Personnel soignant : les combattants

En première ligne de la lutte menée contre la pandémie, sur-sollicités par l’afflux de malades et surexposés au risque de contamination, les médecins et le personnel médical incarnent les véritables héros d’une « guerre » qui, à ce jour, aura fait plus de 313 000 morts dans le monde.

En première ligne de la lutte menée contre la pandémie, sur-sollicités par l’afflux de malades et surexposés au risque de contamination, les médecins et le personnel médical incarnent les véritables héros d’une « guerre » qui, à ce jour, aura fait plus de 313 000 morts dans le monde.

Le nombre fréquemment indiqué de cas de Covid-19 dans le monde tend à reléguer au second plan le nombre de personnes qui se sont remises du virus - au 15 mai, ce chiffre avoisinait les 1,6 millions. Dans l’écrasante majorité des cas, ces personnes ont survécu grâce à la compétence et au courage des médecins et du personnel médical. Ceux-ci sont en première ligne de la pandémie mondiale à laquelle ils payent chaque jour un lourd tribut.

Réactivité

Ainsi, le nombre de soignants testés positifs au coronavirus aux États-Unis est probablement beaucoup plus élevé que les 9 200 indiqués dans les rapports. Au Royaume-Uni, plus de 100 soignants sont morts du coronavirus, comme le montrent les chiffres. En Chine, ils sont au moins 3 400 à avoir contracté le coronavirus. Et en Italie, plus de 2 600 ont souffert des effets du Covid-19. On estime que 14 % des personnes qui ont contracté le coronavirus en Espagne sont des soignants. Le fait que tant de personnes travaillant dans ce secteur aient été touchées montre à quel point elles mettent leur santé, et leur vie, en danger pour aider les autres. En tant que « premiers intervenants », ils ont été, par définition, les plus rapides à réagir pendant la pandémie. Aux États-Unis, la demande d’ambulances a été telle que les patients ont dû être admis en urgence à l’hôpital, les délais d’intervention des ambulances ayant augmenté jusqu’à 70 % pendant la pandémie.
Réponse sanitaire et réponse sociale

En analysant les 687 000 cas de personnes ayant été contaminées par le coronavirus et ayant guéri, les données du site worldometers.com montrent que, sur les cas traités au 21 avril, en Allemagne, 95 % des personnes se sont rétablies contre 65 % aux États-Unis. Pour les autres pays, le taux de guérison des cas traités est le suivant : Espagne (79 %), Chine (94 %), Italie (68 %) et France (65 %). Il convient de noter qu’aucun chiffre n’est disponible concernant les guérisons au Royaume-Uni, ce qui met en évidence les écarts considérables dans la manière dont les différents pays signalent les cas. Un certain nombre de pays, par exemple, ont été accusés de minimiser l’ampleur de l’épidémie à l’intérieur de leurs frontières. De même, de nombreux décès ont été signalés dans des établissements de soins pour personnes âgées - bien qu’il soit impossible d’affirmer avec certitude que la totalité de ces décès soit liée au coronavirus. On pense que le nombre élevé de guérisons en Allemagne est dû, au moins en partie, à un nombre élevé de lits d’hôpitaux et de lits dans les unités de soins intensifs.

La capacité des médecins et du personnel médical à traiter et à sauver des patients atteints du coronavirus a été largement compromise par la pénurie d’équipements médicaux essentiels. Par exemple, New York a été fortement dépendante d’un envoi de 1 000 respirateurs par la Chine, tandis que l’Allemagne a mis en place un plan pour envoyer un million de masques en Italie. Pendant ce temps, la République tchèque a fait don de 10 000 combinaisons de protection pour le personnel médical en Italie et de 10 000 autres pour le personnel médical en Espagne.

Capacité à innover

Une maladie aussi nouvelle a exigé des réponses innovantes de la part des équipes médicales. Ainsi, des soignants auraient demandé à des patients de décrire leur expérience du Covid-19 dans les moindres détails, tout simplement parce qu’ils n’avaient aucune idée du virus auquel ils avaient affaire. Des médecins, par exemple, ont imposé des règles strictes interdisant de pratiquer des bronchoscopies (qui pourraient potentiellement mettre le virus en aérosol) sur des patients atteints de coronavirus afin de sauver des vies. Alors que le personnel médical navigue à l’aveugle, les innovations rapides peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Il a également été signalé que des médecins travaillaient avec des ingénieurs pour concevoir des respirateurs de fortune.

Honnêteté et sincérité

La triste histoire du médecin chinois Li Wenliang illustre l’honnêteté et l’engagement en faveur de la santé publique de nombreux membres de la profession. En décembre, cet ophtalmologue de Wuhan envoyait un message à ses homologues pour les prévenir de la présence d’un virus qui, selon lui, ressemblait au Sars, un autre coronavirus mortel. Accusé de propager des rumeurs mensongères, Li Wenliang a dû revenir sur ses déclarations avant de succomber lui-même au virus en soignant un patient infecté, à. Son père, Li Shuying, a déclaré : « Je ne pense pas qu’il faisait courir des rumeurs. L’histoire ne lui a-t-il pas donné raison ? Mon fils était merveilleux. » Sa mort a provoqué la colère générale, une immense rancœur et la méfiance vis-à-vis du gouvernement chinois. Li Wenliang a été décrit comme « le héros qui a dit la vérité », et des appels ont été lancés pour qu’une statue soit érigée en sa mémoire.

Audace et capacité à prendre des risques

Rares sont les personnes à avoir pris autant de risques que les médecins et le personnel médical durant la pandémie du coronavirus. Nombreux sont ceux qui ont dû se débattre avec des moyens insuffisants, mettant leur santé et leur vie en danger à maintes reprises pour sauver d’autres personnes. Beaucoup d’entre eux ont payé le prix fort de leur héroïsme.

Capacité à sauver des vies

Les médecins et le personnel médical ont joué un rôle essentiel dans la lutte contre la pandémie en sauvant des vies. Si de nombreuses personnes sont malheureusement décédées à travers le monde, cette situation s’explique davantage par le manque de financements et de ressources que par une quelconque défaillance du personnel médical. Il est important de noter que, malgré ces situations de pénurie, des centaines de milliers de vies ont pu être sauvées.

Arjun Sajip

 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Héros & zéros

Il y a quelques semaines, le Coronavirus prenait le monde par surprise, d’abord dans sa dimension de crise sanitaire sans précédent, ensuite dans le tsunami économique et politique qu’il allait susciter. De ce chaos historique, plusieurs noms, déjà, émergent. Certains sont des personnalités de premier plan, d’autres étaient inconnus du grand public il y a encore quelques mois. Leur point commun ? Avoir marqué la période, en bien ou en mal. Soit parce que la crise les aura révélés, soit parce qu’elle aura démontré leur incapacité à se hisser à la hauteur de ses enjeux. Galerie de portraits et effets de contraste.
Sommaire Boris Johnson, le prix de la légèreté Ursula von der Leyen, le temps des défis Angela Merkel, la force tranquille Donald Trump. La crise ? Quelle crise ? Docteur Tedros, le politique Christian Drosten, le guide Bill Gates : le visionnaire Moon Jae-in et Park Neung-hoo : action... réaction.
Christiane Taubira : qui sont ses soutiens ?

Christiane Taubira : qui sont ses soutiens ?

Pour le moment, l’ancienne garde des Sceaux se repose sur un cercle hétéroclite mélangeant anciens frondeurs PS et élus de centre-gauche pratiquement...

Général Castres : "L'action militaire seule ne règle aucun des problèmes liés à la misère ou l'injustice"

Général Castres : "L'action militaire seule ne règle aucun des problèmes liés à la misère ou l'injus...

Impliqué dans la gestion des crises internationales dans leur dimension militaire depuis son affectation à l’Élysée en 2005 puis comme chef du Centre...

Valérie Pécresse : balle au centre

Valérie Pécresse : balle au centre

Après avoir cajolé son aile droite, Valérie Pécresse s’attache à séduire le centre. Le soutien apporté ce week-end par l’UDI et Les Centristes lui ser...

Les bouchers, premiers communistes de France !

Les bouchers, premiers communistes de France !

Le communiste Fabien Roussel fait les yeux doux aux amateurs de viande et aux bouchers. Une stratégie qui est pertinente, en témoignent certains épiso...

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Nombreux propos d’Éric Zemmour suscitent, sciemment ou non, la polémique. Si la sortie sur les élèves handicapés a été abondamment commentée ce week-e...

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Hausse du Smic, égalité salariale, fiscalité verte, âge de départ à la retraite, politique industrielle… Voici les principales propositions contenues...

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle de nos diasporas"

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle d...

Dès son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a voulu impulser un renouveau de la relation avec le continent africain, notamment par la création...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte