour vos collègues de travail. Et la date de votre soirée d’entreprise se rappro...

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Avec un profil axé sur la tech, Boris Bakech ne se destinait pas au métier d’investisseur. C’est animé désormais par l’envie de soutenir les pépites t...

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Après dix ans au sein de TCR Capital, Marianne Harlé a fait le choix de rejoindre Andera Expansion puis de participer au lancement d’Andera Croissance...

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Fonds de venture capital dédié à la transition écologique du secteur vitivinicole, VitiRev Innovation a annoncé, début 2022, son premier closing à hau...

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Ancien karatéka de haut niveau, Nicolas Darnaud est diplômé de l’ESCP, titulaire du Capa et d’un diplôme d’expert-comptable. Il a rejoint Ardian en 20...

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Directrice de participations au sein de Blue Ocean, fonds à impact de Swen Capital, Mélanie Le Guen croit un capital-investissement plus durable. Curi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message