Parité : le CNB interpelle les hommes

Le 8 mars est l’occasion pour de nombreuses institutions de mettre l’accent sur les disparités entre les femmes et les hommes. Le Conseil national des barreaux ne manque pas à l’appel et l’exprime de manière forte en allant à la rencontre de la présidente de la République démocratique d’Éthiopie, Sahle-Work Zewde.

© Conseil national des barreaux

Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux.

Le 8 mars est l’occasion pour de nombreuses institutions de mettre l’accent sur les disparités entre les femmes et les hommes. Le Conseil national des barreaux ne manque pas à l’appel et l’exprime de manière forte en allant à la rencontre de la présidente de la République démocratique d’Éthiopie, Sahle-Work Zewde.

La représentante des avocats de France, Christiane Féral-Schuhl, voulait sans aucun doute marquer les esprits cette année, en restant éloignée des sempiternelles célébrations de cette journée de la femme instaurée depuis 1982, en France, par Yvette Roudy. La présidente du Conseil national des barreaux (CNB) lance un appel aux hommes pour qu’ils s’impliquent en faveur de la parité et illustre l’efficacité de cette démarche : « Je veux vous parler d’un homme, lance-t-elle devant une assemblée essentiellement féminine. Un homme qui a instauré la paix dans son pays, ajoute-t-elle, en maintenant le suspense. Comment a-t-il fait ?, interroge l’ancienne bâtonnière de Paris, répondant dans la foulée : En instaurant la parité totale. » Le ton est donné. Agissons.

Un modèle de développement économique inédit

En professionnelle du storytelling, l’avocate revient sur les racines d’un homme devenu le 2 avril 2018 premier ministre d’Éthiopie, Abiy Ahmed. Né d’un père musulman et d’une mère chrétienne, il est l’artisan de la paix dans son pays ravagé depuis 1974 par les conflits armés, la famine et l’instabilité politique. Devenu le chef de l’exécutif, Abiy Ahmed a réussi à instaurer la parité dans tous les organes de l’État, du parlement au gouvernement jusqu’à la Cour suprême, en persuadant les femmes de jouer un rôle dans la réconciliation nationale. « Il a souhaité construire un modèle de développement économique inédit pour son pays, passant par l’entrepreneuriat féminin, raconte Christiane Féral-Schuhl. Pour lui, le rayonnement national et international de ce nouveau dragon passe non pas par des ambassadeurs mais aussi par des ambassadrices. » Et justement, c’est avec une ancienne diplomate qu’il illustre au plus haut niveau sa détermination et qu’il la fait nommer au poste de présidente de la République démocratique d’Éthiopie. « Sahle-Work Zewde incarne un espoir nouveau pour son pays, pour toute l’Afrique et pour toutes les femmes du monde », lance la première présidente du CNB. Il fallait donc aller à sa rencontre.

Entourée de la présidente de la commission Égalité du CNB, Aminata Niakate, et de la directrice d’origine éthiopienne de l’Erage, Enke Kebede, Christiane Féral-Schuhl questionne Sahle-Work Zewde sur son parcours et son influence. « Jamais je n’ai pensé que je serai là où je suis aujourd’hui ! », débute l’aînée d’une fratrie de quatre sœurs. « Nous vivons un moment exceptionnel. J’ai connu l’empire, le gouvernement militaire, etc. et je suis heureuse de vivre ce bouleversement réalisé dans la concorde, né d’une vision de prospérité et d’égalité. » Et pour parfaire son propos, la présidente en appelle aux hommes, comme en France. Christiane Féral-Schuhl insiste : « L’exemple éthiopien montre que nous aurons gagné cette bataille culturelle quand les hommes, partout dans le monde, feront des droits des femmes une priorité. Le jour ou un homme se battra pour être secrétaire d’État aux droits des femmes, nous aurons gagné. Le jour où les hommes politiques iront dans les lycées pour sensibiliser les jeunes à cette question, nous aurons gagné. » Avant de préciser que le CNB se bat aussi pour insérer le principe d’égalité femme/homme dans le règlement régissant la profession. Et de conclure : « Je souhaite donc à tous les hommes qui ne sont pas là aujourd’hui une belle et grande journée ! Nous ne voulons ni fleurs ni traitement d’exception mais qu’ils rejoignent notre combat. » L’appel est lancé.

Pascale D'Amore (@PascaleDAmore)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nouvelle boutique fiscale au Chili

Nouvelle boutique fiscale au Chili

L’équipe fiscale de Correa Gubbins lance son cabinet spécialisé en droit fiscal : Torretti & Cia.

Levée de fonds par Legalstart

Levée de fonds par Legalstart

La technologie juridique Legalstart.fr accélère son développement grâce à l’investissement du fonds pour entrepreneurs numériques Isai.

DWF se développe

DWF se développe

DWF poursuit son hégémonie australienne en fusionnant avec un cabinet local basé à Melbourne et Sydney.

Louis Buchman s’installe

Louis Buchman s’installe

L’avocat spécialiste de l’arbitrage, de la médiation et du contentieux dans un contexte international Louis B. Buchman quitte Fieldfisher pour fonder...

Lionel Corre (Direction générale du Trésor) : « La loi Pacte doit créer un choc de compétitivité pour l’épargne retraite »

Lionel Corre (Direction générale du Trésor) : « La loi Pacte doit créer un choc de compétitivité pou...

De nombreuses dispositions du projet de loi portant le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (Pacte) concernent l'épar...

Les plateformes bientôt réglementées

Les plateformes bientôt réglementées

Le 13 février dernier, les institutions européennes se sont entendues sur un règlement européen visant à cadrer le fonctionnement des plateformes en l...

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Grâce à l’acquisition de son homologue belge Anthémis, l’éditeur juridique luxembourgeois Legitech mise sur la création d’une offre multisupport.

Procès Bourbon : la direction fiscale au cœur d’un système de corruption

Procès Bourbon : la direction fiscale au cœur d’un système de corruption

Cela aurait pu être un trajet en avion comme les autres. Mais une valise perdue à l’aéroport de Marseille finira par mettre à jour un vaste réseau de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message