Navya dévoile son « robot-taxi »

La start-up lyonnaise, qui propose déjà une gamme de navettes autonomes, passe la vitesse supérieure avec son « Autonom Cab », un véhicule roulant sans conducteur et pouvant embarquer six personnes en ville. Commercialisation prévue au troisième trimestre 2018.

La start-up lyonnaise, qui propose déjà une gamme de navettes autonomes, passe la vitesse supérieure avec son « Autonom Cab », un véhicule roulant sans conducteur et pouvant embarquer six personnes en ville. Commercialisation prévue au troisième trimestre 2018.

Annoncé en grande pompe à la Cité du cinéma de Luc Besson, le nouveau véhicule de la start-up lyonnaise Navya, l'« Autonom Cab », nourrit beaucoup d'espoir, et pour cause ! Le CEO du jeune constructeur automobile, Christophe Sapet, estime tout simplement qu'il s'agit de la « technologie la plus avancée au monde » en matière d'engins roulant sans conducteur. Il faut dire que Navya a concentré bon nombre de dispositifs de pointe dans cette deuxième gamme de voitures (une première génération de navettes autonomes existe déjà) : on compte notamment 6 caméras, 7 lidars SCALA, 4 radars et 4 capteurs odométriques...

La direction a fait le choix de ne pas trancher entre tous ces outils pour offrir un maximum de sécurité aux utilisateurs quitte à conserver un coût unitaire du « robot-taxi » assez élevé. En effet, il faudra débourser entre 230 000 et 250 000 euros pour acquérir l'un de ces bijoux. Une commercialisation est prévue pour le troisième trimestre 2018, après une phase de test de circulation libre dans Paris. Collectivités territoriales, groupes de transport et entreprises de taxis et VTC devraient composer la première frange de la clientèle. Si Navya est le seul acteur, à travers le globe, à générer un chiffre d'affaires dans les véhicules autonomes, il devra encore obtenir les autorisations réglementaires nécessaires pour assouplir une législation qui ne permet pas aujourd'hui de se passer de conducteur de secours à bord.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Ancienne avocate au barreau de Paris et spécialiste du règlement des litiges pour les entreprises, Sophie Henry est déléguée générale du CMAP depuis 2...

Le M&A tire les performances de Lazard

Le M&A tire les performances de Lazard

Malgré une année difficile sur les marchés de la gestion d’actifs, la banque d’affaires garde le sourire grâce aux opérations de fusions-acquisitions....

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie  des universités doit s'inscrire dans une approche économique globale »

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie des universités doit s'inscrire dans une approc...

Plusieurs universités françaises ont enclenché la dévolution de leur patrimoine immobilier, comme le prévoit la LRU. Successivement consultant « finan...

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Le groupe audiovisuel renforce son offre destinée à la jeunesse alors que Lagardère continue de réduire son exposition aux médias.

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Une acquisition à parité qui renforce les synergies au sein du groupe Globalise.

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

Les récents événements climatiques n’ont pas fait fondre que les glaciers de l'Antarctique. Les mauvais chiffres de la croissance allemande au second...

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Dans la cadre du projet d’OPA, les deux banques d’affaires sont attaquées au civil par la Scor. Et c’est une autre banque, Credit Suisse, qui a alimen...

M&A : l’Europe valide 2018 avec mention

M&A : l’Europe valide 2018 avec mention

Au niveau mondial, le M&A s’est davantage distingué par ses deals en hausse que par ses performances. Seule l’Europe a réussi une vraie belle anné...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message