O.Cagnac (ExterionMedia) : "Le lien entre les collaborateurs et l’entreprise s’est renforcé pendant la période"

L’activité d’ExterionMedia France, spécialisée dans la diffusion publicitaire, a été fortement exposée aux impacts de la crise sanitaire. Son DRH Olivier Cagnac, évoque cette situation inédite dans la vie d’une entreprise, et ses enseignements.

L’activité d’ExterionMedia France, spécialisée dans la diffusion publicitaire, a été fortement exposée aux impacts de la crise sanitaire. Son DRH Olivier Cagnac, évoque cette situation inédite dans la vie d’une entreprise, et ses enseignements.

Décideurs. Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur votre activité ?

Olivier Cagnac. La crise sanitaire a touché durement le secteur de la publicité. La quasi-totalité des annonceurs ont stoppé leurs investissements publicitaires via la communication extérieure, base de notre activité qui repose sur l’audience dans la rue qui n’existait plus du fait du confinement. L’entreprise a été ralentie pendant toute cette période mais ne s’est pas arrêtée et il a fallu réagir rapidement. Nous avons généralisé le télétravail et l’activité partielle à l’ensemble de notre structure et en une semaine nos 350 collaborateurs (1/3 basé au siège à Issy-Les Moulineaux et 2/3 répartis dans une vingtaine d’agences en régions) étaient en mesure de travailler à distance.

Quelles leçons tirez-vous de cette période de télétravail imposé ?

Le travail à distance a renforcé la collaboration organisée entre les équipes. Il a développé la confiance, y compris chez les collaborateurs eux-mêmes. Beaucoup d’entre eux se sont rendus compte de leur grande capacité d’autonomie et facultés d’adaptation, qui leur ont permis de maintenir un travail qualitatif dans un environnement dégradé de manière inédite. Nous envisageons aujourd’hui de passer à un format de un à deux jours de télétravail par semaine pour favoriser l’équilibre de nos équipes. Mais il faut être prudent quant à la généralisation du télétravail : il ne connait pas de frontières et il peut être tentant de surfer sur son succès pour initier des plans de délocalisation hors de France, même si cette remarque ne concerne pas le secteur d’activité d’ExterionMedia.

Etes-vous inquiet des conséquences économiques de la crise sanitaire ?

Un risque plane sur l’ensemble des entreprises qui ont été touchées négativement par cette situation inédite, toutes les trésoreries ont une limite. Il est possible que les contraintes économiques obligent à certaines désillusions avec des aspects communs à d’autres crises comme celles de 1993 ou de 2008. Dans ce cas, il faudra pour certaines d’entre elles se séparer de collaborateurs. Cette perspective anxiogène instaure un climat de méfiance.  Pour l’instant, la situation est gérable tant que l’emploi est préservé par les aides gouvernementales. En ce qui nous concerne, le lien entre les collaborateurs et l’entreprise s’est renforcé pendant la période et rien ne justifie la nécessité de prendre des mesures de sauvegarde compte tenu des perspectives de retour progressif à un niveau d’activité habituelle en fin d’année.

Comment avez-vous abordée le déconfinement ?

L’objectif pour la reprise est de rassurer nos collaborateurs pour que l’activité reprenne favorablement. Le retour sur site se fait d’abord sur la base du volontariat en gardant à l’esprit que 50% des effectifs sur site est le maximum qu’on puisse réunir. Nous avons également prévu des box contenant le nécessaire à une reprise sereine avec des masques et du gel hydroalcoolique ainsi que des aménagements favorisant la distanciation et restreignant le recours aux transports en commun. Avec ce dispositif, nous pensons retrouver 50% de notre activité d’aujourd’hui cet été, pour atteindre avec une croissance régulière les 100% en décembre.

 Raphaël Viot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Les entreprises déploient de nombreux dispositifs afin de réduire les inégalités hommes-femmes. Pourtant, certains secteurs restent hermétiques à cett...

Catherine Schilansky (Hewlett Packard) : "Un congé paternité/maternité de six mois payé à 100 %"

Catherine Schilansky (Hewlett Packard) : "Un congé paternité/maternité de six mois payé à 100 %"

Hewlett Packard, multinationale comptant 1500 collaborateurs en France, vient de signer un accord relatif au télétravail. Catherine Schilansky, DRH Fr...

Benjamin Revcolevschi (Fujitsu) : "Faire revenir les équipes sur site à 100 % n’est pas dans nos projets"

Benjamin Revcolevschi (Fujitsu) : "Faire revenir les équipes sur site à 100 % n’est pas dans nos pro...

Experte en digitalisation des entreprises, l’entreprise Fujitsu a durant la crise repensé la collaboration au sein de ses équipes. Benjamin Revcolevsc...

Deuxième associée pour Daher Avocats

Deuxième associée pour Daher Avocats

Le cabinet de niche en droit social Daher Avocats accueille Louise Thiébaut en qualité d’associée. Il renforce par la même occasion ses compétences de...

Chassany Watrelot Associés promeut l’un de ses avocats

Chassany Watrelot Associés promeut l’un de ses avocats

Virgile Zeimet accède à l’association au sein du bureau parisien de Chassany Watrelot Associés. Le cabinet spécialisé en droit social consolide ainsi...

É. Ruty (Bodet Software) et L. André (TalentView) : "Mêler expertise, expérience et innovation est toujours une bonne recette"

É. Ruty (Bodet Software) et L. André (TalentView) : "Mêler expertise, expérience et innovation est t...

À l’heure où l'univers du SIRH se trouve en pleine mutation, la nécessité d'innover et de proposer des solutions toujours plus performantes est une év...

Télétravail : le droit du travail lui résistera-t-il ?

Télétravail : le droit du travail lui résistera-t-il ?

La crise sanitaire a mobilisé nombre d’avocats, cabinets de conseil et directeurs juridiques autour du télétravail. La pandémie a sans commune mesure...

Axelle Paquer (Bearing Point) : "Je souhaite briser le plafond de verre"

Axelle Paquer (Bearing Point) : "Je souhaite briser le plafond de verre"

Présidente du cabinet de conseil BearingPoint pour la France, Axelle Paquer veut promouvoir l’égalité femmes-hommes. Elle revient, pour Décideurs Maga...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte