Nouveau semestre record pour le crowdfunding immobilier malgré la crise sanitaire

Malgré un semestre marqué par l'épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement, le marché du crowdfunding immobilier a poursuivi sa croissance avec des montants de collecte et de remboursement en forte hausse. Explications.

Malgré un semestre marqué par l'épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement, le marché du crowdfunding immobilier a poursuivi sa croissance avec des montants de collecte et de remboursement en forte hausse. Explications.

+43 %. C’est la progression du volume de fonds collectés par les plateformes de crowdfunding immobilier les six premiers mois de l'année (184 M€) selon le baromètre de Fundimmo et Hello Crowdfunding. Même tendance du côté des remboursements, qui ont représenté 76,6 M€, contre 42 millions l'an passé (+82 %). La répartition mensuelle de la collecte révèle une certaine stabilité du marché, avec près de 94 M€ d'investissements au T1 contre plus de 90 M€ au T2. Des chiffres qui démontrent que malgré la crise sanitaire, le marché est resté actif, notamment grâce à la digitalisation du secteur ayant favorisé la continuité de l'activité.

Une nette accélération de la collecte a été enregistrée sur la fin du mois de mai et le mois de juin, illustrant un retour des investisseurs sur les plateformes de crowdfunding immobilier. Le baromètre remarque également que malgré la forte hausse des montants collectés, le nombre de projets financés est lui en légère progression (+7 %), s'expliquant par une plus grande taille des opérations financées (803 570€ en moyenne, en hausse de +16,6 % par rapport à l'année 2019).

Le résidentiel en force, les retards de remboursement en légère hausse


Parmi les 229 opérations immobilières financées au premier semestre, 86 % d'entre elles concernaient des opérations résidentielles. C'est nettement plus qu'au premier semestre 2019 (79 %). Cette évolution tient, d'une part, à l'augmentation constante des projets marchands de biens sur le marché dont la proportion a quasi doublé par rapport à l'an dernier (passant de 24 à 38 % des projets) et, d'autre part, à l'émergence de nouveaux projets de co-living. Les autres classes d'actifs enregistrent toutes une légère baisse sur les 6 premiers mois de l'année par rapport à la même période l'an dernier.

Le taux de retard moyen, qui prend en compte uniquement les dépassements de l'échéance contractuelle maximum depuis 2012, est en hausse de 3,07 points sur les retards de moins de 6 mois, et de 2,41 points pour les retards de plus de 6 mois par rapport à l'année 2019. Ils s'élèvent respectivement à 9,48 % et 10,10 %. Dans le détail, le baromètre note que seulement quelques acteurs concentrent des retards conséquents. Quant au taux de défaut moyen, calculé sur la base des projets ayant subi une perte en capital et/ou une perte des intérêts depuis 2012, il est évalué à 0,74 %, en hausse de 0,17 points.

Quant au rendement annuel moyen proposé pour les opérations financées au premier semestre il était de 9,4 %. Soit une légère hausse par rapport au rendement du premier semestre 2019 (+0,2 point). Il devrait à minima se stabiliser sur l'année 2020 d’après le baromètre.

F.P.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sobriété : comment en faire Plus ?

Sobriété : comment en faire Plus ?

A4MT lance un programme inédit de recherche : Promouvoir les usages soutenables (Plus), en partenariat avec le Shift Project. L’objectif : recenser et...

Telaqua : la start-up qui coule de source

Telaqua : la start-up qui coule de source

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Telaqua.

Canicule : parlons climat, pas météo

Canicule : parlons climat, pas météo

Pour faire face au réchauffement climatique, le dernier rapport du Giec recommande, entre autres, le remplacement des énergies fossiles, la limitation...

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

Appelé à juste titre le "continent des paradoxes" par Christine Heuraux, l’Afrique possède des ressources naturelles capables de faire face aux besoin...

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte a été nommé directeur général de SFL. Anciennement directeur général délégué, il succède à Nicolas Reynaud qui poursuivra d'autres proj...

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

Comment réconcilier technologie et écologie ? Les vingt-deux start-up de l’écosystème greentech français, sélectionnées dans le cadre de la deuxième é...

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La France l’a inscrit dans le champ des pratiques commerciales trompeuses, l’Union européenne peaufine ses textes, la justice allemande a franchi l’ét...

Buildrz : changer la donnée

Buildrz : changer la donnée

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Buildrz.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message