Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Parfois arbitre mais surtout conseil dans des arbitrages internationaux et chef d’orchestre de la résolution judiciaire et extrajudiciaire des litiges commerciaux, Philippe Sarrailhé fait aujourd’hui profiter de ses quarante ans de carrière à ses clients en fondant son propre cabinet : Sarrailhé Intlaw.

Parfois arbitre mais surtout conseil dans des arbitrages internationaux et chef d’orchestre de la résolution judiciaire et extrajudiciaire des litiges commerciaux, Philippe Sarrailhé fait aujourd’hui profiter de ses quarante ans de carrière à ses clients en fondant son propre cabinet : Sarrailhé Intlaw.

Avec Sarrailhé Intlaw, l’avocat spécialiste de l’arbitrage, du contentieux et du règlement extrajudiciaire des différends commerciaux Philippe Sarrailhé prend son indépendance. "Je veux apporter aux entreprises ma matière grise et mon expérience", explique celui qui est inscrit aux barreaux de Paris et New York. "Aujourd’hui délesté des conflits d’intérêts, je suis aussi beaucoup plus souple dans la détermination de mes honoraires et peux aménager la configuration idéale pour répondre aux besoins de mes clients." En d’autres termes, Philippe Sarrailhé fait appel à son réseau informel de confrères et consœurs étrangers afin de mener à bien la stratégie procédurale de ses dossiers en France et à l’étranger, qu’il s’agisse d’arbitrage commercial ou d’investissement, de contentieux judiciaire local et multijuridictionnel ou encore de négociation. Car l’avocat veut centrer son intervention sur la transaction, un réflexe issu de son début de carrière en qualité d’avocat M&A. Philippe Sarrailhé, qui a exercé vingt ans chez Jeantet entre 1978 et 1999, s’est rodé aux dossiers de fusions-acquisitions avant de se consacrer au contentieux. "La négociation est au cœur de ma manière d’appréhender une situation conflictuelle, cette attitude proactive pour faire aboutir une opération s’applique aux conflits qui ne demandent qu’à être appréhendés de ma même manière", explique l’avocat.

La recherche du résultat

Autre positionnement singulier de son cabinet : le prisme international. Le fondateur de Sarrailhé Intlaw est entré chez Ashurst en 1999, une enseigne qu’il a quittée pour White & Case où il a exercé durant treize ans. Avant de rejoindre DS Avocats en 2018, il a travaillé pour Foley Hoag entre 2014 et 2018. Maîtrisant cinq langues (l’anglais, le français, l’espagnol, le portugais et l’italien), il travaille principalement sur des arbitrages impliquant des parties étrangères (généralement devant la CCI). C’est aussi le cas des contentieux qu’il traite : les litiges issus des projets de construction, de conventions de gestion ou de contrats de distribution internationale, de transactions internationales comme les contrats de coopération dans les secteurs de l’hôtellerie, de l’automobile, de l’industrie aérospatiale, de la chimie, de la pharmacie, de l’agroalimentaire, de la banque… À ces domaines d’intervention s’ajoutent les litiges nés des sentences arbitrales, le contentieux judiciaire de l’exécution notamment. "Mon unique but est la recherche du résultat", conclut-il.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Dans un mouvement de renforcement global, la firme du Magic Circle promeut 53 de ses avocats. À Paris, Julien Rebibo accède au rang d'associé tandis q...

LVMH recompose son département juridique

LVMH recompose son département juridique

Caroline Bergeron Plantefève est nommée directrice juridique du groupe LVMH. Jérôme Sibille prend quant à lui la fonction de directeur administration...

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Face au retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre de l'open data jurisprudentiel, la start-up du droit lance un projet de mutualisation de...

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

Le mois dernier, Jean-François Vilotte avait annoncé quitter ses fonctions à la Fédération française de tennis (FFT) pour entamer une nouvelle étape d...

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dan...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Charles Consigny, Gaspard de Monclin et Nawel Bellour s’associent pour fonder une structure qu’ils veulent d’un genre nouveau en offrant leur savoir-f...

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte