Naf Naf repris par son fournisseur turc Sy International

L’enseigne de textile féminin, placée en redressement judiciaire en mai, a trouvé un repreneur. Le tribunal de Bobigny a désigné son fournisseur Sy International, pour limiter la casse sociale.

L’enseigne de textile féminin, placée en redressement judiciaire en mai, a trouvé un repreneur. Le tribunal de Bobigny a désigné son fournisseur Sy International, pour limiter la casse sociale.

Deux ans après la cession par Vivarte de Naf Naf au groupe chinois La Chapelle, la volonté de désengagement rapide de ce dernier ainsi que la crise du Covid-19, ont fortement accentué les difficultés de l’enseigne de prêt-à-porter féminin. Placé en redressement judiciaire le 15 mai par le tribunal de commerce de Bobigny, Naf Naf cherchait un repreneur. Deux candidats étaient en concurrence sur ce dossier : le groupe de textile Beaumanoir, détenteur des marques Cache Cache, Bréal, Morgan, Vib’s et Bonobo, et le fournisseur turc de Naf Naf, Sy International. Le tribunal a finalement acté la reprise du groupe par ce dernier, pour privilégier l’intégration verticale, mais surtout parce que son offre permettait de conserver plus d’emplois que celle de son concurrent. De fait, via sa filiale Sy Corporate France, le groupe dirigé par l’homme d’affaires franco-turc Selçuk Yilmaz, reprendra 200 des 235 boutiques de l’enseigne, dont 75 magasins affiliés, préservant ainsi 80 % des emplois. Le groupe Beaumanoir, quant à lui, proposait de conserver 60 % des emplois en reprenant 170 commerces.

Le candidat éconduit déclare rester "convaincu de la justesse de son offre qui aurait permis de redresser l’entreprise et offert une pérennité à la marque et à plus de 700 collaborateurs". Luc Mory, le Pdg de Naf Naf affirme, lui, que "le Tribunal de Commerce de Bobigny a retenu l'offre la meilleure socialement et financièrement". Cette association "représente une solide garantie de pérennité pour notre entreprise", poursuit-il. Celle-ci est aussi en phase avec la stratégie de Sy International, déjà repreneur de Sinequanone en 2018, qui souhaite intégrer et contrôler l’ensemble de sa chaîne de valeur, de la production à la distribution en magasin. Cette solution permettra d’avoir "une supply chain très agile et d'être livré très vite, au meilleur prix et dans les meilleurs délais", expliquait, en mai, Luc Mory à l’AFP.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation dans la santé"

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation d...

Présente lundi 16 mai pour l’inauguration officielle des locaux de Future4care, l’incubateur européen de start-up spécialisées en e-santé, lancé en ju...

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

Comme chaque semaine, Décideurs vous faire découvrir les start-up de la première promotion de l'incubateur Future4care spécialisé dans la e-santé. Cet...

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Jusque-là consacré aux jeux vidéo, le service de diffusion en direct, Twitch, continue d’accroître ses contenus artistiques et culturels. Cette filial...

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Né de l’alliance entre Sanofi, Capgemini, Generali et Orange, l’accélérateur de start-up européennes Future4care a tenu son inauguration officielle ce...

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Muriel Benitah (MedInTechs) : "Le salon MedInTechs se veut le mégaphone de l’innovation en santé"

Salué par Emmanuel Macron, la première édition de MedInTechs, salon de l’innovation en santé, a rassemblé 6000 personnes. Muriel Benitah, sa président...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message