P. Leroy (French PropTech) : "Les start-up françaises doivent montrer des éléments concrets aux acteurs immobiliers"

Un an après son lancement, le mouvement de la French PropTech participe au Mipim Proptech à Paris. L’occasion de faire le point avec son président Pierre Leroy sur les actions entreprises et les prochains développements.
Pierre Leroy, président de la French PropTech (©D.R.)

Un an après son lancement, le mouvement de la French PropTech participe au Mipim Proptech à Paris. L’occasion de faire le point avec son président Pierre Leroy sur les actions entreprises et les prochains développements.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter la French PropTech ?

Pierre LeroyCe mouvement social d’entrepreneurs regroupe 140 start-up françaises qui innovent dans le monde de la PropTech en couvrant toute la chaîne de valeur, de l’aménagement jusqu’au notariat. Il est né il y a un an devant l’urgence d’accélérer la rencontre entre la filière immobilière traditionnelle et l’écosystème français de l’innovation dans le secteur. En effet, les géants du numériques montrent une appétence de plus en plus forte pour ce sujet et nous risquons tous de nous faire dépasser si nous ne travaillons pas ensemble.

Quelles actions entreprenez-vous pour donner corps à cette ambition ?

Les start-up françaises doivent montrer des éléments concrets pour convaincre les acteurs traditionnels de faire appel à elles. Nous avons donc commencé par mettre en place un démonstrateur physique. Porté par la société EP et installé à Nantes, il développe 5 000 m² divisés pour moitié en logements et pour moitié en espaces de coworking. En travaillant avec tous les acteurs immobiliers, de l’aménageur aux utilisateurs, nous avons mis en lumière ce que peut apporter la PropTech au secteur. Plus de 5 000 personnes s’y sont rendues en un an et demi et ont été convaincues. Pour aller plus loin, nous avons décidé de développer un démonstrateur itinérant incluant des parcours thématiques avec des « use cases » pour présenter les solutions françaises qui existent dans différentes filières immobilières et leur retour sur investissement. Nous avons installé ce démonstrateur au Mipim PropTech à Paris ces 1er et 2 juillet et allons le faire voyager dans les grandes métropoles régionales au cours des prochains mois. Nous serons accueillis par les aménageurs publics qui ont intérêt à professionnaliser le secteur immobilier, nouerons des contacts avec les chambres syndicales et sensibiliserons les acteurs immobiliers locaux à la digitalisation. Enfin, nous avons mis en place une plateforme d’appels à projets qui permet à des acteurs traditionnels de chercher des innovations dans différentes filières et/ou secteurs géographiques au sein de notre réseau. Dans ce cadre, une convention a été signée avec la Samoa à Nantes et une autre avec la SERM de Montpellier pour l’aménagement de nouvelles ZAC. Cet outil est gagnant-gagnant car il permet d’orchestrer l’offre et la demande en gagnant du temps.

Quelles sont les prochaines étapes du développement de la French PropTech ?

Outre le French PropTech Tour qui nous permettra d’évangéliser toutes les grandes métropoles françaises, nous allons promouvoir notre démarche à l’international. Ainsi, nous participerons en janvier 2020 au CES de Las Vegas pour réaliser un benchmark mondial et rencontrer d’autres communautés. En parallèle, nous développerons l’interopérabilité des solutions. Les start-up doivent s’organiser pour créer des packaging permettant de s’insérer facilement dans les projets des acteurs traditionnels de l’immobilier avec un coût d’intégration réduit.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 23 septembre 2019

La veille immo du 23 septembre 2019

AEW Ciloger qui acquiert le Resort Club Med Plagne 2100, Nexity, Engie et Crédit Agricole Immobilier retenus qui vont repenser le quartier de la Porte...

Biophilie, à point nommée

Biophilie, à point nommée

Elaboré dans les années 1980, le concept de biophilie tend aujourd’hui à intégrer durablement les projets immobiliers, du cadre bâti aux aménagements...

La veille immo du 20 septembre 2019

La veille immo du 20 septembre 2019

Etche qui acquiert un ensemble de 13 280 m² à Valence, Gecina et BNP Paribas Real Estate qui abandonnent la course à la construction du Village Olympi...

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

Levier incontournable de performance pour les entreprises, l'immobilier prend également une part grandissante dans la stratégie des établissements d'e...

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en immobilier"

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en im...

Après avoir structure et dirigé la direction immobilière de Bolloré Transport & Logistics au cours des huit dernières années, Luc Monteil vient de...

La veille immo du 19 septembre 2019

La veille immo du 19 septembre 2019

Montea qui lance la construction d’un bâtiment d’activités pour Renault à Meyzieu, AEW qui acquiert la boutique Van Cleef & Arpels à Cannes pour l...

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

Apsys a inauguré mercredi un nouveau retail park baptisé Eden à Servon en Seine-et-Marne. L’occasion de faire le point avec Maurice Bansay, son présid...

La veille immo du 18 septembre 2019

La veille immo du 18 septembre 2019

Primonial qui acquiert "Green Corner" auprès de Covivio pour 167 M€, le spécialiste du coliving Urban Campus qui recrute Maxime Depreux, Stéphane Gaux...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message