Navya : les véhicules autonomes en Bourse

Le spécialiste français des navettes et taxis autonomes lève 37,6 millions d'euros.

Le spécialiste français des navettes et taxis autonomes lève 37,6 millions d'euros.

Christophe Sapet, président du directoire de Navya, a de grandes ambitions pour son groupe qu’il souhaite muer en « leader mondial du véhicule autonome ». Pour ce faire, l’introduction en Bourse sur Euronext Paris est la dernière voie de financement empruntée. Le fabricant de l’AUTONOM SHUTTLE et de l’AUTONOM CAB, deux véhicules électriques sans conducteur, a enregistré son document de base auprès de l’AMF. Il comptait lever 50 millions d'euros mais la collecte s'arrête finalement à 37,6 millions d'euros, ce qui porte sa capitalisation à environ 190 millions. Les coûts de production de ses véhicules de haute technologie sont très élevés – le prix du taxi-robot est compris entre 230 000 et 250 000 euros. Fin mars, la société, notamment soutenue par les industriels Valeo et Keolis, avait déjà commercialisé 67 véhicules à travers 16 pays. Son chiffre d'affaires est de 10 millions d’euros en 2017. À l’horizon 2021, Navya vise 40 % du marché mondial et 480 millions d’euros de revenus.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Evaneos n’attire pas que les touristes

Evaneos n’attire pas que les touristes

Avec sa récente levée de 70 millions d’euros, Evaneos rêve d’explorer de nouveaux territoires. Après l’Europe, la plateforme de voyages sur mesure met...

Ici la voix, le renouveau à marche forcée du marketing vocal

Ici la voix, le renouveau à marche forcée du marketing vocal

Les enceintes connectées se déploient rapidement dans les foyers au grand plaisir des Google, Amazon et consorts. Les enseignes de distribution, pour...

Énergie : Neoen lève 628 M€ en Bourse

Énergie : Neoen lève 628 M€ en Bourse

Le producteur d’énergie solaire et éolienne français a nettement dépassé son objectif d'IPO. Impala reste actionnaire majoritaire et Omnes Capital sou...

Michelle Lamberti-Ceaux (Uber) : « Nous ne vendons aucune donnée »

Michelle Lamberti-Ceaux (Uber) : « Nous ne vendons aucune donnée »

Le champion des VTC doit mener plusieurs batailles de front. La concurrence tente de grignoter ses parts de marché, les taxis défendent les cendres de...

Brice Anger (M&G) : « Les CGP disposent d’un important potentiel de développement »

Brice Anger (M&G) : « Les CGP disposent d’un important potentiel de développement »

Le millésime 2019 de Patrimonia fut l'occasion d'échanger à la fois sur l'avenir du métier de CGP et sur la pertinence des choix d'allocation à opérer...

Fintech : une régulation à ne pas manquer

Fintech : une régulation à ne pas manquer

L’avalanche de règles qui s’est abattue sur les banques depuis la crise de 2008 avait pour but de sécuriser les échanges financiers et de protéger les...

Yomoni : un gé(r)ant est né ?

Yomoni : un gé(r)ant est né ?

À l’occasion de son troisième anniversaire, Yomoni présentait ses résultats dans le cadre privilégié de la joaillerie Courbet.

Robert Ophèle  (AMF) : « Le régulateur ne doit pas être suiveur »

Robert Ophèle (AMF) : « Le régulateur ne doit pas être suiveur »

Le régulateur a-t-il un rôle d’accompagnateur ou de contrôleur ? En matière d’innovation, l’Autorité des marchés financiers (AMF) se positionne ouvert...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message