Moneta obtient le label Relance pour deux de ses fonds

Lancé le 19 octobre, le label Relance est un outil d’aide au financement des entreprises françaises. Moneta Asset Management s’est vue attribuer la fameuse étiquette pour deux de ses fonds, Moneta Micro Entreprises et Moneta Multi Caps.

Lancé le 19 octobre, le label Relance est un outil d’aide au financement des entreprises françaises. Moneta Asset Management s’est vue attribuer la fameuse étiquette pour deux de ses fonds, Moneta Micro Entreprises et Moneta Multi Caps.

Moneta est une société de gestion de fonds actions avec un mode de gestion dit de stock-picking. Créée en 2003, elle gère aujourd’hui plus de 3 milliards d’euros répartis sur trois fonds.

Orienter l'épargne vers 250 entreprises majoritairement françaises

Deux de ses fonds ont obtenu le label Relance : Moneta Micro Entreprises et Moneta Multi Caps. Leur équipe de gestion analyse activement 250 sociétés majoritairement françaises, détail qui a son importance dans le cadre d’un plan de relance souhaitant orienter l’épargne vers les entreprises tricolores. Ce label permet en effet aux investisseurs, institutionnels et épargnants d’identifier facilement les OPC investissant dans les fonds propres des entreprises françaises, en particulier des PME et ETI. Depuis sa création, plus de cinquante fonds ont déjà été labellisés.

Deux approches différentes

Le fonds Moneta Micro Entreprises, créé en 2003, a une spécialisation sur les moyennes, petites, voire très petites valeurs. Le fonds a pris part à 188 augmentations de capital pour 122 millions d’euros d’apport en fonds propres aux entreprises, ce qui représente plus du tiers de son actif actuel, d’après un communiqué.

Créé en 2006, le fonds Moneta Multi Caps a quant à lui une approche Multi Caps. Ce fonds a pris part à 157 augmentations de capital pour un montant de 337 millions d’euros. 

Le troisième fonds de Moneta, non labellisé et baptisé Moneta Long Short, est investi en actions européennes.

« Cette labellisation témoigne de notre engagement d’investisseurs fondamentaux, animés par une vision de long terme et actifs sur des sociétés de toutes tailles, y-compris les plus petites d’entre elles. Nous sommes fiers d’avoir pu apporter plus de 450 M€ de fonds propres à des entreprises européennes au cours des 17 ans d’existence de notre société. Nous continuerons à mener ce travail avec passion et rigueur au cours des prochaines années. » s’est réjoui son président Romain Burnand.

EZ

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Unyer étend son réseau de cabinets internationaux à l’Italie en intégrant l’enseigne indépendante Pirola Pennuto Zei & Associati. Le réseau regrou...

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Pauline Jacquemin Cuny est nommée associée au sein du cabinet Arst Avocats.

Avocats : lancement du réseau Junction

Avocats : lancement du réseau Junction

Hugues de La Forge et Sally El Sawah créent Junction, un réseau non exclusif d’avocats et de cabinets indépendants.

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Adaltys attire l’avocate Sylvie Le Damany et en fait la septième associée de son bureau parisien. Elle intègre le cabinet avec son collaborateur Marti...

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

L’avocate spécialiste du corporate/M&A dans le secteur des sciences de la vie Emmanuelle Porte devient la co-managing partner des bureaux français...

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Avec l’arrivée de l'avocate counsel Mathilde Carle, Kramer Levin équipe son bureau parisien d’une pratique consacrée à la propriété intellectuelle. Re...

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Le 9 septembre, l'Autorité de la concurrence française (ADLC) a condamné une Bourse de fret, un groupement de transporteurs et des organisations syndi...

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

L’enseigne parisienne Chemarin & Limbour coopte Valentine Foucher-Créteau au rang d’associée au sein de son équipe chargée des contentieux d’affai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte