Numérique : repenser notre politique de concurrence

Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, s’est exprimé sur le sujet devant l’Autorité de la concurrence le 28 novembre.
Cédric O.

Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, s’est exprimé sur le sujet devant l’Autorité de la concurrence le 28 novembre.

L’effectivité de la politique de concurrence actuelle montre certaines limites dans le contexte du numérique. C’est pourquoi Cédric O appelle de ses vœux à adapter les outils à disposition des autorités. « Pour moderniser la politique de concurrence, il conviendrait notamment d'encourager au niveau européen des recours plus fréquents aux mesures conservatoires », a estimé le secrétaire d’État lors de l'événement @Echelle organisé par l'Autorité de la concurrence.

Le sujet est en effet français mais aussi et surtout européen. Cédric O a rappelé que l’Hexagone entendait bien participer activement aux réflexions de la nouvelle Commission européenne. Il a notamment dénoncé les acquisitions prédatrices par les géants du Net américains. « Les plateformes numériques peuvent utiliser les vides juridiques pour pratiquer des killer acquisitions pour tuer des concurrents potentiels. » Exemple cité : le rachat d’Instagram par Facebook.

Cédric O a mis en parallèle ces opérations autorisées et la possibilité pour les plateformes étrangères de faire du business en France, alors même que le Vieux Continent refuse certains deals, comme le rapprochement entre Alstom et Siemens. Lequel posait certes des questions de concurrence mais aurait permis de faire émerger un poids lourd à l’international.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Dans le cadre de l’European Pro Bono Week, le cabinet Reed Smith organisait son premier Pro Bono Day le 6 novembre dernier. L’occasion de réunir le te...

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Counsel au sein du cabinet Osborne Clarke, Sarah Lenoir est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la r...

Laure Hosni, coach des restructurations

Laure Hosni, coach des restructurations

Counsel au sein du cabinet August Debouzy, Laure Hosni est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la re...

Matthias Pujos, avocat martial

Matthias Pujos, avocat martial

Fondateur du cabinet Pujos Avocats, Matthias Pujos est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la relève.

Olivier Dorgans, architecte du droit

Olivier Dorgans, architecte du droit

Counsel au sein du cabinet Hughes Hubbard & Reed, Olivier Dorgans est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour i...

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Ils ont prêté serment, ils l’ont juré. Tous devenus avocats entre 2002 et 2013 – ce qui représente une moyenne d’exercice de dix ans –, ils constituen...

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Associé de Dac Beachcroft France, Vladimir Rostan d'Ancezune est l'un des 30 avocats du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la r...

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Cette associée chez Weil Gotshal exerce aux côtés de Jean-Dominique Daudier de Cassini en restructuring. Décideurs mise sur elle : elle fait partie de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message