Parité : le CNB interpelle les hommes

Le 8 mars est l’occasion pour de nombreuses institutions de mettre l’accent sur les disparités entre les femmes et les hommes. Le Conseil national des barreaux ne manque pas à l’appel et l’exprime de manière forte en allant à la rencontre de la présidente de la République démocratique d’Éthiopie, Sahle-Work Zewde.

© Conseil national des barreaux

Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux.

Le 8 mars est l’occasion pour de nombreuses institutions de mettre l’accent sur les disparités entre les femmes et les hommes. Le Conseil national des barreaux ne manque pas à l’appel et l’exprime de manière forte en allant à la rencontre de la présidente de la République démocratique d’Éthiopie, Sahle-Work Zewde.

La représentante des avocats de France, Christiane Féral-Schuhl, voulait sans aucun doute marquer les esprits cette année, en restant éloignée des sempiternelles célébrations de cette journée de la femme instaurée depuis 1982, en France, par Yvette Roudy. La présidente du Conseil national des barreaux (CNB) lance un appel aux hommes pour qu’ils s’impliquent en faveur de la parité et illustre l’efficacité de cette démarche : « Je veux vous parler d’un homme, lance-t-elle devant une assemblée essentiellement féminine. Un homme qui a instauré la paix dans son pays, ajoute-t-elle, en maintenant le suspense. Comment a-t-il fait ?, interroge l’ancienne bâtonnière de Paris, répondant dans la foulée : En instaurant la parité totale. » Le ton est donné. Agissons.

Un modèle de développement économique inédit

En professionnelle du storytelling, l’avocate revient sur les racines d’un homme devenu le 2 avril 2018 premier ministre d’Éthiopie, Abiy Ahmed. Né d’un père musulman et d’une mère chrétienne, il est l’artisan de la paix dans son pays ravagé depuis 1974 par les conflits armés, la famine et l’instabilité politique. Devenu le chef de l’exécutif, Abiy Ahmed a réussi à instaurer la parité dans tous les organes de l’État, du parlement au gouvernement jusqu’à la Cour suprême, en persuadant les femmes de jouer un rôle dans la réconciliation nationale. « Il a souhaité construire un modèle de développement économique inédit pour son pays, passant par l’entrepreneuriat féminin, raconte Christiane Féral-Schuhl. Pour lui, le rayonnement national et international de ce nouveau dragon passe non pas par des ambassadeurs mais aussi par des ambassadrices. » Et justement, c’est avec une ancienne diplomate qu’il illustre au plus haut niveau sa détermination et qu’il la fait nommer au poste de présidente de la République démocratique d’Éthiopie. « Sahle-Work Zewde incarne un espoir nouveau pour son pays, pour toute l’Afrique et pour toutes les femmes du monde », lance la première présidente du CNB. Il fallait donc aller à sa rencontre.

Entourée de la présidente de la commission Égalité du CNB, Aminata Niakate, et de la directrice d’origine éthiopienne de l’Erage, Enke Kebede, Christiane Féral-Schuhl questionne Sahle-Work Zewde sur son parcours et son influence. « Jamais je n’ai pensé que je serai là où je suis aujourd’hui ! », débute l’aînée d’une fratrie de quatre sœurs. « Nous vivons un moment exceptionnel. J’ai connu l’empire, le gouvernement militaire, etc. et je suis heureuse de vivre ce bouleversement réalisé dans la concorde, né d’une vision de prospérité et d’égalité. » Et pour parfaire son propos, la présidente en appelle aux hommes, comme en France. Christiane Féral-Schuhl insiste : « L’exemple éthiopien montre que nous aurons gagné cette bataille culturelle quand les hommes, partout dans le monde, feront des droits des femmes une priorité. Le jour ou un homme se battra pour être secrétaire d’État aux droits des femmes, nous aurons gagné. Le jour où les hommes politiques iront dans les lycées pour sensibiliser les jeunes à cette question, nous aurons gagné. » Avant de préciser que le CNB se bat aussi pour insérer le principe d’égalité femme/homme dans le règlement régissant la profession. Et de conclure : « Je souhaite donc à tous les hommes qui ne sont pas là aujourd’hui une belle et grande journée ! Nous ne voulons ni fleurs ni traitement d’exception mais qu’ils rejoignent notre combat. » L’appel est lancé.

Pascale D'Amore (@PascaleDAmore)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Décollage réussi pour Legal Pilot

Décollage réussi pour Legal Pilot

Legal Pilot est l’exemple de la bonne idée qui donne naissance à un outil pratique et efficace pour les professions du droit et les entreprises. En co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Data Legal Drive lève un million d’euros

Data Legal Drive lève un million d’euros

La legaltech Data legal Drive, dédiée à la mise en conformité des entreprises au RGPD, lève un million d’euros. Elle fait le choix d’un acteur majeur...

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banques privées "

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banq...

Depuis 1844, la banque Bordier & Cie accompagne familles et dirigeants d’entreprise dans la structuration et la préservation de leur patrimoine. S...

Changement de têtes chez Fromont Briens

Changement de têtes chez Fromont Briens

Sept des avocats associés du cabinet français deviennent gérants : Cecilia Arandel, Julie Beot-Rabiot, David Blanc, Jean-Martial Buisson, Carole Codac...

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Le cabinet français Alto Avocats créé en 2015 change de nom et devient Hashtag Avocats, signifiant ainsi la consolidation de la structure.

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Le cabinet luxembourgeois dirigé par Alain Steichen change de nom pour un renouvellement de son identité.

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message