Mirakl, la licorne modèle

En septembre, la start-up française spécialiste des marketplaces levait 300 millions de dollars. Celle qui a désormais le statut de licorne accompagne les entreprises dans leur digitalisation et devrait embaucher 1 000 collaborateurs d’ici trois ans.

En septembre, la start-up française spécialiste des marketplaces levait 300 millions de dollars. Celle qui a désormais le statut de licorne accompagne les entreprises dans leur digitalisation et devrait embaucher 1 000 collaborateurs d’ici trois ans.

En septembre dernier, Mirakl levait 300 millions de dollars "pour révolutionner l’e-commerce". Valorisée 1,5 milliard de dollars, le spécialiste des solutions de marketplace et de plateformes fait désormais partie du cercle très fermé des licornes françaises. De quoi aider l’Hexagone à peser dans l’univers de la tech, le secrétaire d’État en charge du Numérique, Cédric O, souhaitant faire émerger des leaders européens, voire mondiaux, capables de peser face aux Gafa. Objectif : comptabiliser 25 licornes d’ici à 2025.

300 clients conquis

L’émergence de champions numériques français est en effet un impératif pour retrouver de la souveraineté. Dans son cas, Mirakl compte parmi ses clients des fleurons tricolores tels que les Galeries Lafayette, Fnac-Darty, Conforama, Carrefour, Go Sport mais aussi européens comme Siemens et Conrad. La société permet à ces groupes, qu’ils soient industriels ou issus du monde du retail, de développer leur marketplace et ainsi d’accompagner leur transformation digitale. Mirakl, qui s’adresse aux entreprises quels que soient leur taille ou leur secteur, séduit aussi en dehors du Vieux Continent. Parmi ses 300 clients répartis dans 40 pays : Best Buy, Hewlett Packard Enterprise, Urban Outfitters ou encore Toyota Material Handling.

Au premier semestre 2020, le CA du groupe est en hausse de 111% par rapport à 2019

L’émergence de champions français permettra également de doper l’économie. Grâce à sa nouvelle levée de fonds, Mirakl envisage de recruter plus de 1 000 collaborateurs dans le monde d’ici trois ans, dont 300 ingénieurs en France. Ceux-ci disposent déjà d’une feuille de route : ils devront notamment développer les capacités d’automatisation liées au machine learning et à l’intelligence artificielle afin d’améliorer l’efficacité opérationnelle des opérateurs de marketplace. Les équipes de vente, de conseil et dédiées à la relation client seront également renforcées. Là encore la couverture est française, européenne mais aussi internationale, Mirakl souhaitant s’imposer encore un peu plus aux États-Unis, en Asie et en Amérique latine.

Le digital contre le coronavirus

La crise sanitaire ne stoppe pas la dynamique de la licorne française. Au premier semestre 2020, Mirakl séduisait 25 clients internationaux et lançait 18 nouvelles marketplaces, enregistrant une hausse de de 111 % de son volume d’affaires par rapport à 2019. Sur la même période, ses plateformes de marché ont généré un volume d’affaires de plus de 1,2 milliard de dollars, "démontrant la très grande résilience du modèle de plateforme", souligne l’entreprise dans un communiqué. Et d’ajouter : "Cette croissance témoigne aussi de la capacité du modèle Mirakl à aider les industries à croître rapidement sans prendre de risque majeur". La start-up, créée en 2012 par Philippe Corrot et Adrien Nussenbaum, apporte même sa pierre au combat contre le nouveau coronavirus.

En l’espace de 48 heures, elle lançait en mars dernier StopCOVID19.fr, marketplace permettant de fournir des équipements de protection sanitaire. En deux mois, la plateforme délivrait plus de 66 millions de masques, gels hydroalcooliques et autres équipements à plus de 4 000 établissements de santé et près de 22 000 entreprises. Ses multiples réussites expliquent que les investisseurs historiques de Mirakl (83North, Bain Capital Ventures, Elaia Partners et Felix Capital) participent au nouveau tour de table – après quatre levées de fonds déjà en janvier pour un total de 800 millions d’euros – mené par le fonds international Permira. De quoi, pour Mirakl, faire figure de rôle modèle dans le monde de la French tech.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Deals de l'année : les opérations les plus marquantes de 2020

Si l’économie mondiale est sérieusement secouée par la crise sanitaire, les deals, eux se portent plutôt bien. Dans les secteurs du luxe et du pétrole, la conjoncture offre de belles opportunités avec, à la clé, de petites ristournes. C’est ainsi que LVMH a obtenu un rabais de 3% pour racheter Tiffany ou qu’Alstom s’est offert Bombardier Transport à un prix plus bas que la fourchette initiale. Des futurs géants ont également vu le jour ces derniers mois. C’est notamment le cas de ConocoPhilipps Concho dans le secteur des hydrocarbures ou des Capgemini Altran et Mirakl dans la tech. Fusions, OPA, levées de fonds, restructurations… Décideurs vous fait revivre les opération les plus marquantes d’une année pas comme les autres.
Sommaire Capgemini-Altran, cap sur le monde d’après Conocophillips-Concho : objectif, devenir le roi du pétrole Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire Unibail Rodamco Westfield, l’animateur du marché immobilier C. Dugardin (France Messagerie) : "On m’appelle pour des situations désespérées" Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne" D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus Veolia-Suez : la guerre de tranchées aura-t-elle lieu ? L’activité transactionnelle reprend des couleurs G. Debit (Closd) : "La crise accélère le changement de mentalités"
Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte