P.Coton (CFTC) : "Pour le moment, la réforme est sociale"

Pascale Coton mène les négociations sur la réforme des retraites au nom de la CFTC dont elle est vice-présidente. Elle estime que, pour l'instant, le projet va dans le bon sens. Même si elle reste vigilante.

Pascale Coton mène les négociations sur la réforme des retraites au nom de la CFTC dont elle est vice-présidente. Elle estime que, pour l'instant, le projet va dans le bon sens. Même si elle reste vigilante.

Décideurs Magazine. Était-il nécessaire de toucher à notre modèle de retraite ?

Pascale Coton. Oui. Le système actuel est illisible. Une majorité écrasante des futurs retraités n’y comprend plus rien. Ils doivent parfois s’adresser à plusieurs régimes différents et ne savent pas exactement quel sera le montant de leur pension. Si le projet de loi est conforme aux négociations que nous menons actuellement, les salariés connaîtront précisément leur retraite, ce qui est gage de sécurité et de transparence.

Vous considérez que, sur le papier, le projet est social. Quelles sont les grandes avancées ?

Pour le moment, il y a une vraie prise en compte de la situation des femmes. Le congé maternité sera considéré comme du temps de travail et les salariés amenés à partir en retraite anticipée pour s’occuper d’un proche bénéficieront d’un nombre de points lors de leur départ à la retraite. Un effort est également fait en faveur des petits salaires, notamment les travailleurs au Smic qui devraient voir leur retraite atteindre le seuil des 1 000 euros, ce qui est loin d’être le cas actuellement. La CFTC se félicite également de la reconnaissance de la pénibilité dans la fonction publique. Bien entendu, nous veillerons à ce que ces avancées se matérialisent au moment du vote du texte.

Quels sont les principaux points qui vous préoccupent dans cette réforme ?

Ramener à 64 ans l’âge qui permet de partir à taux plein au lieu de 67 nous va très bien. Par contre, pénaliser ceux souhaitant partir à 62 ans, même ceux ayant tous leurs trimestres ne nous convient pas. Il faut les inciter à partir plus tard en leur octroyant un bonus et non un malus. Nous espérons convaincre le haut-commissaire de changer les choses.

Propos recueillis par Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Brexit : accord conclu ?

Brexit : accord conclu ?

La nouvelle fait l'effet d'une bombe. En fin de matinée Jean-Claude Juncker a annoncé qu'un accord sur le Brexit aurait été trouvé. Reste à l'adopter.

A.Basbous (politologue) : "L'Europe se retrouve humiliée sur le plan international"

A.Basbous (politologue) : "L'Europe se retrouve humiliée sur le plan international"

Alors que le retrait soudain des troupes américaines en Syrie rebat les cartes au Moyen-Orient, déstabilisant les alliés de l’Otan et replaçant la Rus...

Esther Duflo, économiste de terrain

Esther Duflo, économiste de terrain

Il y a environ vingt-cinq ans, Esther Duflo s’engageait dans la voie de la recherche économique parce qu’elle y voyait un moyen efficace de lutter con...

La Conférence des bâtonniers entre dans le capital de Juri’Predis

La Conférence des bâtonniers entre dans le capital de Juri’Predis

L’association réunissant les bâtonniers des ordres d’avocats en France s’allie au moteur de recherche juridique intelligent, Juri’Predis pour offrir a...

Thomas Gomart (Ifri) : "L’UE n’est pas encore une grande puissance"

Thomas Gomart (Ifri) : "L’UE n’est pas encore une grande puissance"

Si l’Union européenne est une puissance commerciale de premier ordre, de nombreux chantiers restent à mener en matière de défense et de recherche. L’u...

Christian Jacob nouveau patron de LR

Christian Jacob nouveau patron de LR

Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale a remporté, sans surprise, l’élection du chef de parti. Son score de 62% devrait lui donner la légit...

L.Escure (Unsa) : "Nous n'étions pas demandeurs de la réforme des retraites"

L.Escure (Unsa) : "Nous n'étions pas demandeurs de la réforme des retraites"

Le secrétaire général de l’Unsa, Laurent Escure, essaie de peser sur la réforme des retraites. Il explique pourquoi cette dernière pourrait potentiell...

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Pour réformer les retraites, Emmanuel Macron fait confiance à Jean-Paul Delevoye. Cet homme de dialogue mène un véritable marathon pour convaincre syn...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message