Nucléaire : plusieurs scénarios possibles pour le gouvernement

D’après un rapport obtenu par l’AFP, le gouvernement plancherait sur trois scénarios pour la future programmation pluriannuelle de l'énergie. Plusieurs trajectoires, relativement différentes, sont à l’étude.

D’après un rapport obtenu par l’AFP, le gouvernement plancherait sur trois scénarios pour la future programmation pluriannuelle de l'énergie. Plusieurs trajectoires, relativement différentes, sont à l’étude.

Les pistes envisagées par le gouvernement pour atteindre ses objectifs énergétiques ont fuité. Un rapport obtenu par l’AFP donne les détails des trois plans imaginés par l'exécutif.  Comme attendu, la part du nucléaire dans le mix énergétique français devrait continuer à baisser. Actuellement à 71 %, elle devrait atteindre la barre des 50 % à l’horizon 2035. Trois scénarios antinomiques sont évoqués. Premier cas de figure, six réacteurs supplémentaires cesseraient leur production d’ici 2028. Ces fermetures s’effectueraient selon un calendrier bien précis, à raison de deux fins de service tous les deux ans à partir de 2023. Autre option sur la table, n’arrêter aucun autre réacteur que ceux de Fessenheim dont la fermeture à l’horizon 2022 a déjà été actée par l'exécutif. 

Enfin, dans le troisième scénario, le gouvernement envisagerait d’attendre 2040 pour que le seuil de 50 % soit atteint. L’État construirait alors quatre nouveaux réacteurs en plus de l'EPR de Flamanville : deux aux environs de 2034-2035, deux autres à l’horizon 2040-2041. Ce cas de figure mis en avant par Bercy et EDF est le plus favorable à la filière nucléaire et contraste avec la volonté du gouvernement de répondre aux inquiétudes liées à ce secteur. Les associations ont déjà exprimé leur mécontentement. Greenpeace estime qu’Emmanuel Macron veut « défendre bec et ongles le nucléaire, vieux et neuf, peu importe les coûts astronomiques, les dangers et les déchets ». 

Jérémie Amsallem 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marco Simonetti (Segro) :  « La logistique fera partie intégrante du paysage urbain »

Marco Simonetti (Segro) : « La logistique fera partie intégrante du paysage urbain »

Acteur incontournable de l’immobilier logistique, Segro a connu une activité des plus chargées en 2018. Marco Simonetti fait le point des derniers pro...

Eurovia devient un des constructeurs routiers majeurs des États-Unis

Eurovia devient un des constructeurs routiers majeurs des États-Unis

Eurovia, la filiale routière de Vinci, vient d'acquérir des activités industrielles et de travaux de Lane Construction anciennement détenu par l'ital...

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

La grande île caribéenne connaît une petite révolution dans le secteur des nouvelles technologies avec le déploiement d’un réseau 3G.

IKKS fait peau neuve

IKKS fait peau neuve

Lourdement endetté, le groupe de prêt-à-porter premium a dû restructurer son capital pour régler sa situation financière. Les créanciers ont accepté d...

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi a enfin mis un pied dans le secteur des maladies rares ! En rachetant la biotech américaine Biovertiv pour 11,6 milliards de dollars, Sanofi s’...

Safran décolle enfin avec Zodiac

Safran décolle enfin avec Zodiac

La patience de Safran a fini par payer. Huit ans auront été nécessaires pour que l’OPA amicale engagée sur Zodiac Aerospace aboutisse. Outre les quest...

EssilorLuxottica voit les choses en grand

EssilorLuxottica voit les choses en grand

Ils se sont dit oui. Depuis octobre, Essilor et Luxoticca font maison commune pour devenir leader mondial de l’optique. Au sein de la direction, la pa...

Idex souffle le froid et le chaud

Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message