Netflix réinvente le lien social en période de confinement

Le divertissement change en cette période de confinement et le champion du streaming vidéo l’a bien compris. Retour sur la stratégie de Netflix pour divertir les français et leur offrir de nouvelles possibilités de maintien du lien social en cette période de restriction de sortie.

Le divertissement change en cette période de confinement et le champion du streaming vidéo l’a bien compris. Retour sur la stratégie de Netflix pour divertir les français et leur offrir de nouvelles possibilités de maintien du lien social en cette période de restriction de sortie.

Confinés jusqu'au 11 mai au moins, les Français ont du temps à consacrer aux livres mais aussi aux séries. Il en est de même pour près de la moitié des habitants de la planète cloîtrés à domicile. C'est donc logiquement que le géant américain Netflix affiche une parfaite santé grâce à un business model fondé sur le "Stay At home". Mi-avril, sa capitalisation boursière aurait dépassé celle du géant du divertissement : Disney. Une performance historique.

Si la période de confinement change nécessairement les habitudes de vie des Français, la population semble se diriger vers ce que l’on nomme le binge watching, c’est-à dire le visionnage excessif de vidéo. Netflix surfe sur la vague en lançant une nouvelle offre Netflix Party qui se targue de dématérialiser le vivre ensemble.

Vivre ensemble mais à distance 

Animal social par nature, l’être humain se voit contraint, par les temps qui courent, à l’isolation. Il doit donc trouver de nouveaux moyens créatifs de partage de moments à l’image de la recrudescence des apéros virtuels. C'est la raison d’être de la nouvelle extension Netflix Party. Officiellement lancé durant la période de confinement, le nouveau programme s’inscrit comme une alternative au cinéma en solitaire et au tchat classique. Concrètement, la plateforme permet de visionner le catalogue Netflix, de manière simultanée et à plusieurs, tout en étant localisé à des endroits différents.

L’extension, disponible uniquement sur Google Chrome, permet, via l’instauration d’un tchat, d’interagir sur les films, documentaires ou séries en temps réel. L’objectif ? Garder le lien avec sa famille et ses proches, tout en reproduisant le sentiment de vivre de nouvelles expériences ensemble en réagissant instantanément à ce que l’écran diffuse. Pour utiliser ce nouveau service rien de bien compliqué : l’utilisateur doit bien entendu posséder un compte Netflix et installer un simple plugin via son ordinateur. Seul bémol : Netflix Party ne peut être utilisé qu’à partir d’un ordinateur. Une fois connecté, l’utilisateur doit, dans la barre de navigation, sélectionner l’onglet NP et envoyer le lien aux personnes avec qui il souhaite partager le visionnage. Chaque utilisateur reste libre de modifier la piste audio notamment en insérant des sous-titres ou encore mettre pause sans que cela n’impacte les écrans des autres participants.

L’art du coup d’avance

Avec un timing parfait, Netflix s’assure un coup d’avance et une belle campagne de publicité notamment avec un service premium complémentaire qui vient, par ailleurs d’être lancé. Une version proposée pour cinq dollars par mois afin de pouvoir ajouter au sein du chat des emojis, ou encore de faire des messages vocaux en direct. Une stratégie marketing finement menée, car le service gratuit permettra de centraliser et fidéliser un nombre important d’utilisateurs en quête de partage de moment. En cette période de confinement, il ne fait aucun doute que le service va rencontrer le succès escompté. Mais en sera-t-il de même une fois le confinement terminé ? La question reste entière.

Alexandre Lauret             

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

Amazon France comptera 14 500 collaborateurs à la fin de l'année et se place aujourd'hui comme un acteur de la digitalisation. Frédéric Duval, son dir...

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

La pépite tricolore de l’assurtech vient de lever 220 millions de dollars. La clé du succès ? Des solutions basées sur l’IA qui permettent aux assureu...

Solutech Industries : aux portes du succès

Solutech Industries : aux portes du succès

Lancement d’un nouveau produit, obtention de subventions... Cette PME du Tarn, qui subissait indirectement la crise du secteur aéronautique, a su rebo...

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Les quatre associés et cofondateurs du cabinet Wemean plaident pour une raison d’être concrète et opérationnelle à tous les niveaux de l’organisation....

GYS, anticiper c’est gagner

GYS, anticiper c’est gagner

L’ETI mayennaise a eu du nez en constituant des stocks importants juste avant le premier confinement. Cela lui a permis de répondre à la demande et de...

Tronico, la santé comme remède

Tronico, la santé comme remède

L’entreprise spécialisée dans les cartes à puce va investir 3 millions d’euros pour se développer dans la santé. Déjà dans les tuyaux, ces projets n’o...

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Avec la crise sanitaire, les entreprises ont accéléré leur digitalisation. Une accélération qui les oblige à initier leurs clients en les incitant ain...

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

En 2018, en France, 80 % des entreprises (grandes entreprises et PME) ont été victimes d’un incident de cybercriminalité et ce taux est passé à 90 % e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte