Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le soutien des fonds du Groupe Arnault et de Clara Gaymard.

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le soutien des fonds du Groupe Arnault et de Clara Gaymard.

La Fintech française se porte bien, merci pour elle. La preuve avec Mooncard, start-up fondée en mars 2016 par Tristan Leteurtre, Damien Metzger et Pierre-Yves Roizot. La jeune pépite annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros réalisée auprès d’Aglaé Venture (Groupe Arnault) et de RAISE Venture, fonds lancé par Clara Gaymard et Gonzague de Blignières). Plusieurs investisseurs historiques ont également mis la main au portefeuille. Mooncard a été conseillé dans cette opération par Clipperton et HBC Avocats.

Cette belle levée s’explique par une raison simple : Mooncard répond à un vrai besoin. Elle s’attache à simplifier la gestion des notes de frais, une tâche irritante pour les salariés qui doivent les remplir mais aussi pour les RH et les managers qui doivent les vérifier.

Pour simplifier, les choses, la start-up a conçu une carte de paiement intelligente qui permet de régler n’importe quelle dépense d’entreprise. Concrètement il est possible de la créditer chaque mois du montant de son choix et de la paramétrer (par exemple pour effectuer un plein d’essence en semaine mais pas le week-end). Au total, ce sont 40 critères qui peuvent être réglés par la direction de l’entreprise. Toutes les transactions sont stockées dans un cloud spécialisé consultable en temps réel.

La solution a séduit pour le moment 1 000 entreprises de toute taille. Citons notamment des poids lourds du CaC 40 comme Air France ou Vinci. De nombreuses PME, telles que Le Slip Français, font également appel aux services de Mooncard pour se délivrer du « fardeau de la gestion des notes de frais » qui fait intervenir en moyenne à dix tâches successives, deux à cinq documents ainsi que deux à six personnes.

Avec les fonds récoltés, Mooncard souhaite équiper 200 000 salariés à l’horizon 2021, soit 10% des salariés qui actuellement effectuent des notes de frais.

Lucas Jakubowicz (lucas_jaku)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les avantages de l'externalisation de la paie

Les avantages de l'externalisation de la paie

Pourquoi confier sa paie à un prestataire extérieur ? Concrètement, quels sont les gains et pourquoi ne pas continuer à l’internaliser ? Explications...

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corp...

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations s...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message