Mirakl : une levée de 70 M$ bien réelle

La start-up française spécialisée dans les solutions de marketplace conclut une Série C de haut niveau, marquée par le premier investissement de Bain Capital Ventures en France.

La start-up française spécialisée dans les solutions de marketplace conclut une Série C de haut niveau, marquée par le premier investissement de Bain Capital Ventures en France.

Que son nom ne vous induise pas en erreur, la success story de Mirakl ne relève pas du miracle mais d’une montée en puissance constante de la start-up française qui fournit des géants comme Walmart, Urban Outfitters, Siemens ou Carrefour. Aujourd’hui leader mondial du marché des solutions de marketplace B2B et B2C, Mirakl conclut un nouveau tour de table de 70 millions de dollars mené par Bain Capital Ventures, qui signe là son premier investissement en France. Les actionnaires historiques (Felix Capital, 83North, Elaia Partners) suivent aussi cette Série C. Au total, c’est une somme de 100 millions de dollars que la pépite a levée depuis sa création en 2012 par Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum.

Cap sur les pays émergents

Le dernier tour de table de Mirakl vient consacrer une année 2018 très dynamique. La société a gagné 60 clients et lancé 37 nouvelles places de marché, ce qui lui a permis d’augmenter ses revenus de 80 % par rapport à 2017. Autre indicateur de performance, le volume d’affaires de ses partenaires s’est porté à 1 milliard de dollars, en hausse de 100 % sur un an. Et ce rythme pourrait continuer en 2019 puisque le marché de la création, de l’intégration et du suivi des marketplace B2B est évalué à 9 000 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis. D’ailleurs, ce n’est pas le seul territoire d’intérêt de Mirakl qui, bien que déjà présent en Europe à travers plusieurs bureaux et au Brésil, envisage de renforcer sa présence en Amérique Latine et en Asie-Pacifique. Côté produits, l’argent frais servira à optimiser les solutions existantes, en particulier sur la partie B2B, et installer de nouveaux programmes d’intelligence artificielle d’analyse des données.

Conseils juridiques : Mirakl : IC Avocats (Julie Herzog) ; Bain Capital Ventures : Jones Day (Renaud Bonnet, Paul Maurin) ; investisseurs historiques : Baker McKenzie (Matthieu Grollemund, Hélène Parent, Raphaël Sendowski)

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

Nous connaissions l’intelligence artificielle (IA) qui joue au jeu de Go, l’IA qui conduit une voiture. Voici l’IA qui s’attaque aux systèmes informat...

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Grâce à l’acquisition de son homologue belge Anthémis, l’éditeur juridique luxembourgeois Legitech mise sur la création d’une offre multisupport.

Yan Hascoet, (Kapten) :  « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

Yan Hascoet, (Kapten) : « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

En pleine expansion européenne, Chauffeur Privé laisse tomber la cravate et change de nom pour Kapten. Le leader français des VTC, qui a construit son...

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

En phase de négociation exclusive avec le Montagu Private Equity, la société d’investissement cotée Européenne devrait acquérir DORC, une entreprise s...

Doctolib : la nouvelle licorne française

Doctolib : la nouvelle licorne française

La valorisation de Doctolib a dépassé le milliard d’euros lors de l’augmentation de capital de 150 M€. La start-up française devient ainsi le plus gro...

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour, vice-président et cofondateur de Hello Tomorrow, principal événement en France consacré aux Deep Tech en France, fait le point sur...

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Les Galeries Lafayette se sont associées au célèbre accélérateur américain Plug and Play depuis 2016. Objectif : Accélérer chaque année une vingtaine...

Roxanne Varza (Station F) : "Nous essayons d’être plus proche d’un modèle méritocratique"

Roxanne Varza (Station F) : "Nous essayons d’être plus proche d’un modèle méritocratique"

L’incubateur Station F a ouvert ses portes le 1er juillet 2017. Financé par Xavier Niel, installé dans l’ancienne Halle Freyssinet, il est devenu le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message