Patrice Lafargue (Groupe Idec) : "Le secret du succès, c’est parfois le succès du secret"

Patrice Lafargue (Groupe Idec) : "Le secret du succès, c’est parfois le succès du secret"

© Bruno des Gayets / Alea / Groupe IDEC

Acteur global, le groupe Idec affirme sa présence sur tous les métiers et domaines d’activité de l’immobilier d’entreprise. Patrice Lafargue, son président, dévoile les clés du succès d’Idec et détaille ses perspectives.

Décideurs. Que représente le Groupe Idec aujourd'hui ?

Patrice Lafargue. Idec, ce sont 450 salariés en France, 1 200 collaborateurs directs et indirects dans le monde, une forte présence en Asie, une quinzaine d’entreprises avec chacune sa spécialité, et six prises de participation au sein du capital. Nous couvrons toute la France avec notre siège à Paris, une grosse présence à Blois, berceau d’entreprise du groupe, et des antennes à Lyon, Poitiers, Montpellier, Rennes et Grenoble.

Et en matière d’activité ?

Notre couverture est aussi large que possible et nous intervenons sous différentes casquettes : aménageur, promoteur, investisseur, concepteur et constructeur, créateur de solutions énergétiques. C’est d’ailleurs la transversalité de ces différents métiers qui nous permet de proposer une offre globale et sur mesure à nos clients

Quelles ont été les dernières évolutions du groupe ?

Les trois grands pôles du groupe Idec qu’étaient la promotion, l’ingénierie dont nous sommes d’ailleurs issus, et l’investissement ont été rejoints par la branche “énergie”. Nous nous sommes rendu compte, à travers nos projets, que l’on pouvait produire de l’énergie en grande quantité, qu’elle soit solaire, éolienne ou géothermique. L’ambition, c’est l’autosuffisance de nos clients et la réduction de leur empreinte carbone. Sur un autre sujet, nous nous sommes lancés à l’international et sommes désormais présents en Angleterre, en Suisse, en Espagne et en Asie. Une réflexion portée par les velléités à l’international de certains clients français, doublée de notre volonté de les y accompagner.

Pourriez-vous nous décrire la signature du groupe ?

Notre signature réside dans la transversalité de nos pôles, évoqués précédemment. Nous sommes aujourd’hui en mesure de les accompagner sur tous les aspects : si l’un n’a pas de foncier, nous mettons à sa disposition nos réserves, si un autrene peut ou ne veut pas investir, nous le faisons... Cette transversalité offre un panel de compétences à la carte. Aujourd’hui, nous ne sommes pas nombreux à pouvoir proposer tous ces services avec, en définitive, un seul interlocuteur pour l’ensemble de la chaîne de valeurs.

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur votre activité ?

Nous avons tous appris sur le terrain et, comme beaucoup, nous n’avions aucune expérience de ce genre d’événement. L’arrêt des chantiers et des activités a été brutal mais le télétravail a permis la poursuite des projets en bureau d’études avec un nombre conséquent de dossiers. Nos clients ont tous poursuivi leurs programmes plutôt que de les reporter, malgré le doute qu’ont pu générer ces circonstances exceptionnelles. Nous avons d’ailleurs constaté un record de commandes en mai et juin 2020. L’activité en 2020 a donc tutoyé celle de 2019 et le report d’activité annonce une année 2021 en forte croissance.

Comment appréhendez-vous les bouleversements du monde de l'immobilier d'entreprise ?

La bonne nouvelle c’est que l’industrie demeure forte et enregistre nombre d’investissements. À titre d’exemple, notre filiale Idec Santé s’appuie sur un marché très porteur aujourd’hui. La logistique, qui constitue un maillon important de notre activité, a fait ses preuves pendant la pandémie. En bref, nous avons été globalement épargnés du fait de n’être pas très présents sur les typologies en berne que sont les bureaux et les commerces. Nous n’avons, par ailleurs, pas constaté de rupture des ventes sur le résidentiel, à travers nos filiales de conception/construction que sont Sequabat et Faubourg Promotion. Notre capacité à investir sur nos propres projets nous offre une autonomie complète et nous affranchit de ces cycles.

Vous êtes-vous fixé des objectifs en matière de développement durable ?

Idec Énergy travaille sur tout ce que l’on a pu imaginer en matière de production d’énergie décarbonée. Nous observons attentivement les start-up qui œuvrent sur la production d’hydrogène avec, à la clé, un nombre conséquent de consommateurs potentiels. En fait, nous sommes curieux de tout et notre capacité d’investissement nous permet d’aller au-delà de cette curiosité. Nous mesurons le potentiel que constitue notre parc immobilier en matière d’énergie.

Quelles sont vos ambitions à moyen terme, vos axes de développement ?

Nous nous investissons sur de nombreux projets et ne nous interdisons rien, ce qui est passionnant. On ne s’interdit rien mais on ne divulgue pas tout. Le secret du succès, c’est parfois le succès du secret.

Propos recueillis par Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message