Ndiaye, Montchalin, O, qui sont les nouveaux membres du gouvernement ?

Jeunes et fidèles. Voilà comment résumer en deux mots les trois nouveaux entrants au gouvernement. Focus.

Jeunes et fidèles. Voilà comment résumer en deux mots les trois nouveaux entrants au gouvernement. Focus.

Le 31 mars en fin de journée, l’Élysée a annoncé un « remaniement technique » rendu nécessaire par trois départs pour raison électorale. Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, va mener la liste LREM/Modem aux élections européennes de 2019. Benjamin Griveaux (porte-parole du gouvernement) et Mounir Mahjoubi (secrétaire d’État à l’économie numérique) vont pour leur part essayer de remporter l’investiture LREM pour tenter de succéder à Anne Hidalgo à la mairie de Paris.

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État aux affaires européennes
Députée de l’Essonne, Amélie de Montchalin fait partie des députés les plus en vue dans les rangs de la majorité. Sa spécialité ? La fiscalité. Agée de 34 ans, économiste diplômée de HEC et de Harvard, elle était coordinatrice du groupe LREM à la commission des Finances et première vice-présidente du groupe LREM. Avant son élection, elle était responsable de la prospective chez Axa. Peu familière de la politique européenne, elle n’était pas attendue à ce poste qui passe d’un ministère à un secrétariat d’État. Elle présente l’avantage d’être en totale adéquation avec la pensée d’Emmanuel Macron.

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement 
En 2014, Sibeth Ndiaye est responsable de la communication d’Arnaud Montebourg, alors ministre de l’Économie. Son successeur, Emmanuel Macron, la maintient à son poste. Ils ne se quitteront plus. Elle deviendra sa conseillère presse durant la campagne présidentielle puis le suivra à l'Élysée. Elle fait partie du premier cercle d’Emmanuel Macron au même titre qu’Ismaël Emelien, ancien conseiller spécial qui a récemment quitté son poste. Membres des « mormons », ce cercle de macronistes de la première heure, elle est prête à tout pour servir Emmanuel Macron. Dans une interview accordée à L’Express en 2017, elle a d’ailleurs assumé « de mentir pour protéger le président ».

Cédric O, secrétaire d'État au numérique 
L
e président de la République a été très clair : impossible d’envisager de se présenter à une élection tout en restant membre du gouvernement. Mounir Mahjoubi qui rêve de devenir candidat des marcheurs à la mairie de Paris a donc quitté son poste de secrétaire d’Etat au numérique.

Son remplaçant est Cédric O. Ce trentenaire diplômé de HEC était jusqu’alors conseiller du président de la République en charge des participations publiques et de l’économie numérique. Ce familier de l’écosystème start-up, a notamment été l’organisateur du sommet Tech For Good en mai 2018. Jamais élu, il a pourtant conseillé Dominique Strauss-Kahn, Pierre Moscovici puis François Hollande. Marcheur de la première heure, il a notamment été trésorier du candidat Macron lors de la présidentielle puis trésorier de LREM depuis 2017. Anecdote : il est le frère de Delphine O, suppléante de Mounir Mahjoubi à l’Assemblée nationale.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Europe, terre de protection des données personnelles

L’Europe, terre de protection des données personnelles

Depuis l’adoption du RGPD le 14 avril 2016, les pays membres de l’Union européenne peuvent sanctionner les entreprises et institutions publiques non c...

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

À la tête de la Cnil (Commission nationale informatique et libertés) depuis février, Marie-Laure Denis connaît bien le monde de la régulation. Grâce à...

Rentrée politique : la plume fait le poids

Rentrée politique : la plume fait le poids

Les années passent et nos élus continuent de publier des ouvrages pour se faire connaître, montrer leur expertise ou attaquer leurs concurrents qui se...

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Ancienne ministre et désormais directrice générale de l’ONG Oxfam France, Cécile Duflot a défendu sa vision de l’économie, lors de l’université d’été...

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Le parti dirigé par Jean-Christophe Lagarde se range derrière LREM dans la capitale. Un soutien bienvenu qui pourrait être monnayé au prix fort : l’ab...

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Les 28 et 29 août s’est tenue la Ref, l’université d’été du Medef. Un événement qui est consacré à l’état des lieux du capitalisme en temps de crise.

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Trop lourde, trop complexe et trop instable, la fiscalité française est régulièrement pointée du doigt pour expliquer le manque d’attractivité du pays...

Elections à Moscou : l'affront russe

Elections à Moscou : l'affront russe

Les autorités moscovites pensaient profiter de l’été pour écarter discrètement les candidats libéraux aux élections de la Douma de Moscou. C’était sa...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message