Perspectives positives pour le marché immobilier en 2020-2021

Disparition du cycle, augmentation à long terme de l’allocation des zinzins en immobilier, choix stratégiques de quatre grands investisseurs de la place… Décideurs vous livre quelques-uns des grands enseignements de la matinée prospective 2020 de l’IEIF.

Disparition du cycle, augmentation à long terme de l’allocation des zinzins en immobilier, choix stratégiques de quatre grands investisseurs de la place… Décideurs vous livre quelques-uns des grands enseignements de la matinée prospective 2020 de l’IEIF.

« Il n’y a plus de cycle de bureaux depuis 2015 en raison des politiques monétaires accommodantes. » Ce constat a été dressé par Pierre Schoeffler, senior advisor de l’IEIF, à l’occasion de la matinée prospective de l’institut. Et la tendance devrait se poursuivre selon lui : « Il faudra réenclencher un cycle naturel quand les politiques accommodantes des banques centrales se relâcheront, mais cela ne devrait pas arriver avant cinq ans au minimum. » Autre impact attendu de la situation monétaire, l’appétit des investisseurs pour l’immobilier devrait rester fort en raison de la prime de risque. « L’allocation des investisseurs institutionnels dans ce secteur représente actuellement 4 % de leur bilan. Il devrait remonter dans les prochaines années et pourrait même dépasser les 10 % dans dix ans », avance Pierre Schoeffler. Une hypothèse corroborée par Béatrice Guedj, senior advisor de l’IEF et head of research & innovation chez Swiss Life Asset Managers France : « Les compagnies d’assurances suisses évoluent dans un univers de taux négatif depuis 2015 et ont investi massivement dans des actifs générant des cash-flows dans le temps. Elles ont une exposition immobilière qui tourne autour de 20 %. »

Présent à la matinée et interrogé sur sa stratégie pour les mois à venir, Sébastien Pezet, directeur général Europe de l’Ouest chez Generali Real Estate, explique : « Notre stratégie est plutôt basée le moyen-long terme. Nous continuons à investir dans les bureaux car cette classe d’actifs reste la plus liquide. Nous ciblons une quinzaine de villes à l’échelle européenne, dont Paris et Lyon. Nous restons également présents sur le secteur de la logistique, notamment en réalisant des développements qui nous permettent d’aller chercher 100 à 200 points de base supplémentaires par rapport au taux de rendement prime. Enfin, nous regardons le high street retail dans des rues prime. » « Nous restons en veille sur le commerce en cherchant de belles opportunités à saisir », rebondit Isabelle Rossignol, directrice générale déléguée d’AEW Ciloger. Un des axes forts de la stratégie d’investissement de la société de gestion semble toutefois être la diversification : « Depuis plusieurs années, nous nous sommes donnés de la souplesse. Nous avons internationalisé nos SCPI, ciblons les résidences services seniors et l’hôtellerie à la montagne par exemple. »

Union Investment Real Estate a également décidé de sortir de sa zone de confort en Europe. Historiquement investi dans les bureaux, l’acteur allemand a intégré d’autres classes d’actifs dans son scope. « Nous prenons position dans l’hôtellerie qui offre de la résilience avec des baux longs, souhaitons doubler notre exposition à la logistique qui s’élève actuellement à 1 Md€, et nous nous préparons à investir dans le logement après avoir levé 600 M€ dans ce but, détaille Tania Bontemps, présidente d’Union Investment Real Estate France. Nous avons également créé des fonds dédiés aux résidences étudiantes et aux résidences services seniors. Et pour aller chercher de la valeur, nous sommes prêts à regarder des projets. » Un positionnement également adopté par Icade dans les bureaux. « Nous privilégions la fabrique des actifs et bénéficions pour ce faire de nos réserves foncières, notamment celles récupérées lors de la fusion-acquisition avec ANF Immobilier, déroule Olivier Wigniolle, directeur général d’Icade. Notre thèse d’investissement couvre Paris mais aussi les cinq principales métropoles régionales. » La foncière a décidé en parallèle de partir à l’international sur la santé. « Nous aimons beaucoup cette classe d’actifs mais le volume de transactions réalisé chaque année en France est limité. Nous avons donc élargi notre champ d’investissement à d’autres marchés. »

L’année 2020 se présente donc sous de bons auspices pour le marché immobilier et ses acteurs.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en forte croissance"

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en for...

Fondée en 2013 par Nawfal Bendefa et Mehdi Tahiri Joutei Hassani et adossée à CFG Bank en tant qu’actionnaire depuis 2020, la société de gestion REIM...

Cédric Borel (Ifpeb) : "Les freins vers la sobriété carbone ne sont pas techniques mais psychologiques et organisationnels"

Cédric Borel (Ifpeb) : "Les freins vers la sobriété carbone ne sont pas techniques mais psychologiqu...

Cédric Borel est le président de l’Institut français pour la performance énergétique du bâtiment et l’un des initiateurs du Booster du réemploi. Dans...

Immobilier : où investissent les hauts revenus ?

Immobilier : où investissent les hauts revenus ?

Établi par Barnes sur la base de critères pratiques, émotionnels et financiers constatés chaque année, le Barnes City Index hiérarchise les villes du...

N. Charles (BNP Paribas Real Estate) : "Si je devais résumer 2022 en un mot, ce serait la stabilisation"

N. Charles (BNP Paribas Real Estate) : "Si je devais résumer 2022 en un mot, ce serait la stabilisat...

BNP Paribas Real Estate, société de gestion d’actifs immobiliers, ne cesse de se développer grâce à une dynamique en phase avec les marchés et leurs c...

M. Cheval (Carmila) : “Nos centres commerciaux sont des créateurs de liens sociaux”

M. Cheval (Carmila) : “Nos centres commerciaux sont des créateurs de liens sociaux”

Dans un contexte toujours incertain et suspendu aux imprévus sanitaires, le secteur du commerce poursuit son chemin de croix, au gré des contraintes q...

Dracula Technologies : la start-up qui a les dents longues

Dracula Technologies : la start-up qui a les dents longues

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la Tech française. Aujourd’hui : Dracula T...

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

À quelques jours de la conclusion du rapprochement historique de Veolia avec Suez, le conseil d’administration de Veolia a désigné Estelle Brachlianof...

Éric Ravoire nommé directeur général du groupe Galimmo

Éric Ravoire nommé directeur général du groupe Galimmo

Le groupe Galimmo Real Estate annonce la nomination d’Éric Ravoire en tant que directeur général de Galimmo. Il succédera à Maël Aoustin qui a décidé...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte