Pétrole à moins de zéro dollar : comment est-ce possible ?

Pour la première fois de son histoire, le baril de WTI s'est effondré lundi soir, au point de s'échanger à un prix négatif.

Pour la première fois de son histoire, le baril de WTI s'est effondré lundi soir, au point de s'échanger à un prix négatif.

Le 20 avril 2020 a vu les marchés pétroliers afficher une situation inédite dans l'histoire : l'espace de quelques heures, le baril de WTI (brut côté à la bourse de New York) s'est échangé à un prix négatif sur les marchés à terme, atteignant un point bas de - 38,94 dollars. Il s'agit de la plus forte baisse en séance jamais enregistrée par Bloomberg dont les données remontent à 1983. 

Comment une situation est-elle possible ? En effet, si le cours du pétrole subit actuellement de plein fouet un ralentissement considérable de la demande dû à la crise du Covid-19 associé à la guerre des cours que se mènent les principaux producteur mondiaux que l'accord inédit de l'Opep+ a à peine réussi à juguler, il est cependant insensé d'imaginer un baril de pétrole s'échanger à un prix négatif. Cette situation inédite concerne les contrats à terme pour une livraison au mois de mai et expirant ce 21 avril au soir. Outre-Atlantique, la chute de la consommation a causé un engorgement des infrastructures de stockage, au point qu'il devient aujourd'hui quasi-impossible, ou en tout cas extrêmement coûteux de stocker du brut : même les tankers sont aujourd'hui utilisés comme cuves. Les détenteurs de ces contrats, incapables de prendre livraisons de barils supplémentaires, ont ainsi préféré liquider massivement ces contrats à n'importe quel prix, quitte à payer l'acheteur.

Dès le lendemain, le cours du WTI s'est de nouveau stabilisé dans des territoires positifs, aux alentours de 20 dollars le baril pour une livraison en juin, tandis que le brent s'est établi quelques dollars plus haut. Cependant, la même situation risque de se représenter en fin de mois, alors que la consommation de pétrole dans le monde aurait chuté de 20 millions de barils par jour (soit près de 20 %) et que les augmentations de stocks stratégiques annoncées par certains Etats sont loin d'être suffisantes pour couvrir le surplus d'offre.

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Un partenariat a été noué cette année entre le master GESIIC et le SIATI. Retour sur les tenants et les aboutissants de cette coopération.

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

L’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme di...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Sûrement l’un des plus grands défis urbains découlant du changement climatique, les îlots de chaleur urbains mettent en difficulté les villes des quat...

La veille urbaine du 19 octobre 2020

La veille urbaine du 19 octobre 2020

DeA Capital qui acquiert Le Cap à la Plaine Saint-Denis, le conseil de surveillance d’URW qui rejette le plan des « activistes », la RATP qui teste un...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

La veille urbaine du 16 octobre 2020

La veille urbaine du 16 octobre 2020

Primonial qui signe trois cliniques MCO pour son fonds ESI, Mickaël Nogal qui prend la présidence du Conseil national de l’habitat, Engie à l’heure de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte