Plan Marshall et cantonnement de la dette : les propositions de François Bayrou

Le haut-commissaire au Plan a dévoilé plusieurs pistes pour faire de la crise sanitaire un levier de croissance pour l’économie tricolore.

Le haut-commissaire au Plan a dévoilé plusieurs pistes pour faire de la crise sanitaire un levier de croissance pour l’économie tricolore.

"Plan Marshall". Le terme renvoie aux Trentes Glorieuses, à la croissance économique et à la hausse du niveau de vie. En bref, aux jours heureux. Pour promettre des lendemains qui chantent, la classe politique se plaît à ressortir le concept de la naphtaline. François Bayrou, haut-commissaire au Plan, a lui aussi, repris le terme à son compte dans un discours prononcé au Conseil économique et social (Cese) le 24 février puis le 25 au matin lors de la matinale de France info.

Plan Marshall

Concrètement, le patron du Modem défend un "plan Marshall sur 10 ans". Objectif : mettre sur la table entre 200 et 250 milliards d’euros, en plus du Plan de relance. La manne, qui serait empruntée sur les marchés, serait dirigée vers "des secteurs stratégiques où nous sommes absents par négligence", tels que l’aérospatiale, le nucléaire ou la robotique. Cela présenterait deux avantages : préserver la souveraineté et produire des biens et des services exportables. De quoi, à moyen terme, diminuer le déficit de la balance commerciale qui, en 2020, s’est élevée à 65 milliards d’euros, soit une hausse de 8 milliards sur un an. Pour François Bayrou, le moment est propice "il n’y a pas de générations avant nous qui aient eu la chance de pouvoir se reconstruire en empruntant à taux 0. Il faut s’en servir pour investir".

Cantonnement de la dette

Le centriste propose également de "cantonner la dette Covid". L’idée est simple : commencer à rembourser la dette Covid à partir de 2030 et étaler les paiements jusqu’en 2060. Ce qui laisserait au pays le temps de se redresser et de moderniser son appareil de production. Serait concernée ce que François Bayrou nomme la "dette de guerre", à savoir les mesures de soutien aux entreprises, aux salariés ainsi que les dépenses supplémentaires dans le système de santé. Pour le moment, cette dette de guerre contractée depuis mars 2020 s’élève à 86 milliards. Selon les projections, elle pourrait dépasser le cap des 200 milliards à la fin de l’année. En revanche, le haut-commissaire ne souhaite pas entendre parler d’annulation de la dette. Selon lui, l’Hexagone doit honorer ses engagements pour continuer à emprunter à des taux bas.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Emmanuel Macron candidat des classes moyennes, des seniors et des très jeunes. Marine Le Pen plus que jamais souveraine dans les milieux populaires où...

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Mesures en faveur des classes moyennes, impact de la crise sanitaire sur les prix, choix d’un centre-ville dense… Le communiste Ian Brossat, adjoint a...

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Pour beaucoup d’observateurs, Marine Le Pen est sur la pente ascendante, au point d’envisager une victoire en 2022. Mais si l’on fait abstraction des...

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Le parti socialiste s’apprêterait à "débrancher" Audrey Pulvar. Un nom surprise sortirait du chapeau, celui de Manuel Valls qui retrouverait son parti...

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Voici les points essentiels à retenir du discours du président de la République le 31 mars. Objectif : "fixer un nouveau cap", "garder la tête hors de...

Édito. Extrêmes limites

Édito. Extrêmes limites

Fétichisme de la race, censure, courbettes aux théocrates qui ne portent pas la République dans leur cœur : la "nouvelle gauche" se surpasse en ce moi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte