Christophe Frespuech (OFI AM) : « Le groupe s’est engagé pour soutenir une finance responsable »

Ofi AM est une maison bien connue du paysage institutionnel français. Créée en 1971, la société de gestion compte près de 72 milliards d’euros d’encours sous gestion et emploie plus de 300 collaborateurs. Mathieu Caillier, directeur commercial distribution et Christophe Frespuech, directeur du développement, reviennent pour Décideurs sur l’activité d’Ofi AM.
Christophe Frespuech et Mathieu Caillier

Ofi AM est une maison bien connue du paysage institutionnel français. Créée en 1971, la société de gestion compte près de 72 milliards d’euros d’encours sous gestion et emploie plus de 300 collaborateurs. Mathieu Caillier, directeur commercial distribution et Christophe Frespuech, directeur du développement, reviennent pour Décideurs sur l’activité d’Ofi AM.

Décideurs. Vous avez mis en place une stratégie de développement de votre offre à destination de la clientèle individuelle. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Mathieu Caillier. Nous sommes présents sur ce segment depuis le début des années 2000, mais cela fait deux ans que nous avons accéléré le développement auprès de cette clientèle. C’est un axe stratégique très important pour Ofi et naturel compte tenu du transfert d’une partie des actifs portés par les institutionnels, au profit des actifs intermédiés par les distributeurs, qui sera de notre point de vue une conséquence de la Loi Pacte. Nous avons fait le choix d’un accès marché B to B to C et avons opté pour une organisation multicanal en distinguant les activités de multigestion des sociétés de gestion indépendantes ou banques privées (fundbuyers) plutôt orientées grande clientèle, des activités de distribution (fundsellers). Sur ce canal, nous allons nous intéresser à la fois aux réseaux de nos actionnaires, aux plateformes et aux CGP. C’est pour accompagner ce développement que nous avons pris une participation dans le Groupe Crystal Expert & Finance en 2017 et avons finalisé récemment l’acquisition de la plateforme bancaire Finaveo en consortium avec Apicil et le Groupe Crystal Expert & Finance.

Pour répondre aux besoins de ces clients, nous avons créé une offre qui s’appuie sur l’expérience acquise auprès de la clientèle institutionnelle en capitalisant sur deux expertises :

La première est liée à l’histoire d’OFI AM et à son appartenance à l’environnement mutualiste qui nous a fait prendre conscience, il y a plus de de vingt ans, de l’intérêt de faire de la finance responsable à travers notre gestion. Nous allons donc continuer et nous appuyer sur cette expertise pour développer notre offre de solutions responsables auprès de la clientèle individuelle.

La deuxième est liée à notre savoir-faire en gestion sous mandat, développée auprès des institutionnels, et notamment nos expertises en matière d'allocation, de sélection de fonds ou de gérants. Ces dernières sont développées au profit de la clientèle individuelle au travers d'une gamme de fonds mais aussi dans le cadre de mandats de gestion pilotée disponibles dans certains contrats d'assurance vie.

Je précise enfin qu’à la fin de l’année 2018, les encours « retails » d’OFI s’élevaient à plus de 2.2 Mds€ sur les 72 Mds que gère OFI. Notre objectif est de les porter à 10% de nos encours dans les 5 ans.

"Permettre aux investisseurs institutionnels soumis à des réglementations complexes de rester autonomes"

Comment évolue votre expertise à l’attention de la sphère institutionnelle ?

Christophe Frespuech. Depuis plus de 45 ans, notre offre n’a cessé de s’enrichir pour répondre aux besoins de la clientèle institutionnelle, notre socle historique. Nous couvrons aujourd’hui un très large spectre d’expertises proposées soit sous forme d’OPC ou de mandats aussi bien sur les actifs cotés que sur les actifs non cotés qui se sont particulièrement développés ces dernières années.

Au-delà de la gestion financière, nous avons développé toute une gamme de services de reporting et outils d’accompagnement pour permettre aux investisseurs institutionnels soumis à des réglementations complexes, spécifiques et mouvantes, de rester autonomes et de mieux répondre à leurs contraintes respectives. Ces services sont aujourd’hui indissociables de la gestion. Notre force est de pouvoir apporter la même qualité de gestion et de service quelles que soient la nature et la taille de ces investisseurs.

Comment votre gestion ISR se distingue-t-elle de vos pairs ?  

C.F. OFI compte aujourd’hui parmi les acteurs leaders de la gestion ISR en France. Cela fait plus de 20 ans que le groupe s’est engagé pour soutenir une finance responsable et donner du sens à l’investissement.
Notre approche en matière de finance responsable est plurielle. Elle se décline selon différents axes : « Best in Class », Engagement, Ethique, ou encore thématique (changement climatique ou « Impact Investing »  à travers l’économie positive ou le solidaire), … ou suivant le référentiel propre des investisseurs dans le cadre de gestion dédiée. Nous avons créé en 2017 la gamme OFI Responsible Solutions qui regroupe l’ensemble de ces solutions. Cette expertise est transverse à l’ensemble de nos gestions et propose une sélection de fonds labellisés, ainsi que des services associés répondant au besoin croissant de gestion responsable sur-mesure de la part des institutionnels.

 

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gestion d'actifs 2019

La rédaction de Décideurs Magazine a sélectionné les leaders du secteur de la gestion d'actifs. Retrouvez les interviews de ceux qui font le marché ainsi que nos classements exclusifs.
Sommaire C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable Isabelle Cabie (Candriam) : « La gouvernance est un indicateur précurseur qu'une entreprise va pouvoir gérer des défis ESG » Jorik Van Den Bos (Kempen Capital Management) : « Notre politique consiste à investir dans des entreprises ayant un rendement su Sébastien Barbe (Arkéa IS) : « Il est nécessaire d’adopter une posture plus pédagogique vis-à-vis de la sphère retail » Ph. Sarica (SF2) : « La gestion active reste une source de performance importante. » Jean-François Boulier (AF2i) : « Une tendance se précise vis-à-vis des asset managers » Olivier Roumélian (Artésia) « La profession des CGP devra connaître une évolution dans son organisation » Frédérick Lacroix (Clifford Chance) « On devrait assister à une consolidation du marché européen » G. Dard (Monpensier Finance) : « La collégialité est une vertu importante pour obtenir de bonnes performances »
Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte