Nicolas Furlani (Privateaser) : « Le challenge sera d'éclairer un marché de l'événementiel opaque »

Cofondateur et CEO de Privateaser, Nicolas Furlani a la ferme intention d'améliorer l'organisation d'événements pour les entreprises et leurs collaborateurs dans les bars, restaurants et autres lieux culturels de Paris.

Cofondateur et CEO de Privateaser, Nicolas Furlani a la ferme intention d'améliorer l'organisation d'événements pour les entreprises et leurs collaborateurs dans les bars, restaurants et autres lieux culturels de Paris.

Dealmakers. La création d'une entreprise répond souvent au besoin de combler un manque sur un marché. Est-ce que ce fut le cas pour Privateaser ?

Nicolas Furlani. À l'origine, Privateaser a été créé pour résoudre un problème différent de celui traité aujourd'hui. En fait, avec mes co-associés, nous avons suivi une filière Entrepreneurs et à la fin de nos études, nous devions former un projet d'entreprise au lieu d'effectuer un stage. Au départ, notre idée a été de constituer un service de commandes en ligne pour les bars et restaurants. Cela a séduit les particuliers qui pouvaient s'asseoir à table et consommer rapidement, mais cela n'a pas suffi pour que les gérants aient envie de payer un service de ce type. Nous avons donc changé de concept afin de les aider plus efficacement. Et c'est à cette époque que nous avons formé Privateaser avec l'ambition de développer la clientèle de groupe (entreprises, événements...) des enseignes de divertissement et de restauration.

 

Dealmakers. Pourquoi passer par Privateaser plutôt que d'appeler directement un bar pour réserver une table ou une salle ?

N. F. D'abord, la scène parisienne des lieux dits de « sortie » est en évolution permanente. De plus en plus de bars ou de salles de spectacles ouvrent leurs portes – et parfois ferment –, ce qui complique la tâche des clients dans leur recherche du parfait endroit pour s'amuser ou se voir en dehors du bureau. Privateaser se charge de localiser les dernières adresses de qualité grâce à une mise à jour quotidienne d'un catalogue comprenant plus de 800 références à Paris. Ensuite, l'organisation d'un véritable événement de groupe n'est jamais chose facile. Nous assurons le suivi de la réservation à compter du moment où l'internaute choisit un lieu jusqu'à son retour sur expérience. C'est à la fois un gage de qualité des enseignes disponibles sur notre plate-forme et un gain de temps pour l'utilisateur de notre service.

 

Dealmakers. Vous avez donc déjà été amené à sortir des établissements de votre catalogue ?

N. F. Un petit bar de quartier chaleureux correspond autant à nos critères que le dernier lieu trendy de Paris. Nous ne pouvons pas travailler avec n'importe qui, même si la marque jouit d'une forte notoriété en ville. L'établissement qui ne peut pas garantir, par exemple, la bonne exécution d'une soirée d'anniversaire, ne sera pas référencé sur Privateaser.

 

Dealmakers. Et votre premier client, le bar notamment, gagne beaucoup à travailler avec vous ?

N. F. Oui, et précisément les adresses les moins bien exposées à Paris. Privateaser apporte 50 % à 60 % du chiffre d'affaires de certains lieux. Ils sont surtout connus sous le nom de « bars de réservation ». L'essentiel de leurs revenus est généré par des réservations à l'avance de soirées de groupe. Notre plate-forme fait le lien parfait entre leur offre et leur cible.

 

Dealmakers. Quels seront vos prochains investissements ?

N. F. De prime abord, on peut penser qu'une marketplace se suffit à elle-même. En réalité, il faut élargir la visibilité de notre service et dépenser pas mal d'argent sur le plan marketing. Notre feuille de route est tracée pour deux ans et le challenge sera d'éclairer un marché de l'événementiel opaque pour que le client sache combien il paie, pourquoi il paie, et sans avoir à passer son temps au téléphone ou sur des forums online.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Fraikin reprend Via Location

Fraikin reprend Via Location

Le groupe français Fraikin, leader européen de la location longue durée de véhicules industriels et commerciaux, vient d’annoncer, le 21 octobre, l’ac...

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pouvait devenir une faiblesse"

C. Heydemann (Schneider Electric) : "Nous avons réalisé que ce qui n’était pas encore digitalisé pou...

Accélération digitale, 5G, effets de la crise sanitaire ou encore place de la data dans l’industrie, la présidente de Schneider Electric pour la Franc...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

Le président de la société d’investissement familiale FFP a passé une grande partie de sa carrière au sein des marques Peugeot et Citroën. Cet ingénie...

Reed Smith renforce son pôle immobilier

Reed Smith renforce son pôle immobilier

L’avocate Carole Steimlé rejoint Reed Smith comme associée. Son arrivée poursuit la vague de recrutements opérée par le cabinet depuis le début d’anné...

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Le premier réseau d'écoles privées d'enseignement supérieur dédiées à la création et l’innovation, AD Éducation, acquiert deux sociétés, italienne et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte