P. Martin (Medef) : "Pour aider l'Ukraine, nous avons noué un partenariat avec la Croix-Rouge française"

P. Martin (Medef) : "Pour aider l'Ukraine, nous avons noué un partenariat avec la Croix-Rouge française"

Le 28 mars se tiendra la soirée caritative Urgence Ukraine et Démocratie au bénéfice de l’ONU-Haut-Commissariat aux Réfugiés, de Reporters sans Frontières et du Groupe SOS, organisée par Leaders League. Un événement auquel assistera en qualité de président délégué du Medef Patrick Martin, président du groupe Martin Belaysoud Expansion. L'objectif pour le patronat ? Diffuser les bonnes pratiques.

Comment le Medef s’engage-t-il pour l’Ukraine ?

Patrick Martin. La situation que connaît l’Ukraine est absolument tragique d’abord sur le plan humain, puis sur le plan économique. Elle suscite beaucoup d’émoi et de compassion dans nos rangs. Sur le plan humanitaire, nous avons établi un partenariat avec la Croix-Rouge française, qui est plutôt demandeur de dons financiers que de dons en nature. Nous avons relayé cet appel auprès de nos 190 000 entreprises adhérentes. Il semble qu’il reçoive un bon accueil. Dans le même temps, beaucoup de Medef territoriaux et de fédérations professionnelles ont engagé des mesures de soutien. C’est le cas en Seine-et-Marne où sont organisées des collectes de dons ou au sein du Medef Alsace qui identifie les opportunités d’emplois pour les réfugiés ukrainiens.

Au Medef ensuite de faire remonter ce type d’initiatives ?

On essaie d’identifier et de diffuser les bonnes pratiques. On reprend les réflexes acquis au moment de la crise du Covid pendant laquelle il a fallu trouver des solutions pour les approvisionnements en masques et gels hydroalcooliques. Les Medef territoriaux avaient alors identifié des sources d’approvisionnement et fait connaître des structures permettant de lutter contre les pénuries de matériel de première nécessité. Nous avons mis en avant ces initiatives et noué des partenariats.

Pourquoi participer à la soirée caritative Urgence Ukraine et Démocratie organisée par Leaders League lundi 28 mars ?

Tout le monde est sensibilisé à un degré ou à un autre sur ce qu’il se passe en Ukraine mais un certain nombre d’entreprises ne savent pas comment aider. Nous devons tout faire pour les connecter aux dispositifs existants. Certaines, comme la mienne, au-delà de leur propre contribution, sensibilisent également leurs salariés, en leur ouvrant la possibilité de faire des versements. C’est pour cela que nous avons voulu traiter avec la Croix-Rouge française, un organisme incontestable, apolitique et totalement transparent en termes de gouvernance.

Et sur le plan économique ?

Nous avons été partie prenante dans l’élaboration du plan de résilience présenté par le gouvernement il y a quelques jours afin d’identifier les situations critiques et imaginer des solutions. Nous sommes également en contact avec les entreprises implantées en Ukraine et en Russie pour avoir des remontées d’informations sur leur quotidien et voir dans quelle mesure nous pouvons les aider.

Propos recueillis par Olivia Vignaud

URGENCE UKRAINE & DEMOCRATIE

Soirée de soutien et d’appel aux dons La démocratie est en danger, en Ukraine comme en Europe.

Voulons-nous être passifs, consommer l’information en spectateurs inertes ? Ou agir concrètement, en nous rassemblant pour soutenir l’Ukraine & la Démocratie, par nos dons ?

Leaders League vous invite à une soirée de soutien et d’appel aux dons "URGENCE UKRAINE & DEMOCRATIE" au bénéfice de : l’ONU-Haut-Commissariat aux Réfugiés, Reporters sans Frontières et du Groupe SOS.

Inscrivez-vous sans attendre sur https://www.urgence-ukraine-democratie.org !

Cette soirée se déroulera le lundi 28 mars, au Pavillon d’Armenonville à Paris de 18H30 à 22h30

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Urgence Ukraine et démocratie : soirée de soutien et d'appel aux dons

La démocratie est en danger, en Ukraine comme en Europe. Voulons-nous être passifs, consommer l’information en spectateurs inertes ? Ou agir concrètement, en nous rassemblant pour soutenir l’Ukraine & la Démocratie, par nos dons ? Leaders League vous invite le 28 mars à une soirée de soutien et d’appel aux dons
Sommaire Axelle Davezac (Fondation de France) : "Les entreprises doivent prendre part à l'intérêt général" CroissancePlus : "L’entreprise a un rôle à jouer en temps de paix mais aussi lorsqu’il y a un conflit" A. Arjakovsky (Collège des Bernardins) : "C’est une évidence que nous devons être solidaires d’un pays meurtri" J-M Borello (Groupe SOS) : "Les ressources privées sont nécessaires pour accompagner les réfugiés ukrainiens" P. Artini (UNHCR) : “L’engagement du secteur privé pour l’Ukraine est prometteur et indispensable” F. Zimeray : “ Il faut manifester sa solidarité avec l’Ukraine de façon concrète, par des dons, par l’accueil des réfugiés” Bernard Cazeneuve : “L’enjeu n’est pas simplement économique, c'est aussi un enjeu de solidarité" C. Chabrier (France Invest) : "Notre profession croit en la démocratie, en l’Europe"
B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message