P.Fidaire (NN Investment Partners ) : "400 Md€ seront nécessaires à la transition zéro Carbonne"

NN Investment Partners, filiale du premier assureur hollandais NN Group, place l’investissement responsable au cœur de ses convictions. Philippe Fidaire, le directeur général de NN IP France, donne sa vision sur le Label Greenfin et ses impacts auprès des investisseurs et des épargnants.
Philippe Fidaire

NN Investment Partners, filiale du premier assureur hollandais NN Group, place l’investissement responsable au cœur de ses convictions. Philippe Fidaire, le directeur général de NN IP France, donne sa vision sur le Label Greenfin et ses impacts auprès des investisseurs et des épargnants.

Décideurs. Pourquoi avoir choisi de labelliser les fonds NN Green Bonds et NN Green Bond Short Duration ? Quelles sont les incidences de cette labellisation sur leurs stratégies ? 

Philippe Fidaire. L’investissement durable est au cœur de la stratégie du groupe NN IP. Nous disposions déjà du Label TEEC, l’ancien nom du label Greenfin. Labelliser les fonds NN Green Bonds et NN Green Bond Short était donc une évidence. Il s’agit de l’essence même de nos portefeuilles. Nous sommes précurseurs dans le domaine de l’ISR, puisque dès 2013, NN Investment Partners avait collaboré avec Novethic pour la labellisation de ses fonds.

Le label Greenfin est-il un réel gage de qualité ?

Le Label Greenfin impose certaines contraintes, libre à chacun de les respecter. Ces critères, clairement définis, reposent sur trois piliers. En premier lieu, le fléchage des investissements vers la transition énergétique et économique. Cette contrainte réduit significativement l’univers de l’investissement des fonds labellisés. En second lieu, l’utilisation des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance lors de la construction du portefeuille. Et enfin, le reporting : les sociétés de gestion doivent démontrer les impacts positifs de leurs investissements et prouver que ces derniers financent réellement la transition énergétique et écologique. Délivré par une entité indépendante, le label Greenfin n’est, en pratique, pas facile à obtenir, ce qui en fait, à mon sens, un gage de qualité.

Le niveau d'exigence imposé par le label Greenfin vous semble-t-il adapté au but recherché ?

Financer la transition écologique et énergétique constitue un enjeu majeur, faisant écho à la COP 21 qui a eu lieu à Paris en 2015. Les contraintes imposées dans le cadre de ce nouveau label sont parfaitement adaptées au but recherché.

"La France est novatrice dans le domaine de la transition écologique et énergétique" 

Comment ce label se positionne-t-il par rapport au label ISR porté par le ministère des Finances ? Ne craignez-vous pas un manque de lisibilité ?

Les labels ISR et Greenfin sont très différents. La label Greenfin a pour objectif de flécher les investissements vers le financement de la transition écologique et énergétique. L’objectif du label ISR est quant à lui beaucoup plus orienté vers la gestion du portefeuille qui doit respecter notamment une réduction de l’univers selon des critères ISR d’au moins 20%.  Les investisseurs institutionnels en maîtrisent parfaitement les distinctions. Mais il est vrai qu’aux yeux du grand public et des épargnants, un important travail de pédagogie reste à faire.

Existe-t-il une promesse de rendement ?

Dans le cadre de l’impact investing ̶ des fonds labelisées Greenfin ̶ nous prenons des paris sectoriels. Sur des périodes courtes, des décalages de performance avec les grands indices mondiaux sont possibles. Il faut avoir la conviction qu’investir dans la transition écologique et énergétique peut être porteur à moyen et long terme.

L'Europe doit-elle reprendre en main ces sujets et créer son propre label vert ?  

La France est novatrice dans le domaine de la transition écologique et énergétique, notamment avec la mise en place des labels Greenfin et ISR. Avec la création du Febelfin, la Belgique a également réalisé un travail intéressant sur le sujet. La transition zéro carbone va, j’imagine, générer des changements de valeurs. L’Europe est obligée de la financer. On estime ses investissements à 400 milliards d’euros par an. Un label paneuropéen en faciliterait à coup sûr le financement et offrirait une meilleure visibilité au thème de la transition écologique et énergétique. Le label Greenfin est une solution parmi d’autres pour flécher les investissements. Il permet également aux épargnants d’investir dans des fonds en accord avec leurs valeurs.

Propos receuillis par Chloé Buewaert

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Finance verte : la montée en puissance

Le réchauffement climatique met la planète et ses habitants en péril. Pour le limiter, la finance n’est pas forcément un problème, elle est une solution. Elle peut en tout cas contribuer à encourager
la transition énergétique grâce à la finance verte. Green bonds, politique des fonds, lutte contre le greenwashing... Le secteur monte en puissance. Mais ne peut à lui seul se substituer aux politiques publiques qui doivent devenir de plus en plus massives, offensives et contraignantes.
Sommaire Jeremy Rifkin, le pape de l'économie verte Le marché des green bonds se porte bien C.Itier (Haut-commissaire) : "La France est au début de son histoire avec l’impact investing" Des milliards pour une Europe plus verte T. Laquitaine (Aspim) : "Les sociétés de gestion peuvent piloter directement l’amélioration des performances ESG des actifs immo Label Greenfin : l’Europe en ligne de mire B.Poirson (Ministère de l'Écologie) : "Le label Greenfin agit comme un repère de confiance" P.Baussant (Baussant conseil) : "Le label Greenfin n’est pas une démarche philanthropique" P. Valentin (Ecofi Investissements) : "L’Europe voudra sans doute créer un label vert"
P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence culturelle"

P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence cult...

De l’identification de cibles d’acquisition qui ne sont pas à vendre au montage de projets clés en main, Relecom & Partners accompagne les entrepr...

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction Unifiée du Brevet"

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction...

Élu le 3 décembre 2020, Jean-Christophe Rolland a pris ses fonctions de président de la CNCPI, la Compagnie nationale des conseils en propriété indust...

Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour nous en ces temps troublés"

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour no...

Le groupe PSA a retrouvé sa place de 1er déposant de brevets en 2019 dans le célèbre palmarès de l’INPI, devant Valéo, Safran, le CEA et Renault, pour...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte