Multi-asset growth strategy : une gestion flexible et diversifiée en architecture ouverte

Avec 264 milliards d’euros d’encours sous gestion au 31 décembre 2020, Russell Investments est l’un des leaders mondiaux  dans la mise en place de solutions et de services d’investissement en se distinguant par son modèle et sa plateforme mondiale en architecture ouverte. Ses principaux domaines de compétences sont la recherche sur les marchés et l’allocation d’actifs,  la recherche sur les gérants, les capacités de gestion et de construction de portefeuilles multi-stratégies et d’implémentation. Présent en France depuis 1994, Russell Investments France dispose du statut de société de gestion française agréée à l’AMF depuis 2012.
Alexandre Attal

Avec 264 milliards d’euros d’encours sous gestion au 31 décembre 2020, Russell Investments est l’un des leaders mondiaux dans la mise en place de solutions et de services d’investissement en se distinguant par son modèle et sa plateforme mondiale en architecture ouverte. Ses principaux domaines de compétences sont la recherche sur les marchés et l’allocation d’actifs, la recherche sur les gérants, les capacités de gestion et de construction de portefeuilles multi-stratégies et d’implémentation. Présent en France depuis 1994, Russell Investments France dispose du statut de société de gestion française agréée à l’AMF depuis 2012.

Russell Investments Multi-Asset Growth Strategy  (MAGS) constitue une solution d’investissement diversifiée, à la fois en matière de classes d’actifs (actions, obligations, actifs réels, etc.), de zones géographiques, de styles de gestion et d’instruments utilisés, pourvu qu’ils soient listés. La diversification est également apportée par le fonctionnement en architecture ouverte qui permet de sélectionner et d’assembler les meilleurs experts sur les différents segments de marché.

La création de valeur repose donc à la fois sur la capacité des analystes internes de Russell Investments à identifier et à sélectionner les gérants externes, sur le savoir-faire de ces gérants et sur le travail d’allocation réalisé par l’équipe de gestion afin d’assembler, de manière optimale, les différents moteurs de performance.

Compte tenu de son objectif de performance, inflation + 4 %, avec une volatilité correspondant aux deux tiers de celle des marchés d’actions, MAGS fait figure de fonds patrimonial de fonds de portefeuille.

Un processus d’investissement rigoureux

Le processus de gestion comprend trois étapes : la première est la définition de l’allocation d’actifs stratégique du portefeuille en fonction des anticipations à moyen terme sur l’ensemble des classes d’actifs. Cette allocation cible, réalisée avec un degré très élevé de granularité en ce qui concerne les différentes classes d’actifs, doit permettre d’atteindre l’objectif de performance.

"Notre approche en architecture ouverte nous permet de construire un portefeuille robuste et diversifié, capable de faire face aux aléas de marché"

La seconde étape est la construction du portefeuille. Celle-ci consiste à identifier, pour chaque classe d’actifs, la stratégie ou le gérant adapté(e). Pour ce faire, l’équipe de gestion puise dans la « buy list » composée d’environ 400 stratégies, élaborée par les 35 analystes en interne de Russell Investments dédiés à la sélection de gérants. Cette sélection s’opère sur la base de critères quantitatifs et qualitatifs. Cette approche en architecture ouverte permet aux investisseurs d’accéder à un très large panel d’expertises de gestion, certaines n’étant habituellement pas accessibles en France.

« Si nous sommes convaincus de la valeur ajoutée de la gestion active de conviction, qui représente l’essentiel du portefeuille, nous ne nous interdisons pas d’utiliser d’autres instruments (futures stratégies optionnelles, ETF) dans une optique tactique et de diversification », précise Alexandre Attal. 

Enfin, la troisieme étape est la gestion du portefeuille à proprement parler. Il s’agit d’adapter l’allocation stratégique de moyen terme, préalablement définie pour tenir compte des conditions de marché.

L’ajustement tactique du poids des classes d’actifs s’appuie sur trois éléments : le cycle de marché, les niveaux de valorisation et le sentiment de marché. Bien qu’il s’agisse d’un fonds de multigestion avec une approche globale et très large en matière d’actifs, le contrôle des risques est très rigoureux et est notamment assuré par des outils permettant de connaître l’exposition précise du portefeuille par transparence. 

Par Alexandre Attal,  gérant de portefeuilles multi-actifs,  Russell Investments France

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

Avec son côté "madeleine de Proust", la bande dessinée attire de plus en plus de collectionneurs bien décidés à faire rimer plaisir avec investissemen...

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

Avec l’ambition de créer une nouvelle marque sur la place parisienne, Melissa Pun lance MLCP Avocat, un cabinet consacré à la fiscalité patrimoniale d...

Scalefast nomme son directeur juridique

Scalefast nomme son directeur juridique

Après plus de quinze années passées à la tête de la pratique propriété intellectuelle de Dentons à Paris, David Masson rejoint Scalefast en qualité de...

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Magistrat de carrière, Ivan Luben est nommé référent déontologue de l’Autorité de la concurrence (ADLC). Il aura pour mission de conseiller les agents...

DWF accueille deux nouveaux associés

DWF accueille deux nouveaux associés

Nicole Coutrelis et Pierre-Nicolas Sanzey rejoignent le bureau parisien de cabinet DWF.

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

L’ancien directeur juridique du contentieux de la Société générale, Nicolas Brooke, quitte Signature Litigation pour retourner en banque, cette fois c...

Harvest et Quantalys se rapprochent

Harvest et Quantalys se rapprochent

L’expert tech de la gestion patrimoniale et financière, le groupe Harvest, annonce l’acquisition de l’un des leaders en Europe des données financières...

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank, première banque indépendante créée en France depuis cinquante ans, a clôturé sa troisième levée de fonds complémentaire auprès de Serena Ca...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte