P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl en juin 2019 avec une ambition très forte : celle de créer en Europe un leader mondial des microprocesseurs haute performance et basse consommation pour équiper les supercalculateurs européens.
Philippe Notton, fondateur de SiPearl

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl en juin 2019 avec une ambition très forte : celle de créer en Europe un leader mondial des microprocesseurs haute performance et basse consommation pour équiper les supercalculateurs européens.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter SiPearl ?

Philippe Notton. SiPearl est une entreprise française créée en juin 2019 qui développe le microprocesseur européen haute performance et basse consommation pour équiper les supercalculateurs de « classe exascale » européens [c’est-à-dire capable d’atteindre une puissance de calcul de l’ordre de l’exaflop : un milliard de milliards d’opérations par seconde, Ndlr]. Notre entreprise est positionnée sur le marché des semi-conducteurs avec une approche sans usine. Nos équipes sont donc spécialisées en conception. Nous avons commencé le développement de notre produit en janvier 2020 et il sera mis sur le marché en 2023.

"Notre entreprise est positionnée sur le marché des semi-conducteurs avec une approche sans usine"

SiPearl est soutenue financièrement par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020.  En décembre 2021, elle a également été lauréate du programme Accelerator du Conseil européen de l’innovation (EIC) pour un total de 17,5 M€, qui combine 2,5 M€ de subventions et 15 M€ de fonds propres du EIC Fund.

Qui sont vos clients directs ?

Nos clients directs sont des fabricants de supercalculateurs dont, entre autres, Atos qui est le leader européen du secteur. Côté utilisateurs finaux en France, citons notamment le CEA [le Commissariat à l’énergie atomique, Ndlr], lequel héberge la machine qui réalise toute la simulation nucléaire française et des centres de calcul un peu partout en Europe, en Allemagne, Italie et Espagne.

Vous avez fondé SiPearl en 2019 pour donner vie au projet du Consortium European Processor Initiative (EPI). Quel est son objectif ?

L’objectif de ce consortium est de favoriser le déploiement en Europe de technologies microprocesseur haute performance et basse consommation. Nous travaillons en étroite collaboration avec les 28 partenaires du consortium EPI – communauté scientifique, centres de supercalcul, grands noms de l’informatique, de l’électronique et de l’automobile – qui sont nos parties prenantes, futurs clients et utilisateurs finaux.

"Nous avons commencé le développement de notre produit en janvier 2020 et il sera mis sur le marché en 2023"

Grâce à ce consortium, nous n’avons pas de problématique de conquête de nos premiers clients car ils sont déjà à bord. Ils connaissent nos projets et ont déjà accès à des modèles de simulation.

En matière de semi-conducteurs, la pénurie de composants qui touche ce secteur a-t-elle des conséquences sur votre activité ?

La question se posera en 2024 lorsque notre production entrera en volume. Quoi qu’il en soit, la nanotechnologie que nous utilisons, de 6 nanomètres (nm), n’est pour l’instant pas concernée par la pénurie.

Quels sont vos principaux avantages concurrentiels ?

Nous avons un avantage technique en termes de produit car nous sommes les seuls aujourd’hui, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul. Les gros acteurs comme Intel et AMD développent des microprocesseurs pour les serveurs qui sont réutilisés dans le monde HPC [Calcul Haute Performance, Ndlr].

De notre côté, et conformément au mandat donné par la Commission européenne, nous avons une architecture développée pour le HPC, c’est-à-dire avec beaucoup de mémoire embarquée et d’interconnexions afin de répondre aux besoins des supercalculateurs.

Propos recueillis par Anne-Sophie David

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

TotalEnergies condamné par la Cnil à payer un million d'euros

TotalEnergies condamné par la Cnil à payer un million d'euros

Jeudi 30 mai, la Cnil a infligé une amende d’un million d’euros à la société TotalEnergies pour non-respect des obligations en matière de prospection...

Juridiction unifiée des brevets : le cabinet Casalonga codifie l’ensemble des textes

Juridiction unifiée des brevets : le cabinet Casalonga codifie l’ensemble des textes

À l’occasion des 30 ans du Code de la propriété intellectuelle ce vendredi 1er juillet, une plateforme accessible gratuitement réunit l’ensemble des t...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

L’essor de l'assurtech, vers l’infini et au-delà ?

L’essor de l'assurtech, vers l’infini et au-delà ?

Acheel, Stoïk, Ornikar, Qiti, Luko, Bifröst… Qui sont ces start-up de l'assurtech qui bousculent le monde de l’assurance ? Après une émergence rapide,...

Ayache se tourne vers la tech

Ayache se tourne vers la tech

Guillaume Seligmann et ses deux collaboratrices, Héloïse Masson et Laura Mallard, arrivent tout droit de Cohen & Gresser pour lancer le pôle techn...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Raphaël Botbol (FDJ) : "Nous souhaitons remettre l’humain au cœur du paiement"

Raphaël Botbol (FDJ) : "Nous souhaitons remettre l’humain au cœur du paiement"

Directeur Stratégie, Innovation et Nouvelles Activités chez FDJ et président de FDJ Services, Raphaël Botbol nous en dit plus sur l’offre Paiement et...

Création du cabinet d&a partners en droit des affaires appliqué à la blockchain

Création du cabinet d&a partners en droit des affaires appliqué à la blockchain

Daniel Arroche, Margaux Frisque et Stéphane Daniel fondent leur propre boutique consacrée au droit des affaires, à destination des entrepreneurs de la...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message