Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le soutien des fonds du Groupe Arnault et de Clara Gaymard.

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le soutien des fonds du Groupe Arnault et de Clara Gaymard.

La Fintech française se porte bien, merci pour elle. La preuve avec Mooncard, start-up fondée en mars 2016 par Tristan Leteurtre, Damien Metzger et Pierre-Yves Roizot. La jeune pépite annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros réalisée auprès d’Aglaé Venture (Groupe Arnault) et de RAISE Venture, fonds lancé par Clara Gaymard et Gonzague de Blignières). Plusieurs investisseurs historiques ont également mis la main au portefeuille. Mooncard a été conseillé dans cette opération par Clipperton et HBC Avocats.

Cette belle levée s’explique par une raison simple : Mooncard répond à un vrai besoin. Elle s’attache à simplifier la gestion des notes de frais, une tâche irritante pour les salariés qui doivent les remplir mais aussi pour les RH et les managers qui doivent les vérifier.

Pour simplifier, les choses, la start-up a conçu une carte de paiement intelligente qui permet de régler n’importe quelle dépense d’entreprise. Concrètement il est possible de la créditer chaque mois du montant de son choix et de la paramétrer (par exemple pour effectuer un plein d’essence en semaine mais pas le week-end). Au total, ce sont 40 critères qui peuvent être réglés par la direction de l’entreprise. Toutes les transactions sont stockées dans un cloud spécialisé consultable en temps réel.

La solution a séduit pour le moment 1 000 entreprises de toute taille. Citons notamment des poids lourds du CaC 40 comme Air France ou Vinci. De nombreuses PME, telles que Le Slip Français, font également appel aux services de Mooncard pour se délivrer du « fardeau de la gestion des notes de frais » qui fait intervenir en moyenne à dix tâches successives, deux à cinq documents ainsi que deux à six personnes.

Avec les fonds récoltés, Mooncard souhaite équiper 200 000 salariés à l’horizon 2021, soit 10% des salariés qui actuellement effectuent des notes de frais.

Lucas Jakubowicz (lucas_jaku)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le taux de personnes sans emploi par rapport à la population active est tombé au plus bas depuis une décennie. Un mouvement entamé depuis 2015 et qui...

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

Le groupe Bénéteau, leader de la plaisance, est l’un des employeurs les plus réputés des Pays de la Loire. Corinne Margot, sa DRH, évoque les défis de...

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes est depuis peu la dirigeante France et Europe du Sud du moteur de recherche d’emplois Monster. Diplômée en intelligence artificielle, admi...

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

Olivier Lajous, Amiral et ancien DRH de la marine nationale, maîtrise les problématiques de management et de leadership. C'est désormais en qualité de...

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier r...

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

En 2018, la vague MeToo a placé le harcèlement sexuel sous le feu des projecteurs et libéré la parole des femmes sur la réalité des agissements sexist...

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

Parcours d’évolution au sein de l’entreprise, accompagnement du changement, QVT, transparence des salaires … ces DRH d’entreprises basées en Région Au...

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

Avec près de 1 500 collaborateurs et cinq sites industriels, le groupe Aoste fait la fierté de la région Rhône-Alpes où il est historiquement implanté...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message