Patrick Pouyanné, succès Total

Depuis son arrivée à la tête de Total en 2015, le PDG s’attache à diversifier la major pétrolière en misant sur les énergies propres. Mais sans pour autant négliger l’or noir. Une stratégie d’équilibriste qui porte ses fruits.

Depuis son arrivée à la tête de Total en 2015, le PDG s’attache à diversifier la major pétrolière en misant sur les énergies propres. Mais sans pour autant négliger l’or noir. Une stratégie d’équilibriste qui porte ses fruits.

22 octobre 2014. Christophe de Margerie, emblématique PDG de Total depuis sept ans, décède dans un accident d’avion à Moscou. Après plusieurs mois d’attente, le conseil d’administration désigne son successeur en mai 2015. Il s’agit de Patrick Pouyanné, présent dans le groupe depuis 1997 et à la tête de la branche raffinage-chimie au moment de sa nomination. Ce scientifique, à la double casquette de polytechnicien et d’ingénieur des Mines, a notamment travaillé dans les cabinets du premier ministre Édouard Balladur puis de François Fillon, ministre délégué aux télécommunications. Un atout non négligeable pour diriger une entreprise parfois qualifiée de « second Quai d’Orsay ».

Le nouveau roi de l’or noir tricolore a une conviction : le pétrole, à lui seul, ne peut être une source de croissance sur le long terme. Ce diagnostic obéit à des impératifs écologiques, mais aussi économiques puisque Total est trop dépendant des variations du prix du brut. Patrick Pouyanné décide donc de miser davantage sur les énergies propres en créant, dès son arrivée à la tête du groupe, une nouvelle branche d’activité : « Gas, renewables and power ». Objectif, faire entrer d’ici 2035 son groupe dans le top 3 mondial des fournisseurs d’énergies non polluantes.

Pour cela, le nouveau PDG, qui dirige un groupe de plus de 100 000 collaborateurs, est fermement décidé à mettre les moyens nécessaires. Entre 2015 et 2019, Total investit 7,4 milliards d’euros dans la R&D, un quart de la somme étant dédiée aux énergies nouvelles. Ce qui permet notamment d’inaugurer SolarStar, une centrale à énergie solaire géante située dans le désert californien. En 2017, est lancée Total Spring, une offre de gaz et d’électricité propre. Pour accélérer la diversification de la major pétrolière, il met également en place une stratégie d’acquisition ambitieuse.

En 2016, il dépense 950 millions d’euros pour acheter le fabricant français de batteries Saft. L’année suivante, c’est le spécialiste de l’optimisation énergétique, GreenFlex, qui intègre le groupe. En juin 2016, le dirigeant décide également d’acquérir le fournisseur de gaz et d’électricité belge Lampiris qui revendique un million de clients en Belgique et dans l’Hexagone. Enfin, en avril 2018, Total annonce le rachat de 74% de Direct Energie, qui devient Total Direct Energie.

Mais Patrick Pouyanné ne néglige pas le cœur de métier de Total pour autant, puisqu’il continue à développer l’activité pétrole. Les plateformes sont modernisées, la prospection de nouveaux gisements se poursuit et un nombre record de brevets est déposé. Total joue aussi la carte de la géopolitique en étant la première compagnie pétrolière occidentale à revenir en Iran en 2017. Patrick Pouyanné décide également de faire main basse sur la branche pétrole du danois Maersk en 2018 pour la somme de 7,45 milliards de dollars puis rachète les activités pétrolières en Afrique de l’américain Anadarko pour 8,8 milliards de dollars.

Cette stratégie mêlant diverses sources d’énergie est payante sur le plan financier puisqu’entre 2015 et 2018, le chiffre d’affaires du groupe est passé de 144 à 184 milliards d’euros. Soit une hausse de 21,7% qui conforte Total dans sa place de plus grande entreprise de France.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2019

Leadership, culte de la performance, vision... Qu’ils soient à la tête de licornes, de Gafa ou encore de groupes industriels, les dirigeants d’entreprise possèdent un ensemble de qualités. Mais qui sont-ils vraiment? Réponse dans le palmarès inédit des « 100 meilleurs dirigeants France et international » que Décideurs Magazine vous présente pour la seconde année consécutive. Si certains noms sont bien connus, d’autres figures peu médiatisées tirent leur épingle du jeu.
Sommaire Marie-Christine Coisne-Roquette, entrepreneuriat au féminin Tim Cook, le consolidateur Hardware vs Software : la tentation de l'autre Mark Zuckerberg, l’insoutenable légèreté du geek Pony Ma, l'omniprésent Paul Hermelin (Capgemini) « Pour rester leader, il faut oser faire de vrais choix » Thierry Breton, le super commissaire Sergey Brin, le fer de lance de la Silicon Valley Satya Nadella, le successeur Michael Dell, la métamorphose
Hydrogène : un réseau de transport européen dans les tuyaux

Hydrogène : un réseau de transport européen dans les tuyaux

Un groupe de onze gestionnaires de réseau européen a publié un plan expliquant comment l’Union européenne pourrait se doter, d’ici à 2040, d’un réseau...

Numérique et environnement, une relation toxique ?

Numérique et environnement, une relation toxique ?

Quel est l’impact réel du numérique sur l'environnement ? Le déclin progressif des secteurs primaire et secondaire dans les pays développés a contribu...

Les SIIC, moniteurs de l'activité des marchés immobiliers

Les SIIC, moniteurs de l'activité des marchés immobiliers

Quel est l’impact à date de la crise sanitaire et du confinement sur l’activité des marchés immobiliers ? Si les données du GIE ImmoStat ont donné des...

La veille urbaine du 31 juillet 2020

La veille urbaine du 31 juillet 2020

Tristan qui acquiert une cinquantaine de sites logistiques en France, LaSalle qui cède l’immeuble Sainte-Cécile à Paris 9e, Engie qui va se recentrer...

La ville du futur sera nature !

La ville du futur sera nature !

Alors candidate à la mairie de Paris, Anne Hidalgo s’est engagée à planter 170 000 arbres en six ans sur les 105 km carrés que couvrent la capitale....

La veille urbaine du 30 juillet 2020

La veille urbaine du 30 juillet 2020

In’li et Axa IM – Real Assets qui créent une foncière de développement, BNP Paribas REIM qui lève le voile sur sa feuille de route RSE pour 2024, Infr...

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra de créer de la valeur"

A. Liss (DTZ Investors) : "Nous allons privilégier une stratégie de haute couture qui nous permettra...

DTZ Investors France anime régulièrement le marché de l’investissement immobilier. Alban Liss, son président, partage ses convictions au regard de la...

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse sur le fil, en plein débat européen

La biomasse correspond à 60 % de la consommation d’EnR en Europe, soit plus que les énergies solaire et éolienne combinées, selon Eurostat. Pourtant,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message