Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Une étude publiée par l’Ifop, en partenariat avec Ovo Energy France, interroge les Français sur la transition vers les mobilités alternatives. Et démontre que l’électrique, à défaut d’être le choix du cœur, devient peu à peu un choix de raison.

Les alternatives au thermique s’imposent comme une évidence dans l’esprit des citoyens. C’est ainsi que 59 % des Français, s’ils devaient acquérir une voiture dans l’année qui vient, feraient le choix d’une mobilité décarbonée (électrique, hybride, hydrogène ou GNL). La première raison avancée est liée au "tarif de carburants" (40 %), devant l’écologie et l’environnement (30 %). La promesse d’une accélération de l’effacement des voitures essence ou diesel ? Ce sont 66 % des Français qui anticipent en tout cas leur disparition de la circulation d’ici à 2040, même si 79 % en gardent toujours une image positive (contre 56 % pour la voiture électrique).

Freins, clivages et clichés

Car le véhicule thermique demeure le premier mode de transport pour la grande majorité des citoyens (64 %), qui voient encore dans l’électrique une alternative chère, mais aussi plus contraignante, avec de vraies inquiétudes sur l’autonomie, ou le manque de bornes de recharges. Sans compter les clichés à la vie dure qui nous ramènent à la rupture entre les grands centres urbains et la France rurale ou périphérique. C’est ainsi, peut-être, que la voiture électrique est toujours renvoyée par une partie de la population à un "gadget" (10 %), "m’a-tu-vu" (9 %), de "bobo" (15%). Le fossé est réel : 78 % des habitants de communes rurales ont une bonne image des voitures thermiques contre seulement 56 % de ceux qui vivent dans l’agglomération parisienne. Un clivage géographique donc, mais aussi générationnel : si les habitants sont en moyenne 41 % à juger que la voiture électrique devrait être une priorité nationale pour les pouvoirs publics, ce chiffre monte à 58 % chez les moins de 35 ans et chute à 27 % chez les plus de 65 ans.

Les entreprises appelées à la rescousse

Pour les aider à sauter le pas, les Français sont très majoritairement favorables à une contribution de leur entreprise : 85 % sont d’accord pour dire que "les entreprises devraient installer des bornes de rechargement pour voitures électriques sur leurs parkings", 76% pour "limiter le nombre de déplacements professionnels de leurs salariés" et 64 % prêts à "changer leur flotte automobile thermique pour une flotte automobile électrique". Enfin, 70 % souhaitent que leur entreprise contribue à l’achat d’un vélo électrique. Comme le résume bien Mallorie Sia, PDG d’Ovo Energy France : "Face aux urgences environnementales, chacun a compris qu’une transition vers des mobilités alternatives est en route et qu’elle ne sera un succès qu’à la condition d’un engagement collectif."

AM

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message