Notre méthodologie pour le classement 2019 des 1000 entreprises de croissance

Pour l’élaboration de ce dossier, la rédaction s’appuie sur la méthodologie suivante.

Pour l’élaboration de ce dossier, la rédaction s’appuie sur la méthodologie suivante.

FRANCE

Les visages de la croissance en France sont multiples. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’établir notre classement en croisant différentes données et réflexions. Trois grands critères de sélection se sont imposés :

1. Disposer d’un chiffre d’affaires inférieur à un milliard d’euros en 2015 mais supérieur à 5 millions en 2017.

2. Être une société indépendante.

3. Réaliser un taux de croissance du chiffre d’affaires supérieur à 5 % entre 2014 et 2017.

Nous avons ensuite voulu illustrer la variété dans les tailles d’entreprises, en prenant en compte trois catégories : celles affichant un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros, puis entre 100 et 20 millions, et enfin inférieur à 20 millions d’euros. Cela permet de faire cohabiter dans notre palmarès des entreprises bien établies et présentes à l’international avec des PME qui amorcent une belle trajectoire de croissance.

Nous avons croisé ce classement avec celui des plus fortes croissances entre 2015 et 2017. Ne fonder notre palmarès que sur ce seul critère aurait trop privilégié les toutes jeunes start-up qui sont presque les seules à pouvoir afficher une croissance à trois chiffres.

Toujours dans ce souci de rendre au mieux la richesse du tissu entrepreneurial français, nous avons effectué une sélection par secteur d’activité (Agroalimentaire, Distribution, Énergies & GreenTech, Immobilier & BTP, Internet & Télécoms, Informatique & Logiciels, Loisirs, Luxe & Mode, Médias, Santé, Services, Transports). Voici pourquoi ce palmarès consacre des artisans passionnés autant que des industriels innovants.

Enfin, ce classement a intégré les sociétés ayant officiellement publié leur chiffre d’affaires.

EUROPE

Pour établir ce palmarès, nous nous sommes basés sur des informations issues du classement INC Europe réalisé par le cabinet M5 en Belgique grâce à des données fournies par le Bureau van Dijk de Bruxelles. Construit à partir de données publiées, ce palmarès ne représente malheureusement pas à leur juste valeur certains pays. C’est par exemple le cas de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas… Nos critères de sélection sont les suivants :

1. Disposer d’un chiffre d’affaires inférieur à un milliard d’euros en 2013 mais supérieur à cinq millions en 2016.

2. Être une société indépendante.

3. Réaliser un taux de croissance supérieur à 50 % entre 2014 et 2017.

Pour refléter au mieux la diversité des entreprises européennes, nous avons d’abord classé les entreprises par secteur d’activité et par tranche de chiffre d’affaires pour parvenir au chiffre de 500 entreprises.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message