Nidal Zeidan (Groupe Vital) : « Notre croissance pourrait passer par d’autres acquisitions »

La société de conseil et de services en ingénierie informatique fondée par Nidal Zeidan réalise une croissance solide et régulière. Un développement qui a été soutenu par l’acquisition de 2 sociétés, SP2I ainsi que Soft et Services.

La société de conseil et de services en ingénierie informatique fondée par Nidal Zeidan réalise une croissance solide et régulière. Un développement qui a été soutenu par l’acquisition de 2 sociétés, SP2I ainsi que Soft et Services.

Décideurs. Le secteur du conseil et de services en ingénierie informatique est très concurrentiel (IBM, Cap Gemini, Accenture …). Comment se différencie Le Groupe Vital ?

Nidal Zeidan. C’est effectivement un secteur très concurrentiel. Aujourd’hui, ce qui nous distingue est l’accompagnement proposé à nos clients et la manière dont nous pouvons communiquer avec eux. Nos interventions reposent sur l’écoute et la parfaite compréhension de leurs besoins et de leurs projets. Nous cherchons également à responsabiliser nos équipes présentes chez nos clients, en leur laissant une autonomie encadrée. Cela leur donne l’avantage de pouvoir réagir très rapidement aux demandes des entreprises. Proximité et accessibilité sont donc les maîtres mots de notre relation client. En 2018, le Groupe Vital a dépassé les 32 M€ de chiffres d’affaires. L’un des enjeux majeurs du secteur est la fidélisation des équipes. C’est ce que nous avons d’ailleurs réussi à faire. Nos clients apprécient notre faible turnover. Autre valeur ajoutée du Groupe vital : ses centres de service ouverts 7 jours sur 7. Enfin, nous avons lancé un projet appelé « Osmose » portant sur le cloud et qui a vocation à accompagner nos clients dans la transformation de leur système d’information.

Vous avez connu une forte augmentation de votre chiffre d’affaires entre 2015 et 2017. Comment avez-vous géré une telle croissance ?

La Groupe Vital s’appuye sur un business model pérenne. La société est bien gérée et est rentable. Les établissements bancaires avec lesquels nous travaillons nous ont aussi aidés à faire face à cette croissance. Nous avons construit une relation de confiance avec eux. En parallèle, nous avons concrétisé deux opérations de croissance externe, avec l’acquisition de SP2I ainsi que Soft et Services, dans le but de compléter l’offre de service technique mais aussi le back office. L’accompagnement de nos collaborateurs est l’une de nos priorités. Pour cela, nous pouvons compter sur la réactivité de notre service RH et de nos managers qui offrent un accompagnement individualisé à chaque collaborateur. Cette année, avec notre système d’intéressement et de participation, l’ensemble de nos salariés va toucher 2 400 euros.

« L’un des enjeux majeurs est la fidélisation des équipes »

Quels sont vos projets de développement ? Seriez-vous ouvert à un projet de partenariat ou de rapprochement avec une autre entreprise ?

Nous visons en 2019 une croissance organique de 10 %. Nous avons gagné un certain nombre d’appels d’offres dont un grand appel d’offre public, celui de la Mairie de Paris, pour une mission portant sur les systèmes d’information. Notre croissance pourrait également passer par d’autres acquisitions. Nous étudions actuellement deux dossiers de croissance externe. Nous n’avons toutefois pas vocation à accueillir un investisseur à notre capital.

Vous disposez aujourd’hui de bureaux à Paris, Bordeaux et Lyon. Votre présence sur le territoire français a-t-elle vocation à s’étendre ?

Aujourd’hui nous disposons de deux centres de services : l’un en région parisienne, à La Garenne-Colombes, et l’autre près de Bordeaux, à Mérignac. À Lyon, nous avons un bureau de représentation. Nous couvrons l’ensemble du territoire français grâce à nos partenariats signés avec d’autres sociétés, notamment à Nancy, Rennes et Lille. Ce positionnement nous permet d’être très compétitifs. Nous avons récemment signé une mission pour accompagner le groupe Accor. Le Groupe Vital peut aussi s’appuyer sur la fidélité d’un certain nombre de ses clients, qui collaborent avec le groupe depuis ses débuts, il y a vingt et un ans. Preuve de leur confiance et de la visibilité acquise par notre société.

Propos recueillis par Aurélien Florin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Le géant du ferroviaire français, Alstom, est en passe de racheter son concurrent canadien, Bombardier, dans un contexte d’endettement massif. La tran...

Une journée avec Romain Burnand, fondateur de Moneta Asset Management

Une journée avec Romain Burnand, fondateur de Moneta Asset Management

Le fondateur de Moneta Asset Management, Romain Burnand, nous a ouvert, pendant une journée, les portes de sa société pour mieux faire connaître son t...

L’industrie 4.0 , la technologie au service de l’usine du futur

L’industrie 4.0 , la technologie au service de l’usine du futur

La technologie permet d'optimiser les rendements industriels. Avec de nouveaux outils à sa disposition, le secteur secondaire se réinvente. Tour d'hor...

Une excellente alternative au MBA

Une excellente alternative au MBA

Vous êtes contraints par le temps, mais désirez passer à un niveau de leadership supérieur sans sacrifier la qualité de votre apprentissage ? Voici un...

Thematics Asset Management lance un nouveau fonds

Thematics Asset Management lance un nouveau fonds

La société de gestion propose Thematics Subscription Economy, un fonds qui est investi sur le thème de l’économie de l’abonnement.

Covéa prêt à reprendre PartnerRe à la famille Agnelli, aux dépends de Scor

Covéa prêt à reprendre PartnerRe à la famille Agnelli, aux dépends de Scor

Depuis deux ans, l’assureur français Covéa souhaite compléter son expertise autour de son cœur de métier en rachetant un réassureur. Après un an de fe...

En pleine crise financière et judiciaire, Juul lève 700 millions de dollars

En pleine crise financière et judiciaire, Juul lève 700 millions de dollars

Le producteur d’e-cigarettes, Juul, impliqué dans des procédures judiciaires qui font écho à un débat sur la consommation de ces produits par les mine...

GP Bullhound prédit les dix tendances qui feront la tech de 2020 (2/2)

GP Bullhound prédit les dix tendances qui feront la tech de 2020 (2/2)

Avec l’expansion et le besoin d’exploitation du big data, la banque d’affaires GP Bullhound a dégagé les dix tendances qui devraient soutenir la crois...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message