On a testé pour vous le nouveau Mercedes Classe A 250e essence hybride rechargeable

Au moins pour sa belle autonomie électrique, idéale pour
nos trajets journaliers, la nouvelle Mercedes Classe A 250e
s’annonce comme un petit bijou.

Au moins pour sa belle autonomie électrique, idéale pour nos trajets journaliers, la nouvelle Mercedes Classe A 250e s’annonce comme un petit bijou.

La vaste offensive hybride rechargeable de Mercedes-Benz se poursuit. À l’horizon fin 2020, le constructeur a l’objectif de proposer à ses clients un portefeuille riche d’une vingtaine de modèles. Au moins. Et, d’après Daimler, en 2030, 50 % des véhicules vendus en Europe
pourraient être livrés sous ce format. Pas étonnant dès que l’on connait les avantages offerts : en ville, une conduite en mode 100 % électrique, et sur les longs trajets, un moteur thermique autonome. Le tout pour une conduite de plus en plus verte.

Parmi les modèles déjà proposés, la Mercedes Classe A 250e a éveillé notre curiosité. Nous avons donc voulu la tester et vérifier ses performances. À commencer par cette autonomie électrique annoncée qui avoisinerait les 75 kilomètres.

Des performances rares sur le marché 

Dès la prise en main, on apprécie le grand tableau de bord de la nouvelle Classe A, en parfaite adéquation avec l’esprit high tech induit par cette version hybride rechargeable. On est littéralement séduit, entre autres, par le large écran central qui permet une excellente aide à la navigation et une programmation tactile aisée des différents modes de conduite. L’affichage, notamment sur les flux d’énergie en temps réel et sur l’autonomie disponible en mode électrique, est un vrai plus.

L’habitacle? Tout l’espace est conservé et cette Classe A revue et corrigée ne perd rien de son indéniable confort. Rien, sauf environ 60 litres côté coffre du fait de l’installation des chargeurs sous son plancher. Mais celui-ci reste de belle taille et s’avère toujours aussi pratique. Nous voilà partis...

Le système connecté Eco optimise l’énergie et permet de mieux anticiper les zones de récupération, prenant en compte radar et caméra stéréo avant, navigation GPS et toutes les variantes de notre parcours (limitations de vitesse, virages, encombrements, etc.). En ville, tout incite à se contenter du mode électrique quand, sur route et autoroute, on préférera le mode hybride. De fait, la vitesse maximale en électrique (140 km/h) est théoriquement suffisante mais l’autonomie en pâtit rapidement et l’énergie fond quasi comme neige au soleil. En ville ou sur route, la conduite est dynamique et souple.

Reprises et suspensions sont à la hauteur de nos attentes, et on oublie vite que cette compacte a pris 225 kilos de plus du fait de son hybridation. Un bémol, toutefois: le freinage manque de souplesse, en ville surtout, et exige un temps d’adaptation.

Côté autonomie ? Plus proche d’un peu plus de 60 kilomètres, mais pas si éloignés des quelque 75 km annoncés par Mercedes. Très pratique, donc. Surtout si l’on utilise le véhicule pour nos trajets domicile-travail. Quant à la recharge, elle exige environ deux heures sur une prise Wallbox, mais peut aussi se faire en chemin si l’on a choisi l’option "Mercedes me Charge". Le principe : un accès permanent au plus vaste réseau de recharge au monde.

Notre verdict ? Vous l’aurez compris, nous avons été plus que conquis par cette Classe A 250e, disponible aussi en version berline.

Fiche technique de la Mercedes Classe A 250e (hybride rechargeable)

- Cylindrée : 4 cylindres en ligne pour 1 332 cm3
- Puissance nominale du moteur essence: (Kw/ch à tr/min): 118/160 à 5500 + / -1,5 %
- Capacité de la batterie (kWh): 15,6
- Autonomie électrique (km): 74/76
- Consommation carburant pondérée (NEDC): 1,5-1,4 l/100 km
- Consommation électrique pondérée (NEDC): 15,0-14,8 kWh/100 km
- Émissions CO2 : 34-33 g/km
- Vitesse maximale: 235 km/h (140 km/h en mode électrique)
0-100 km/h: 6,6 sec.
- Prix: À partir de 41 850 euros TTC

Laurent Fialaix

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Livres. les incontournables de la rentrée

Livres. les incontournables de la rentrée

Un ancien président qui revient, un sujet tabou traité avec incision, une analyse des discours politiques, un essai qui mêle économie et sociologie, l...

On a testé pour vous le Kia e-Niro, le premier crossover 100% électrique

On a testé pour vous le Kia e-Niro, le premier crossover 100% électrique

La joaillière Isabelle Langlois s’est prêtée au test de ce premier crossover entièrement électrique. Verdict.

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Malgré une production très limitée et des résultats qui peinent à entrer dans le vert, Tesla s'est imposé en quelques mois comme la première capitalis...

Scabal, un tailleur qui a du cran

Scabal, un tailleur qui a du cran

C’est dans un chaleureux appartement boutique de l’avenue Georges V conçu comme un club anglais qu’Olivier Bréhaut (le responsable commercial des lieu...

Isabelle Langlois, l'enfant de la balle

Isabelle Langlois, l'enfant de la balle

Isabelle Langlois a le goût des gemmes dans le sang. Issue d’une famille de tailleurs de pierres précieuses, sa vocation est précoce, et depuis 1992,...

On a testé pour vous la nouvelle BMW Série 8 Gran Coupé

On a testé pour vous la nouvelle BMW Série 8 Gran Coupé

Fondateur du cabinet d’expertise judiciaire, comptable et de commissariat aux comptes, Legoux et Associés, Antoine Legoux s’est prêté au test de ce lu...

Les livres à ne pas manquer cet été

Les livres à ne pas manquer cet été

Bandes dessinées, romans, essais. Voici une sélection d'ouvrages à mettre dans vos valises pour les grandes vacances.

Naf Naf repris par son fournisseur turc Sy International

Naf Naf repris par son fournisseur turc Sy International

L’enseigne de textile féminin, placée en redressement judiciaire en mai, a trouvé un repreneur. Le tribunal de Bobigny a désigné son fournisseur Sy In...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message