N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

L’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme digitale. Nathalie Depetro, directrice du Mapic, présente l’expérience à Décideurs et se projette dans le futur.
Nathalie Depetro (©Reed Midem)

L’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme digitale. Nathalie Depetro, directrice du Mapic, présente l’expérience à Décideurs et se projette dans le futur.

Décideurs. Pourquoi avez-vous décidé de basculer le Mapic entièrement en ligne ?

Nathalie Depetro. Cette décision s’est imposée naturellement au regard de la situation sanitaire mondiale et des restrictions de voyage à l’international. Nous nous sommes appuyés sur les expériences digitales du Midem, du Mipcom et du Mipim Connect pour optimiser nos outils et permettre à la communauté immobilière de se réunir exceptionnellement sous forme dématérialisée. En tant qu’organisateur d’événements, cela nous amène à faire évoluer notre façon de travailler au même titre que les enseignes qui travaillent sur l’omnicanalité depuis plusieurs années. Dès que les conditions sanitaires le permettront, nous réorganiserons des événements physiques tout en conservant les temps forts digitaux pour proposer une expérience augmentée tout au long de l’année. La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme et apportera une réelle plus-value à nos membres.

Quels sont les principaux éléments de l’expérience digitale du Mapic cette année ?

Nous avons repensé notre base de données pour la rendre encore plus efficace avec une segmentation approfondie. Nous aurons notamment un catalogue de DNVB (ndlr : digitally natives vertical brands) qui recherchent des points de vente physiques et nous permettons à nos membres de se connecter via leur adresse mail professionnelle sans avoir recours aux codes d’accès du Mapic pour fluidifier leur expérience. Deuxième élément, la plateforme digitale pourra accueillir des conférences en live et en replay. Nous aurons donc deux jours intenses de conférences en live les 17 et 18 novembre puis il sera possible de les (re)visionner et de se connecter aux conférenciers après les dates habituelles du salon. Dès le 2 novembre, des sessions de conférences seront également disponibles sur la plateforme Mapic Digital. Enfin, nous mettrons à disposition de nos participants des études internationales très poussées sur le commerce, l’immobilier de commerce, le développement urbain, l’innovation et les loisirs.

"La thématique "Embracing Collaborative Retail" reste plus que jamais d’actualité"

Quels seront les temps forts des 17 et 18 novembre ?

La thématique "Embracing Collaborative Retail" (vers un commerce collaboratif) reste plus que jamais d’actualité compte tenu des profondes mutations à l’œuvre dans notre secteur et du besoin accru de collaboration entre les différentes parties prenantes pour y faire face. Le partage des données du propriétaire et du locataire relatives aux clients finaux d’un local commercial doit par exemple devenir la norme pour mieux servir ces derniers. Autre point important en matière de collaboration, le commerce est un pilier du développement urbain et il doit être pensé dans un ensemble immobilier mêlant différents usages et fonctions. Le Forum de la Ville créé avec la chaire d’urbanisme de l’Essec favorisera cette collaboration en réunissant des maires étrangers et français ainsi que des acteurs privés. Des pays comme la Belgique et l’Angleterre travaillent depuis plusieurs années sur le développement urbain commercial. Le Mapic est le lieu parfait pour partager les retours sur ces expériences.

La première édition de LeisurUp se déroulera également de manière digitale. Qu’avez-vous prévu pour cet événement ?

Nous avions plus de 35 stands déjà réservés pour cette première édition de LeisurUp. Nous avons donc logiquement intégré l’événement dans notre expérience digitale. La réinvention du commerce et la transformation des villes avec les loisirs seront des thèmes forts de notre programme de conférences. Nous mettrons par ailleurs en exergue des projets pour montrer ces tendances.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 12 mai 2021

La veille urbaine du 12 mai 2021

Groupama Gan REIM acquiert une plateforme logistique à Garons, Kaufman & Broad remporte le projet de la rue Malbec à Bordeaux, Réalités se dote d’...

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, nous dévoile la politique de l’entreprise en matière de gaz renouvelables ainsi que sur les projets affér...

La veille urbaine du 11 mai 2021

La veille urbaine du 11 mai 2021

Legendre Immobilier livre le nouveau site du Groupe Valeo à Créteil, première acquisition dans l’immobilier d’éducation aux Pays-Bas pour la SCPI Prim...

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Le projet de modification de l’article 1 de la Constitution issu des 149 propositions des 150 citoyens de la Convention climat a été adopté sans encom...

La veille urbaine du 10 mai 2021

La veille urbaine du 10 mai 2021

Novaxia Investissement développe 4 projets d’urbanisme transitoire à Clichy, Edgar Suites annonce une augmentation de capital de 104 M€ auprès de BC P...

La veille urbaine du 7 mai 2021

La veille urbaine du 7 mai 2021

Hemisphere et Bain Capital Credit acquièrent un projet de bureaux à Bagneux auprès de Coffim, le Groupe GDG pré-loue l’intégralité de son immeuble “H2...

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte