Navya dévoile son « robot-taxi »

La start-up lyonnaise, qui propose déjà une gamme de navettes autonomes, passe la vitesse supérieure avec son « Autonom Cab », un véhicule roulant sans conducteur et pouvant embarquer six personnes en ville. Commercialisation prévue au troisième trimestre 2018.

La start-up lyonnaise, qui propose déjà une gamme de navettes autonomes, passe la vitesse supérieure avec son « Autonom Cab », un véhicule roulant sans conducteur et pouvant embarquer six personnes en ville. Commercialisation prévue au troisième trimestre 2018.

Annoncé en grande pompe à la Cité du cinéma de Luc Besson, le nouveau véhicule de la start-up lyonnaise Navya, l'« Autonom Cab », nourrit beaucoup d'espoir, et pour cause ! Le CEO du jeune constructeur automobile, Christophe Sapet, estime tout simplement qu'il s'agit de la « technologie la plus avancée au monde » en matière d'engins roulant sans conducteur. Il faut dire que Navya a concentré bon nombre de dispositifs de pointe dans cette deuxième gamme de voitures (une première génération de navettes autonomes existe déjà) : on compte notamment 6 caméras, 7 lidars SCALA, 4 radars et 4 capteurs odométriques...

La direction a fait le choix de ne pas trancher entre tous ces outils pour offrir un maximum de sécurité aux utilisateurs quitte à conserver un coût unitaire du « robot-taxi » assez élevé. En effet, il faudra débourser entre 230 000 et 250 000 euros pour acquérir l'un de ces bijoux. Une commercialisation est prévue pour le troisième trimestre 2018, après une phase de test de circulation libre dans Paris. Collectivités territoriales, groupes de transport et entreprises de taxis et VTC devraient composer la première frange de la clientèle. Si Navya est le seul acteur, à travers le globe, à générer un chiffre d'affaires dans les véhicules autonomes, il devra encore obtenir les autorisations réglementaires nécessaires pour assouplir une législation qui ne permet pas aujourd'hui de se passer de conducteur de secours à bord.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

SmartRH BI et SmartCare,  les solutions de BI dédiées  aux Ressources Humaines

SmartRH BI et SmartCare, les solutions de BI dédiées aux Ressources Humaines

En 2015, 28 % des décideurs interrogés par Markess déclarent utiliser au moins une solution en mode SaaS dans les domaines du reporting social. En eff...

Natacha Bouchart (Les Républicains) : « À Calais, nous devons écrire une nouvelle page »

Natacha Bouchart (Les Républicains) : « À Calais, nous devons écrire une nouvelle page »

Pleinement engagée pour sa ville, la maire de Calais veut définitivement tourner la page de la crise migratoire, afin de rendre au territoire son attr...

ESN : Idinvest au soutien de Blue Soft

ESN : Idinvest au soutien de Blue Soft

Le spécialiste français du conseil en service numérique compte dépasser la barre de 100 M€ de revenus dès 2019.

Changement de gouvernance chez BPI Group

Changement de gouvernance chez BPI Group

L’amiral Olivier Lajous prend les fonctions de directeur général du groupe BPI et remplace ainsi Sabine Lochmann.

Éolien en mer : coupes drastiques dans les subventions

Éolien en mer : coupes drastiques dans les subventions

L’État a annoncé avoir renégocié à la baisse sa participation financière dans les projets de développement de l’éolien de mer. Cette négociation conce...

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent illégaux »

Maurice Schulmann (Groupe Partouche) : « En France, les jeux de casino en ligne payants demeurent il...

Souffrant d’une image sulfureuse, le secteur des jeux de hasard est extrêmement régulé et les acteurs les plus dynamiques peinent à innover dans ce co...

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Asmodée : grosse plus-value pour Eurazeo ?

Le fabricant et distributeur français de jouets et de cartes est en passe d’être revendu par Eurazeo. Quatre fonds et un industriel sont encore en lic...

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message