Neutralité du web aux États-Unis : la fin est-elle proche ?

Aux États-Unis, la guerre est déclarée sur la neutralité du web. Ajit Pai, le nouveau président de la Federal Communications Commission (FCC), souhaiterait supprimer l’équité dans la gestion des flux de données. Un vote formel de la commission doit avoir lieu le 14 décembre prochain.
Ajit Pai

Aux États-Unis, la guerre est déclarée sur la neutralité du web. Ajit Pai, le nouveau président de la Federal Communications Commission (FCC), souhaiterait supprimer l’équité dans la gestion des flux de données. Un vote formel de la commission doit avoir lieu le 14 décembre prochain.

La neutralité du web, aux États-Unis, de quoi s’agit-il ? La neutralité du web ou « network neutrality » consiste à garantir l’égalité de traitement des flux de données. Un système qui permet d’éviter les discriminations à l’égard des sources et du contenu de l’information diffusée sur Internet. Cela contraint les fournisseurs d’internet à ne pas brider l’accès au réseau des « petites » entreprises présentes sur le Web.

Une neutralité d’internet, actuellement remise en question, aux États-Unis. En effet, l’administration de Donald Trump souhaite la voir disparaître, malgré les oppositions des grandes entreprises telles que Google, Twitter ou Amazon. Une lettre ouverte vient d’être adressée au patron de la FCC par plus de 240 signataires, dont de grandes entreprises comme Airbnb, Vimeo... Une lettre qui prévient des risques économiques que cette disparition pourrait engendrer. Ils se sont fondés sur le Cyber Monday (soldes en e-commerce) pour montrer l’importance économique de la neutralité du web. L’an dernier, par exemple, 3,5 milliards de dollars ont circulé au cours de ce jour de soldes sur Internet.

 « La croissance économique est possible grâce à un Internet libre et ouvert. Notre règle actuelle, celle de la neutralité du Net, soutient l’innovation et met toutes les entreprises à égalité face aux consommateurs. », exprime les signataires de la lettre ouverte.

Si la neutralité du web disparait, les fournisseurs d’accès à internet (FAI) favoriseront certains sites au détriment d’autres. Certains fournisseurs du net pourraient devoir payer pour utiliser des « voies rapides ». Quand les petits fournisseurs de vidéo ou de jeu en ligne ou autres pourraient être relégués à la voie lente. Le projet est donc envisagé par certains comme une remise en cause du respect de la liberté d’expression. 

Ajit Pai propose cette mesure pour permettre aux FAI d’augmenter leurs investissements sur les réseaux. Les fournisseurs d’accès à Internet considèrent que ce projet va permettre de faire « des milliards de dollars d’investissements ».

Le 7 décembre est prévue une manifestation dans tous les États-Unis pour soutenir la neutralité du web, même s’il semble bien que ce projet américain ait de grandes chances d’être adopté.

 

Coline Ziegler (@colineziegler)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Changement de gouvernance chez BPI Group

Changement de gouvernance chez BPI Group

L’amiral Olivier Lajous prend les fonctions de directeur général du groupe BPI et remplace ainsi Sabine Lochmann.

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

Éolien en Mer : coupe drastique dans les subventions

L’État a annoncé avoir renégocié à la baisse sa participation financière des les projets de développement de l’éolien de mer. Cette négociation concer...

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent illégaux »

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent il...

Souffrant d’une image sulfureuse, le secteur des jeux de hasard est extrêmement régulé et les acteurs les plus dynamiques peinent à innover dans ce co...

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Le fabricant et distributeur français de jouets et de cartes est en passe d’être revendu par Eurazeo. Quatre fonds et un industriel sont encore en lic...

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message