Mireille Mull-Jochem : avocate et sportive de haut niveau

Mireille Mull-Jochem est associée chez De Gaulle Fleurance & Associés. En avril prochain, elle participera au Marathon des sables, une course en étapes de 250 km dans le sud du Maroc.
Mireille Mull-Jochem

Mireille Mull-Jochem est associée chez De Gaulle Fleurance & Associés. En avril prochain, elle participera au Marathon des sables, une course en étapes de 250 km dans le sud du Maroc.

Mireille Mull-Jochem n’est pas une avocate comme les autres. Associée au sein du département corporate et private equity de De Gaulle Fleurance & Associés, elle est passionnée de course à pied. « Cela fait plus de vingt ans que je cours, explique-t-elle. J’ai commencé lorsque j’ai débuté ma carrière à Avignon. Je ne connaissais personne, je pratiquais un métier stressant et j’avais besoin de me dépenser physiquement. J’ai réalisé que pour cela, il n’y avait rien de plus facile que d’enfiler une paire de tennis et d’aller courir ». Depuis, celle qui dit avoir toujours été attirée par les longues courses enchaîne les marathons et les ultras : elle est championne de France 2018 de 800 et de 1500 mètres dans sa catégorie d'âge, première du semi-marathon de New York en 2014 et triple médaillée de bronze aux championnats de France de semi-marathon.

Un véritable coup de cœur

Rien n'arrête cette avocate de 51 ans. Son dernier défi ? Le Marathon des sables, cette course en étape de 250 kilomètres dans le Sahara marocain qui attire chaque année 1 000 concurrents de cinquante nationalités différentes. En totale auto-suffisance, les coureurs portent eux-mêmes, tout au long de l’épreuve, l’ensemble de leur équipement (nourriture et matériel). « Je mûris ce projet depuis plus de dix ans, explique Mireille Mull-Jochem. Mais il nécessite un budget, du temps, des sacrifices et beaucoup d’énergie. Pour mes cinquante ans, mes proches m’ont offert le dossard du marathon, alors je me suis lancée ». Depuis un an, elle prépare intensivement la course : tous les matins, l’associée parcourt le trajet qui sépare son domicile à Saint-Germain-en-Laye du cabinet dans le huitième arrondissement de Paris (25 kilomètres) en courant. Elle pratique aussi  la natation et le vélo. Le sac qu’elle emportera avec elle est presque prêt : « Il ne fera pas plus de 7kg. Je n’emporte que de la nourriture et le strict nécessaire. Pas de réchaud ni de matelas pour dormir, je n’aurai aucun confort, confie-telle. Mais je suis prête à le sacrifier pour optimiser mes performances. »

 

Si elle participe à la course, c’est aussi pour des raisons caritatives. « Beaucoup de concurrents participent au marathon pour le défi physique qu’il représente et pour soutenir une association. Il y a cette année, plus de 10 % de chefs d’entreprise et près de 20 % de femmes  », explique la sportive. Elle, a choisi de collecter des fonds au profit de l’association Petits Princes, qui se rend dans les hôpitaux pour réaliser les rêves d’enfants et adolescents gravement malades. « Leur venir en aide a tout son sens, soutient-elle. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce projet. »

Courir est une nécessité 

À un mois du grand départ, cette mère de famille dit espérer courir encore longtemps :  « J’aimerais pouvoir courir encore de longues années sur tous les continents, et tenter de battre le record de France du marathon dans la catégorie des plus de 80 ans ! », anticipe-t-elle. Plus qu’une passion, courir est pour elle une nécessité : « La course m’offre de petits moments de vie privilégiés comme le lever du soleil, l’odeur du bois coupé dans la forêt, des rencontres enrichissantes, etc. Je cours tous les jours, parfois très tôt le matin, parfois à l’heure du déjeuner, et même parfois à 23h le soir, en fonction de ma journée de travail. Cela nécessite de l’organisation et parfois aussi des sacrifices, mais je prends du plaisir à le faire, et tant que ce sera le cas, je ne m’arrêterai pas ». L’avocate spécialiste de la structuration de fonds deprivate equity dit ne pas avoir réfléchi à l’après-marathon. « La course dure 10 jours et je n’ai pris que 10 jours de congés. Mon entourage me dit que ce ne sera jamais suffisant et que je n’arriverai même pas à marcher, mais je compte bien être opérationnelle et de retour au cabinet rapidement ». Confiante, Mireille Mull-Jochem espère figurer parmi les dix premières femmes du Marathon des sables 2019.

Maeva Kpadonou (@KpadonouMaeva)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer rejoint le département contentieux de McDermott Will & Emery.

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

La firme spécialiste du droit des assurances installe sa marque dans le sud-ouest des États-Unis grâce à la création de bureaux à Phoenix, Denver et L...

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Après une première tentative controversée de changement de sa politique de confidentialité en février dernier, l’application de messagerie instantanée...

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Catherine Naroz, Jehanne Talha, Guillaume Massole, Maroussia Cuny, Sophie Levy, Karolina Rozycka, Philippe Cazello, Marie Crumière, Pierre Goyat et Di...

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Michèle Anahory intègre le cabinet d’avocats d’affaires pour diriger un nouveau pôle consacré aux biosciences. Dans ce mouvement, elle est accompagnée...

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Éric Bérengier rejoint le cabinet parisien en qualité d’associé et sera chargé du pôle de droit fiscal.

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant quitte Herbert Smith Freehills avec son associé Lucien Bou Chaaya pour rejoindre Trinity International, renforçant ainsi les ambition...

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Grâce à l’arrivée de l’avocat Rodrigo Loureiro en provenance de Jones Day, la firme originaire de São Paulo, Briganti Advogados, crée un bureau à Pari...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte