O.Cagnac (ExterionMedia) : "Le lien entre les collaborateurs et l’entreprise s’est renforcé pendant la période"

L’activité d’ExterionMedia France, spécialisée dans la diffusion publicitaire, a été fortement exposée aux impacts de la crise sanitaire. Son DRH Olivier Cagnac, évoque cette situation inédite dans la vie d’une entreprise, et ses enseignements.

L’activité d’ExterionMedia France, spécialisée dans la diffusion publicitaire, a été fortement exposée aux impacts de la crise sanitaire. Son DRH Olivier Cagnac, évoque cette situation inédite dans la vie d’une entreprise, et ses enseignements.

Décideurs. Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur votre activité ?

Olivier Cagnac. La crise sanitaire a touché durement le secteur de la publicité. La quasi-totalité des annonceurs ont stoppé leurs investissements publicitaires via la communication extérieure, base de notre activité qui repose sur l’audience dans la rue qui n’existait plus du fait du confinement. L’entreprise a été ralentie pendant toute cette période mais ne s’est pas arrêtée et il a fallu réagir rapidement. Nous avons généralisé le télétravail et l’activité partielle à l’ensemble de notre structure et en une semaine nos 350 collaborateurs (1/3 basé au siège à Issy-Les Moulineaux et 2/3 répartis dans une vingtaine d’agences en régions) étaient en mesure de travailler à distance.

Quelles leçons tirez-vous de cette période de télétravail imposé ?

Le travail à distance a renforcé la collaboration organisée entre les équipes. Il a développé la confiance, y compris chez les collaborateurs eux-mêmes. Beaucoup d’entre eux se sont rendus compte de leur grande capacité d’autonomie et facultés d’adaptation, qui leur ont permis de maintenir un travail qualitatif dans un environnement dégradé de manière inédite. Nous envisageons aujourd’hui de passer à un format de un à deux jours de télétravail par semaine pour favoriser l’équilibre de nos équipes. Mais il faut être prudent quant à la généralisation du télétravail : il ne connait pas de frontières et il peut être tentant de surfer sur son succès pour initier des plans de délocalisation hors de France, même si cette remarque ne concerne pas le secteur d’activité d’ExterionMedia.

Etes-vous inquiet des conséquences économiques de la crise sanitaire ?

Un risque plane sur l’ensemble des entreprises qui ont été touchées négativement par cette situation inédite, toutes les trésoreries ont une limite. Il est possible que les contraintes économiques obligent à certaines désillusions avec des aspects communs à d’autres crises comme celles de 1993 ou de 2008. Dans ce cas, il faudra pour certaines d’entre elles se séparer de collaborateurs. Cette perspective anxiogène instaure un climat de méfiance.  Pour l’instant, la situation est gérable tant que l’emploi est préservé par les aides gouvernementales. En ce qui nous concerne, le lien entre les collaborateurs et l’entreprise s’est renforcé pendant la période et rien ne justifie la nécessité de prendre des mesures de sauvegarde compte tenu des perspectives de retour progressif à un niveau d’activité habituelle en fin d’année.

Comment avez-vous abordée le déconfinement ?

L’objectif pour la reprise est de rassurer nos collaborateurs pour que l’activité reprenne favorablement. Le retour sur site se fait d’abord sur la base du volontariat en gardant à l’esprit que 50% des effectifs sur site est le maximum qu’on puisse réunir. Nous avons également prévu des box contenant le nécessaire à une reprise sereine avec des masques et du gel hydroalcoolique ainsi que des aménagements favorisant la distanciation et restreignant le recours aux transports en commun. Avec ce dispositif, nous pensons retrouver 50% de notre activité d’aujourd’hui cet été, pour atteindre avec une croissance régulière les 100% en décembre.

 Raphaël Viot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sarah El Haïry : "Les jeunes ont une bonne image de l’entreprise"

Sarah El Haïry : "Les jeunes ont une bonne image de l’entreprise"

La secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement fait le point sur les mesures destinées à stimuler l’emploi de la jeune génération qu’e...

Négociations sur le télétravail, bientôt la fin du suspense ?

Négociations sur le télétravail, bientôt la fin du suspense ?

Depuis trois semaines, syndicats et patronat s’entretiennent par visioconférence pour actualiser le cadre du travail à distance. Le point sur l’avancé...

O.Cortyl (Celio): "Ne pas tomber dans le piège d’une marque employeur autocentrée"

O.Cortyl (Celio): "Ne pas tomber dans le piège d’une marque employeur autocentrée"

Leader du marché du prêt-à-porter en France, Celio cherche sans cesse de nouveaux talents. L’occasion de revenir avec Olivier Cortyl, le directeur du...

Nouvel épisode dans le feuilleton Veolia Suez

Nouvel épisode dans le feuilleton Veolia Suez

La Cour d’appel de Paris a confirmé, jeudi 19 novembre, l’ordonnance de référé qui avait conditionné l’opération de rachat Veolia-Suez à l’information...

J.Lamadon (Norma Avocats) : " Négocier sur la qualité de vie au travail pour relever le défi millennials "

J.Lamadon (Norma Avocats) : " Négocier sur la qualité de vie au travail pour relever le défi millenn...

En 2025, 75 % des effectifs seront composés de « Millennials ». Cette statistique hante les DRH qui s’interrogent sur l’organisation digne d’attirer c...

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Les femmes paient le prix fort de la pandémie. Pour limiter le recul déjà constaté en matière d’égalité, le Women’s Forum plaide pour une inclusion pl...

Entreprises : Concilier santé économique et santé mentale des salariés

Entreprises : Concilier santé économique et santé mentale des salariés

Alors qu’un numéro vert vient d’être mis en place pour venir en aide aux salariés en détresse psychologique, le dernier Baromètre Empreinte Humaine-Op...

L.Valot (First Group Learning): "La crise sanitaire fait évoluer les pratiques d’apprentissage "

L.Valot (First Group Learning): "La crise sanitaire fait évoluer les pratiques d’apprentissage "

La formation professionnelle faisait déjà beaucoup parler d’elle avant la crise. Les situations de confinement et les nouvelles règles sanitaires ont...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte