Nucléaire : plusieurs scénarios possibles pour le gouvernement

D’après un rapport obtenu par l’AFP, le gouvernement plancherait sur trois scénarios pour la future programmation pluriannuelle de l'énergie. Plusieurs trajectoires, relativement différentes, sont à l’étude.

D’après un rapport obtenu par l’AFP, le gouvernement plancherait sur trois scénarios pour la future programmation pluriannuelle de l'énergie. Plusieurs trajectoires, relativement différentes, sont à l’étude.

Les pistes envisagées par le gouvernement pour atteindre ses objectifs énergétiques ont fuité. Un rapport obtenu par l’AFP donne les détails des trois plans imaginés par l'exécutif.  Comme attendu, la part du nucléaire dans le mix énergétique français devrait continuer à baisser. Actuellement à 71 %, elle devrait atteindre la barre des 50 % à l’horizon 2035. Trois scénarios antinomiques sont évoqués. Premier cas de figure, six réacteurs supplémentaires cesseraient leur production d’ici 2028. Ces fermetures s’effectueraient selon un calendrier bien précis, à raison de deux fins de service tous les deux ans à partir de 2023. Autre option sur la table, n’arrêter aucun autre réacteur que ceux de Fessenheim dont la fermeture à l’horizon 2022 a déjà été actée par l'exécutif. 

Enfin, dans le troisième scénario, le gouvernement envisagerait d’attendre 2040 pour que le seuil de 50 % soit atteint. L’État construirait alors quatre nouveaux réacteurs en plus de l'EPR de Flamanville : deux aux environs de 2034-2035, deux autres à l’horizon 2040-2041. Ce cas de figure mis en avant par Bercy et EDF est le plus favorable à la filière nucléaire et contraste avec la volonté du gouvernement de répondre aux inquiétudes liées à ce secteur. Les associations ont déjà exprimé leur mécontentement. Greenpeace estime qu’Emmanuel Macron veut « défendre bec et ongles le nucléaire, vieux et neuf, peu importe les coûts astronomiques, les dangers et les déchets ». 

Jérémie Amsallem 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Franchise Expo s’installe à Versailles

Franchise Expo s’installe à Versailles

Le Salon Franchise Expo se tient du 17 au 20 mars 2019 porte de Versailles. L’occasion pour les investisseurs, créateurs d’entreprises et commerçants...

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Ancienne avocate au barreau de Paris et spécialiste du règlement des litiges pour les entreprises, Sophie Henry est déléguée générale du CMAP depuis 2...

Le M&A tire les performances de Lazard

Le M&A tire les performances de Lazard

Malgré une année difficile sur les marchés de la gestion d’actifs, la banque d’affaires garde le sourire grâce aux opérations de fusions-acquisitions....

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie  des universités doit s'inscrire dans une approche économique globale »

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie des universités doit s'inscrire dans une approc...

Plusieurs universités françaises ont enclenché la dévolution de leur patrimoine immobilier, comme le prévoit la LRU. Successivement consultant « finan...

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Le groupe audiovisuel renforce son offre destinée à la jeunesse alors que Lagardère continue de réduire son exposition aux médias.

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Une acquisition à parité qui renforce les synergies au sein du groupe Globalise.

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

Les récents événements climatiques n’ont pas fait fondre que les glaciers de l'Antarctique. Les mauvais chiffres de la croissance allemande au second...

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Dans la cadre du projet d’OPA, les deux banques d’affaires sont attaquées au civil par la Scor. Et c’est une autre banque, Credit Suisse, qui a alimen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message