Pétrole à moins de zéro dollar : comment est-ce possible ?

Pour la première fois de son histoire, le baril de WTI s'est effondré lundi soir, au point de s'échanger à un prix négatif.

Pour la première fois de son histoire, le baril de WTI s'est effondré lundi soir, au point de s'échanger à un prix négatif.

Le 20 avril 2020 a vu les marchés pétroliers afficher une situation inédite dans l'histoire : l'espace de quelques heures, le baril de WTI (brut côté à la bourse de New York) s'est échangé à un prix négatif sur les marchés à terme, atteignant un point bas de - 38,94 dollars. Il s'agit de la plus forte baisse en séance jamais enregistrée par Bloomberg dont les données remontent à 1983. 

Comment une situation est-elle possible ? En effet, si le cours du pétrole subit actuellement de plein fouet un ralentissement considérable de la demande dû à la crise du Covid-19 associé à la guerre des cours que se mènent les principaux producteur mondiaux que l'accord inédit de l'Opep+ a à peine réussi à juguler, il est cependant insensé d'imaginer un baril de pétrole s'échanger à un prix négatif. Cette situation inédite concerne les contrats à terme pour une livraison au mois de mai et expirant ce 21 avril au soir. Outre-Atlantique, la chute de la consommation a causé un engorgement des infrastructures de stockage, au point qu'il devient aujourd'hui quasi-impossible, ou en tout cas extrêmement coûteux de stocker du brut : même les tankers sont aujourd'hui utilisés comme cuves. Les détenteurs de ces contrats, incapables de prendre livraisons de barils supplémentaires, ont ainsi préféré liquider massivement ces contrats à n'importe quel prix, quitte à payer l'acheteur.

Dès le lendemain, le cours du WTI s'est de nouveau stabilisé dans des territoires positifs, aux alentours de 20 dollars le baril pour une livraison en juin, tandis que le brent s'est établi quelques dollars plus haut. Cependant, la même situation risque de se représenter en fin de mois, alors que la consommation de pétrole dans le monde aurait chuté de 20 millions de barils par jour (soit près de 20 %) et que les augmentations de stocks stratégiques annoncées par certains Etats sont loin d'être suffisantes pour couvrir le surplus d'offre.

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nous apporter"

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nou...

Passé par le monde parapétrolier et aujourd’hui dirigeant d’une société productrice d’énergies renouvelables, Arnaud Réal del Sarte répond aux questio...

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

Le cabinet de conseil Carbone 4 a publié un rapport, proposant une méthodologie d’alignement des portefeuilles financiers d’infrastructures avec les o...

La veille urbaine du 23 septembre 2020

La veille urbaine du 23 septembre 2020

Comet Meetings qui lève 30 M€, Fabrice Veyron-Churlet qui quitte Euralille pour l’Oppidea… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobili...

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

Un peu plus de trois ans après son lancement, Soneka a fait du chemin. Cette solution web d‘asset management dédiée à l'immobilier vient notamment d'ê...

La veille urbaine du 22 septembre 2020

La veille urbaine du 22 septembre 2020

Engie qui inaugure son nouveau centre de recherche à Stains, Paris sur le podium des destinations mondiales pour les investissements en immobilier d’e...

Airbus pense l’aviation de 2035

Airbus pense l’aviation de 2035

Airbus a publié cette semaine sa feuille de route pour construire, à l’horizon 2035, des aéronefs propulsés grâce à l’hydrogène. Trois concepts ont ét...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message