Orrick : après le corporate, l’antitrust

Orrick n’en finit pas d’attirer des avocats talentueux. Dans la foulée de plusieurs associés en financement, M&A et droit social, Patrick Hubert et son équipe en droit de la concurrence rejoignent la firme franco-américaine. Rencontre avec le nouvel associé et Anne-Sophie Kerfant, à la tête de l’équipe parisienne.
Patrick Hubert et Anne-Sophie Kerfant

Orrick n’en finit pas d’attirer des avocats talentueux. Dans la foulée de plusieurs associés en financement, M&A et droit social, Patrick Hubert et son équipe en droit de la concurrence rejoignent la firme franco-américaine. Rencontre avec le nouvel associé et Anne-Sophie Kerfant, à la tête de l’équipe parisienne.

Patrick Hubert et son équipe de quatre avocats passent de Clifford Chance à Orrick. Celui qui a dirigé la pratique antitrust de la firme du Magic Circle durant douze ans à Paris trouve dans ce mouvement l’occasion de développer un nouveau projet : « Le dynamisme d’Orrick permet d’allier les compétences de droit de la concurrence à l’expertise M&A mais aussi d’offrir en Europe une capacité de défense ou d’offensive en droit de la concurrence, ce qu’Orrick avait pour le moment essentiellement développé aux États-Unis. »

 

Orrick, de son côté, avait besoin de démarrer une nouvelle phase de développement de sa pratique de l’anti-trust en Europe. Patrick Hubert collaborera étroitement avec son homologue londonien Douglas Lahnborg. Il s’appuiera également sur le bureau de Bruxelles qui réunit deux avocats et qui sert de liaison aux associés des pays d’Europe continentale. « La pratique européenne de Patrick Hubert est en adéquation avec notre objectif visant à renforcer les synergies entre les différents groupes de pratiques de l’ensemble de nos bureaux européens », ajoute Anne-Sophie Kerfant, qui dirige Orrick à Paris. Et comme illustration de son propos, la managing partner cite son associé Benjamin Cichostepski, qui intervient entre la France et les États-Unis aux côtés des start-up américaines qui souhaitent entrer sur le marché français et leurs homologues français qui lèvent des fonds auprès d’investisseurs américains.

 

Avocat à 50 ans

« L’arrivée de Patrick Hubert et de ses collaborateurs renforce l’équipe antitrust mondiale et consolide notre capacité à gérer les dossiers de nos clients internationaux, notamment dans le secteur des technologies », précise Anne-Sophie Kerfant. Un positionnement qui correspond à une partie de la clientèle de Patrick Hubert : « Je suis ravi d’intégrer un cabinet "californien", une identité qui reflète l’esprit entrepreneurial de la firme, avec un prisme sur les entreprises high-tech », explique-t-il.

 

Patrick Hubert est un expert de l’antitrust qui a embrassé le métier d’avocat à 50 ans après une carrière ministérielle et institutionnelle. L’énarque a été le conseiller juridique du président sénégalais Abdou Diouf et membre du cabinet de Jacques Toubon à la Chancellerie (1995-1997). Directeur de cabinet de Dominique Perben entre 2002 et 2004, il devient la même année conseiller du ministre de l’Écologie. Il a également exercé au Conseil d’État et au Conseil de la concurrence avant qu’il ne devienne l’Autorité qu’on connaît. « La forte notoriété de Patrick sur le marché et ses valeurs, qui sont aussi les nôtres, ainsi que la complémentarité de nos clients fait de ce recrutement une évidence », commente Anne-Sophie Kerfant, qui cite Oracle comme exemple de client commun.

 

La transmission

Plutôt que d’aménager son exercice chez Clifford Chance, un cabinet qui applique une clause de retraite, Patrick Hubert a préféré démarrer un nouveau projet. Ce qui lui permet d’offrir de vraies opportunités de carrière aux membres de son équipe. Patrick Hubert est en effet accompagné de trois collaborateurs, dont un senior, et d’une of counsel, Marie-Laure Combet, spécialiste des aides d’État et du droit européen. Ces nouveaux avocats rejoignent l’associé antitrust Michel Roseau, Lise Damelet, of counsel, et un collaborateur junior.

 

Pour celui qui a joué par le passé pour la cooptation de son ancien collaborateur Emmanuel Durand (aujourd’hui chez De Pardieu Brocas Maffei), « Orrick est un cabinet dynamique qui offre des perspectives d’avenir à ses collaborateurs et se fait fort de promouvoir ses jeunes. Former les collaborateurs qui font partie de mon équipe était un élément fondamental de notre mouvement. » Être mis face au client le plus tôt possible, travailler en équipe et se roder sur des dossiers stratégiques : les clés d’un héritage efficient sont évidentes pour lui. Ensemble, ils sont intervenus aux côtés de SFR lors de sa plainte contre Orange, une procédure qui aboutira à la sanction de l’opérateur par l’Autorité de la concurrence à une amende de 350 millions d’euros. L’équipe était également présente sur le dossier du cartel des messageries pour la défense de Royal Mail. Grâce à l’expertise de Marie-Laure Combet, Patrick Hubert a aussi participé à la défense d’EDF face à la Commission européenne qui avait ouvert « une phase II » sur les aides d’États accordées par l’État britannique.

 

« Nous sommes passé à la vitesse supérieure »

Un positionnement que Patrick Hubert continue de développer en toute autonomie comme en appui du corporate. « La pluridisciplinarité de nos équipes nous permet d’accompagner nos clients dans leurs opérations les plus complexes, rebondit Anne-Sophie Kerfant. La forte notoriété et la grande expérience de Patrick Hubert, associées aux compétences de nos autres équipes, va indubitablement renforcer notre capacité à traiter des dossiers encore plus emblématiques. » Une interaction d’autant plus aisée que l’équipe de spécialistes des opérations financières s’est agrandie de manière notable en 2016. Début janvier, Guillaume Kessler quittait Olswang qu’il dirigeait à Paris pour développer chez Orrick sa pratique du M&A. Il y a rejoint d’autres associés tout récemment arrivés : Patrick Tardivy en fusions-acquisitions accompagné d’Hervé Touraine, Emmanuel Ringeval et Olivier Bernard en financement, tous en provenance de chez Freshfields. Lui aussi en provenancve de chez Freshfields, Emmanuel Bénard complétait au même moment l'équipe en droit social. Un peu plus tôt, c’étaient Simon Ratledge et Olivier Edwards – en partance pour San Francisco – qui renforçaient les équipes finance et capital-risque. « Nous sommes passé à la vitesse supérieure », conclut fièrement Anne-Sophie Kerfant, laissant imaginer que la marque américaine n’en n’a pas fini de grandir.

 

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Création du cabinet Exso

Création du cabinet Exso

Gépy Koudadje lance Exso, nouveau cabinet de niche en droit social qui ouvrira ses portes en janvier prochain au 219, rue Saint-Honoré à Paris. Partic...

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

Avocate chez TGS France Avocats depuis presque quatre ans, Claire Cambernon prend la direction du bureau lillois de l’enseigne.

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il  paraît important d’accélérer la croissance organique en étudiant la croissance externe"

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il paraît important d’accélérer la croissance organique en étud...

Créé il y a plus de 19 ans, Haussmann Patrimoine est un cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) basé à Paris, Bordeaux et Montpellier, dont...

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Le 1er janvier prochain, l’Institut national du service public remplacera l’actuelle l’École nationale d'administration. Ce mercredi 1er décembre, le...

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

Mohamed El Atfi rejoint De Gaulle Fleurance Emea Ltd, société chargée de la pratique Afrique et Moyen-Orient de l’enseigne française, installée au cœu...

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis fait l’acquisition de Closd, une entreprise de la legaltech française spécialiste de la numérisation des opérations juridiques.

Résultats du second tour des élections ordinales

Résultats du second tour des élections ordinales

Ils sont tombés : découvrez les résultats du second tour des élections au Conseil de l'Ordre.

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimoine d’un individu"

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimo...

La gouvernance des entreprises n’est pas un long fleuve tranquille, particulièrement en période de crise. Le fondateur du cabinet Opleo Avocats, Pierr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte