Moncler : Eurazeo solde l’un de ses plus beaux investissements

Après AccorHotels, Asmodée ou encore Desigual, Eurazeo se sépare de la marque de vêtements haut de gamme et empoche 445 millions d’euros.

Après AccorHotels, Asmodée ou encore Desigual, Eurazeo se sépare de la marque de vêtements haut de gamme et empoche 445 millions d’euros.

Moncler est, sans aucun doute, l’un des plus gros coups financiers jamais réalisés par la société d’investissement Eurazeo : entré à hauteur de 45 % du capital en juin 2011 avec ses co-investisseurs contre 930 millions d’euros, le groupe dirigé par Virginie Morgon a profité de huit années de croissance exceptionnelle et réalisé un produit de cession de 1,4 milliard d’euros sur la période. C’est 4,8 fois son investissement initial et 43 % de TRI! Concernant le dernier bloc de parts de 4,8 %, il vient d’être cédé par le biais d’un placement accéléré auprès d’investisseurs institutionnels pour une somme de 445 millions d’euros, soit un multiple proche de 10. Aujourd’hui, le financier ne détient plus aucune action ni droit de vote dans Moncler, la marque iconique née au milieu des Alpes françaises en 1952, mais ayant désormais son siège social en Italie.

Moncler : une place au soleil

En dix ans, le spécialiste des doudounes de luxe (en photo) a changé de dimension, non seulement à travers ses fondamentaux financiers (près de 10 MD€ de valorisation en Bourse, CA passé de 180 M€ à 1,4 MD€, 500 M€ d’Ebitda) mais aussi en réputation. L’image de marque s’est considérablement rajeunie, notamment grâce à une sophistication plus poussée des collections, et différentes collaborations avec des marques plus lifestyle de type AMI. La griffe a d’ailleurs réussi un tour de force en s’installant dans des régions chaudes du globe telles que Miami ou Hong Kong, ce qui n’était pas gagné d’avance pour ce montagnard d’origine. Côté réseaux de distribution, cette expansion a suivi deux axes majeurs. D’abord, le concept de maisons Moncler a fait son trou en offrant aux clients une expérience unique en magasin (60 points de vente en 2011 à 193 aujourd’hui). Ensuite, les shop-in shops ont également été renforcés (55). Preuve du succès du développement international, l’Italie ne représente plus que 15 % des ventes de la marque.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Luca de Meo, le renouveau de Renault ?

Luca de Meo, le renouveau de Renault ?

Fin connaisseur des marchés et des produits, « homme de la bagnole » et leader charismatique, Luca de Meo, ex-patron de Seat pressenti pour succéder à...

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

L’association française des tierces parties marketeurs (AFTPM) est animée par quelques acteurs bien établis : Alfi Partners, Investeam, Amadé Global P...

Fusion entre Altaprofits et Cosevad

Fusion entre Altaprofits et Cosevad

La société de courtage d'assurance et de conseil en gestion de patrimoine, Cosevad, filiale de Generali France et Altaprofits, acteur du courtage sur...

V. Pernin (VP Strat) : "La communication de crise est essentielle pour préserver la confiance"

V. Pernin (VP Strat) : "La communication de crise est essentielle pour préserver la confiance"

De plus en plus souvent sous le feu des projecteurs, les entreprises en difficulté doivent apprendre à gérer leur communication. L’objectif ? Informer...

EcoVadis, la plateforme de notation de RSE, lève 200 millions de dollars

EcoVadis, la plateforme de notation de RSE, lève 200 millions de dollars

En pleine croissance, la société française vient de lever 200 millions de dollars auprès du fonds américain CVC. Un tour de table pour accompagner la...

Carlos Ghosn : le grand déballage continue

Carlos Ghosn : le grand déballage continue

Du Liban où il s’est réfugié, Carlos Ghosn est longuement revenu sur l’affaire qui a entraîné sa chute. Une contre-attaque en bonne et due forme. Pour...

Nomination de Christophe Basse à la présidence du CNAJMJ

Nomination de Christophe Basse à la présidence du CNAJMJ

Christophe Basse, mandataire judiciaire et vice-président du CNAJMJ, vient d’être nommé à la tête du Conseil national des administrateurs judiciaires...

Nouvelle levée de fonds de 14 millions d’euros pour Naïo Technologies

Nouvelle levée de fonds de 14 millions d’euros pour Naïo Technologies

Naïo Technologies, start-up toulousaine de robotique agricole, lève 14 millions d’euros pour conserver son leadership et se développer aux États-Unis...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message